Archives pour la catégorie tanyaML


1...89101112

mes besoins

Plus nous avançons dans N/notre relation et plus il s’avère évident qu’il N/nous manque des accessoires pour améliorer ma condition. Ces accessoires qui rendront N/nos rendez vous plus agréable. Certe il y a des personnes qui pensent que pour être une chienne il n’y a besoin de rien. Mais quand vous rester dans certaines positions longtemps alors il apparaît des traces bien visible sur votre corps. Les pattes avant, les bandages que me met Monsieur ne peuvent être conservés longtemps car cela coupe la circulation. De plus la position sur le sol a tendance à être glissante à main nue. Lors des sorties en extérieur, les pattes avant se blessent facilement. Il faut donc une protection. Quelque chose d’efficace qui ressemble me concernant à des pattes de chiens. Les pattes arrières souffrent aussi. mais elle souffrent encore plus en sortie.

Quand O/on sort il fait froid dehors, un manteau adapté ne serait pas du luxe. Il fait froid et je ne peux pas faire mes besoins avec les manteau existant. Avec un manteau la tenue en laisse est moins bonne donc il faut un harnais pour mettre sur le manteau. De plus il me faut un nouveau collier, un collier que je peux porter en permanence. Les colliers en cuir sont bien joli mais c’est impossible de les garder en permanence. je transpire, donc le collier prend toutes les odeurs. je suis coquette, une laisse assortie au collier me parait très plaisant. On a jamais vu un chien sans une queue, se serait bien d’en avoir une.

et j’oubliais l’essentiel. je suis frustrée, oui frustrée au moment des repas.  moi, qui suis gourmande, je suis frustrée avec ma gamelle, elle est pas du tout adapté à ma carnation. conclusion, il en reste et je ne peux pas l’atteindre.

Les rencontres

N/nous N/nous retrouvons tous les mercredis et certains week-end. Les mercredis N/nous N/nous retrouvons à l’hôtel. Pas forcément le même. je vois déjà les mauvaises langues… Et bien non il n’y a pas de sexe systématiquement. Depuis que je suis sa soumise je porte un collier en cuir mais je ne peux pas le garder en  permanence car il est trop à connotation BDSM, de plus il est grossier donc chez les clients cela ne passerait pas du tout. je ne  peux pas demander à Monsieur de me racheter le collier que je m’étais acheté chez Dèmonia. Quand une femme se marie, elle rachète pas la même alliance. Donc Il ne va pas m’offrir le même collier que celui que je m’étais achetée. Donc systématiquement avant chaque rendez-vous je remet mon collier. Dès que /nous N/nous retrouvons Il met tout de suite la laisse et IL me tient systématiquement par la laisse. dans la rue je reste suffisamment près de Lui pour qu’elle passe inaperçu. Mais comme N/nous N/nous déplaçons le plus souvent en voiture pas de soucis. C’est surtout au restaurant que cela peut poser problème. N/nous avons d’ailleurs eu une remarque à Pigalle dans un restaurant. Quand N/nous sommes arrivés, le serveur a agressé Monsieur en disant O/on ne veut pas de ça ici. Donc Monsieur a retiré la laisse. N/nous avons commandé et quand les plats sont arrivés, Monsieur a commencé a préparer mon assiette. Le personnel en voyant que Monsieur préparait mon assiette et qu’IL me servait d’abord s’est radouci. N/nous avons donc pu diner tranquillement. IL n’empêche que pour avoir la paix N/nous mangeons souvent dans l’hôtel. Dans N/notre chambre je suis toute nue, et j’avoue que je me suis habituée à vivre sans vêtement. Dans les hôtels, même si le personnel N/nous regarde avec des yeux de hiboux ils N/nous foutent la paix. Pour faire mes besoins Monsieur m’emmène dans la baignoire pour uriner et aux toilettes pour les selles. Comme je suis chapardeuse, Il me bande les mains mais je ne peux pas avoir les mains bandées longtemps car cela coupe la circulation.  Sinon Il m’emmène dans les bois. Mais il est très difficile de trouver de endroits tranquilles. Au nom de la bonne morale, N/notre façon de vivre dérange les gens alors que quand on me regarde on voit bien que je suis heureuse. Mais non cela gêne l’ordre public. Tant Lui que moi, N/nous ne pouvant nous permettre d’avoir des soucis avec la justice et les représentants de l’ordre public. Donc même si c’est frustrant, car je n’ai pas le sentiment d’être anormal ou immorale N/nous devons prendre N/nos précautions. j’ai envie de crier au monde entier que je suis Sa chienne et que j’en suis fière mais plus j’avance et plus je me rend compte que N/notre relation gêne et ce même dans le milieu BDSM. Mais pour l’heure O/on s’en fou. O/on n vit que pour N/nos rencontre. N/nous sommes seuls contre tous dans N/notre monde. j’ai hâte qu’Il me sorte en public, j’ai hâte de montrer à quel point je suis bien élevée et j’ai hâte de pouvoir m’afficher tel que je suis sans en avoir honte.  Pour moi sortir en public ce n’est pas du voyeurisme c’est juste pour le plaisir d’être enfin moi même dehors et pas cachée chez moi comme une vulgaire chose perverse et honteuse.

