• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 13 octobre 2013

Archives pour 13 octobre, 2013

L’Appartement

Monsieur Laurent du 80 cherche activement un logement en région parisienne depuis le mois de mars mais ce n’est pas évident. Pour déterminer le choix de son logement Il a pris en compte mon planning à savoir dans quelle ville je me rend le plus souvent pour les clients, et c’est Charenton le Pont mais il faut aussi prendre en compte son temps de trajet pour se rendre à Son travail également. Donc cela peut être aussi Paris mais sud. O/on visite beaucoup de logement mais ce qui est typique de Paris c’est qu’à chaque fois O/on se retrouve à 10 personnes pour visiter. Bref les logements sur le secteur voulu sont très recherchés. je fini par perdre espoir. O/on rempli des dossiers mais O/on a pas de retour…. C’est désespérant. mais en même temps ce n’est pas la mort non plus. N/Nous allons à l’hôtel et j’aime bien allée dans les hôtels ou les petits déjeuners sont copieux. N/nous sommes heureux. Les Anges Déchues fonctionnent. O/on a plein de travail. O/on a pleins de projets. Mais patience. IL ne faut pas aller trop vite. Juillet approche à grand pas. Le problème de santé de Monsieur Laurent du 80 me parait loin. Mais je ne l’oubli pas pour autant… Et avec l’été arrive les bonnes nouvelles. Monsieur Laurent du 80 a un logement. Il va habiter Charenton le Pont… N/nous organisons le déménagement. O/on été tellement content que N/nous avons passé la première nuit dans le logement sans lit. N/nous avons dormi à même la moquette. C’est petit mais Monsieur Laurent du 80 a plein d’idée. IL transforme l’appartement en un dupleix en mettant une mezzanine. moi j’ai jamais dormi dans une mezzanine, j’ai top peur, alors pur me rassurer Il fixe la mezzanine au mur. Alors je monte la haut mais comme j’ai peur je dors contre le mur. Peur de tomber en dormant. Dans ce logement N/nous allons vivre plein de moments heureux…

Maintenant que Monsieur est en région parisienne, Il m’apporte mes repas du midi et je le retrouve tous les soirs pour diner. Cela change tout. je rentre ensuite pour m’occuper de mes filles. et bien sur les week-end N/nous continuons à N/nous voir au même rythme, soit environ 1 à 2 week end par mois. N/nous N/nous approchons de plus en plus de N/notre objectif. Pour faire mes besoins Monsieur Laurent du 80 me sort soit le soir tard dans le bois de Vincennes soit il sort mon récipient. Pour manger j’ai ma gamelle. j’ai le droit de monter sur le canapé. et je dors le plus souvent dans le lit avec Lui. Il ne me donne pas à manger des boites pour chien car j’ai l’estomac trop fragile. Et je n’ai pas envie d’avoir une haleine de chacal. je suis heureuse, mais parfois fatiguée car entre le boulot, Les Anges Déchues, les enfants ….