Les week-end s’organisent un peu différemment. En effet ou Monsieur habite les gens s’en foutent un peu mais il faut savoir rester discret. Pour mes besoins N/nous avons un peu modifiés les choses, soit Il me sort dehors dans le bois mais Il fait plus froid  qu’à Paris, soit j’ai mon récipient qu’Il nettoie systématiquement. Pour ma toilette, IL fait couler l’eau et Il me lave et Il m’essuie. Il m’apprend à me frotter toute seule à la serviette. j’aime l’attention qu’Il me porte. Il prend vraiment soin de moi. Il est à mon écoute. je suis à Son écoute. Avec Lui j’ai vraiment le sentiment de m’améliorer.

Les Punitions

Monsieur Laurent du 80 attend de moi que je sois respectueuse. Que je m’exprime dans le respect si je ne suis pas d’accord. De le vouvoyer systématiquement. Monsieur choisi mes repas. ainsi que les quantités que je dois manger. Puisque N/nous ne vivons pas ensemble, c’est plus difficile mais pas impossible non plus. Une journée type ce passe ainsi. Le matin je me réveille, j’appelle Monsieur pour Lui dire bonjour, je vais me laver et m’habiller. Je prépare le petit déjeuner. Je vais réveiller les filles. je les fais déjeuner. je les envois ce laver et je prépare les vêtements. je les emmène à l’école. je vais travailler. Pendant le trajet, si le téléphone le permet N/nous parlons un peu. j’arrive chez mon client. je travaille et je parle un peu  à Monsieur. je veille à ce que mon téléphone soit correctement chargé. je dois raccrocher toutes les 3 heures sinon c’est facturé. au moment du déjeuner je demande la permission de manger. je mange le repas qu’il m’a fait préparer la veille ou je vais acheter selon ces indications. Il me demande parfois ce que j’ai envie de manger. Si c’est raisonnable Il me permets de le choisir. je vais ensuite chez mon client de l’après midi. je rentre ensuite à la maison. en général il est très tard donc je vais ensuite me connecter sur internet et N/nous discutons de ma journée et Sa journée. IL m’envoi au lit. Si j’ai besoin d’aller aux commodités je Lui demande la permission. Si je dois téléphoner à quelqu’un je Lui demande la permission(famille, ami(e)s.  je perd souvent patience à cause du téléphone qui capte pas bien. Ou IL comprend pas que je suis en réunion et que je ne peux pas le rappeler. En fait je me suis mal organisée. Comme je me sens fautive, je suis agressive. Et c’est cela qu’Il n’aime pas. Un mercredi ou N/nous étions ensemble, Monsieur Laurent du 80 décide de m’emmener au Mac Do. j’en suis super contente. Il m’achète un filet o fish. Au moment de le manger dans la voiture,  Il me donne séparément le pain, le filet, le fromage. moi je Lui dit que c’est n’importe quoi et je m’énerve. Il ouvre brutalement la portière de la voiture, Il fait le tour. il m’emmène coté conducteur et là. Il me mets plusieurs coup de cravaches. Et Il me remet dans la voiture. je pleure,  j’en suis restée toute surprise. Il a eu raison. j’aurai du Lui demander autrement. je Le regarde donc avec admiration et plein d’amour entre mes larmes. je ne suis pas maso mais je sais qu’en faisant cela Il a mis le ola. Cela me rend plus respectueuse. Une autre fois, alors que N/nous passons le week-end ensemble Monsieur me fait à manger des pâtes mais elles sont trop cuites, je lui fais remarquer que ses pâtes ressemblent à de la purée et que c’est franchement dégoutant. Le retour de bâton ne manque pas. Cravache aussitôt. Pour Lui avoir raccroché au nez et Lui avoir dit au téléphone je Vous emmerde et être arrivée en retard Le chercher à la gare je suis attachée et je reçoit 100 coups de cravache. j’ai pleuré comme une madeleine. Et si je n’avais pas été attachée et bien je crois que je me serait cachée sous le lit. Quand Il a eu fini,  je Lui ai demandé pardon et j’ai dit que je ne recommencerai plus. Mais quand il m’a demandé ne plus recommencer quoi. j’ai dit que je ne savais pas mais que je ne recommencerai plus. Il a énormément ri. Une chose est sur, je peux tout avoir mais je ne dois jamais mal me comporter. Malgré tout je ne me sauve pas. je ressens tout l’amour qu’Il a pour moi. Des punitions comme celle ci il y en aura d’autres à la hauteur de mes fautes. Mais de moins en moins dans le temps. je ne dois pas avoir de jardin secret. je dois  tout Lui dire, ne rien Lui cacher. Ce qui ne me dérange pas. C’est bon de pouvoir se confier. même ses secrets les plus inavouables. Lui il comprend tout. IL ne juge pas. Il comprend que tout ceci fait parti de moi. IL comprend que je souffre que N/notre relation soit épisodique. Il commence à rechercher un logement en région parisienne. Car je ne peux pas quitter la région parisienne. Autour de moi les gens me trouve plus épanoui, plus heureuse. Mais comment expliquer à ces gens que je suis heureuse, pace que je suis enfin comprise. je suis traitée comme une chienne par mon Homme, mon Maitre, mon Amour. Pour Lui je suis son Bébé, sa Chienne. D’ailleurs Il m’a baptisé tanyaML. Dans le monde vanille je suis tanya et dans N/notre relation chocolat je suis tanyaML et j’en suis fière. je suis plus équilibré et cela se ressent.