Frayeur

C’est le week-end, N/nous sortons beaucoup et j’en suis très contente. N/nous avons prévu d’aller à la Nuit Elastique qui se déroule à Paris dans les Caveaux du Chapelais. N/nous avons fini par trouver ou N/nous garer. Certes il y a un peu de marche mais ce n’est pas si loin que cela. N/nous y sommes allés avec la voiture de Monsieur du 80. C’est un gros 4X4. Comme d’habitude j’ai ma tenue sur moi sous mon imper. Il ne me mets au dernier moment que le dogbud et les pattes avant. Alors que N/nous sommes e train de marché d’un bon pas Monsieur fonce dans un vélo. Il me dit qu’il ne voit plus rien tout à coup. je suis inquiète. Il essai en vain de lire les panneaux mais Il ne voit toujours rien. je Le ramène à la voiture et je Lui dit de ne pas s’inquiéter que N/nous sommes pas loin d’un hôpital que je connais. je l’assoie côté passager et je me mets au volant. je me dirige vers l’hôpital Bichat. En faite je ne sais pas exactement ou on est par rapport à l’hôpital mais je me veux rassurante pour  Lui. Dans ma tête tout va très vite, je sais que je ne dois pas paniquer. je dois faire attention à la route, je dois conduire prudemment mais rapidement. je retrouve le chemin de la rue qui mène à la fourche. je vois une voiture de police je me gare mais je ne vois personne alors je décide de repartir aussitôt,, j’ai conscience que je ne dois pas perdre de temps. je me dirige par la porte de Saint Ouen. je vois enfin les panneau indiquant l’entré de l’hôpital, je fonce, j’explique mon problème au vigile qui me laisse passer aussitôt. je fonce aux urgences. arrivé sur place Monsieur est pris tout de suite en charge. Et je me retrouve seule dans la salle d’attente des urgence avec mes angoisses. j’ai peur, je viens enfin de trouver un Homme qui le comprend, avec qui je peux vivre de grandes choses et il s’est passé ça. j’ai peur. j’ai l’impression que tout s’écroule autour de moi. je suis livide. je prie pour que cela ne soit pas grave et j’attend. dans ces moment là le temps semble long et court en même temps. Puis je fini par prendre conscience de ma tenue, du regard un peu insistant des gens. Et oui, je suis habillé d’un manteau de petgirl en cuir donc qui arrive au dessus des fesses et un imperméable par dessus, des bottes en cuir montante et c’est tout. Entre temps Monsieur est ressorti, enfin, je l’ai vu passer dans un chariot pour aller des salles à ma gauche aux salles à ma droite. Mais je n’ai aucune information. Donc je me décide à aller voir dans la voiture si je trouve quelque chose à me mettre. La seule chose que je trouve c’est un pantalon de Monsieur, encore un peu humide. Mais c’est mieux que rien alors je le met. Le pantalon est un peu trop long mais peu importe. j’ai pu trouve une cigarette, alors je fume dehors, pour évacuer mon stresse, mes angoisses, mes peurs. On m’autorise enfin à le voir, Il m’a réclamé, Il pense à moi, Il s’inquiète pour moi. Ils m’autorisent à rester un peu avec Lui, je me mets en boule au pied de son lit et Il me caresse la tête. Ils reviennent je dois partir…. seule…. le laisser. Il est quatre heure du matin je crois et je suis seule pour retourner à l’hôtel. je suis seule perdue et j’ai besoin de soutien, je vais crier mon désespoir sur internet. je trouve des gens pour me consoler et je fini par m’endormir de fatigue. je ne sais pas combien e temps j’ai dormi mais je me lève il est pas encore 9h, je range toute ces affaires et je file à l’hôpital, je passe par l’accueil t vu ma tête la demande comprend qu’il s’est passé quelque chose. je craque, je pleure et je raconte tout. C’est un amour. Ce n’est pas la première fois que l’on vient dans cet hôtel et elle N/nous connait. Le reste du week-end est passé vite, tout ce que je me souviens c’est ce sentiment de malaise envahissant. Cette crainte de le perdre. De tout perdre. Il a fait un AVC. Un AVC veut dire un accident vasculaire cérébrale. je me souviens avoir fait un cauchemard, qu’Il allait mourir si on ne lui donnait pas un cœur, la seule solution pour le sauver était que je meurs. Bref j’ai le moral dans les chaussettes. je me dis que si je le perd, comment je vais vivre sans Lui. j’ai l’impression d’avoir la poisse, et je ne pense qu’à moi.  Mais heureusement Il va mieux, Il va vite sortir. Il sera rester moins d’une semaine. Mais je reste sur mes gardes. je l’épie. je l’observe, à la recherche de la moindre alerte. Parce que mon Maitre, je L’aime déjà.



  • Album : PETPLAY
    <b>tumblr_mkqr8lCb0m1s9gqgbo1_1280</b> <br />

www.les-anges-dechues.com

www.les-anges-dechues.com

Calendrier

octobre 2013
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Le bogoss |
momo1775 |
cinéma gay et lesbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confessions Intimes
| belleisabelle
| hentai0manga