Qui sommes N/nous

Maintenant que je sais que j’ai tout à apprendre, je dois aussi apprendre à respecter les règles. Autant il est facile de ne pas perdre ses moyens et de rester à sa place quelques heures par jour, autant il est difficile de se contrôler en permanence. Monsieur habite en province et moi la région parisienne, donc Monsieur met en place une visite par semaine et moi je vais Le voir dès que je peux le week-end. Monsieur est célibataire, Son ancienne soumise, petgirl est décédée des suites d’une maladie et jusqu’au bout Il a été auprès d’elle. Cela remonte à quelques années maintenant. moi de mon côté, je vis en couple mais mon couple va mal je suis de plus en plus malheureuse et cette vie bourgeoise que beaucoup m’envie ne me rend pas heureuse. je travaille beaucoup. j’ai deux enfants pas du même père, mais les filles s’entendent bien et les pères aussi. Donc tout devrait aller pour le mieux mais non. Enfin maintenant je sais pourquoi. Tous les hommes que j’ai connus et aimés et qui m’ont aimé en retour ne pouvaient me rendre heureuse, pour la simple et bonne raison que j’ai besoin d’une relation BDSM. Pour ceux qui ne savent pas vous me direz quelle est ou quelles sont les différences entre le monde vanille et l e monde chocolat (BDSM). Et bien selon moi. Dans le monde vanille, ou en tout cas dans toutes les relations vanilles que j’ai eu. Les hommes veulent des femmes indépendantes mais pas trop. dépendante mais pas trop non plus. Oui parce que dans notre éducation l’homme doit aider la femme, la femme est faible, n’a pas de force. L’homme doit prendre les décisions mais au final pour gérer les comptes, tenir la maison, s’occuper des enfants, organiser les réception, ne pas oublier les anniversaires de la belle famille, des ami(e)s c’est la femme. Donc la femme travaille, parce qu’une femme qui ne travaille pas c’est de l’agent qui dort. Mais en rentrant du travail la femme doit s’occuper des enfants s’ils sont malades. S’occuper de l’intendance de la maison, la femme de ménage. Veiller à ce que les activités extra scolaire des filles se passent bien. Penser d’ailleurs tous les ans à les inscrire pour les activité extra scolaire. Veiller à ce que tout se passe bien à l’école. Bref, au final, une femme n’est plus une femme. Elle devient la mère de ses enfants, le soutien de son mari. La belle fille parfaite( qui se fait quand même tout le temps critiquer par sa belle mère qui trouve toujours un défaut à ses diners). j’ai fait beaucoup de progrès. je ne manque pas de remercier les parents de mon conjoint quand il faut, ses grands mères, sa sœur. je m’occupe de faire à sa place des cadeaux pour sa famille de sa part. je ne fais pas tous les repas car il est cuisinier pâtissier. Donc il cuisine au printemps et en été et moi je cuisine en automne et en hiver. Pour ne pas passer mon temps dans les fourneaux je prépare d’avance des plats que je congèle en portion de 4, ainsi on ne mange pas toujours la même chose.  Ce qu’il préfère, mes travers de porcs à la sauce aigre douce. mon tiramisu aux griottines. Certes je ne suis pas encore comme ma grande sœur, une parfaite cordon bleu mais je me suis beaucoup améliorée. alors que dans l’univers chocolat, le Maitre quand il décide de prendre en charge sa soumise Il l’assume totalement. Pour rencontrer Monsieur Laurent du 80 je suis assez libre de mes mouvements. Car mon travail me fait me déplacer tout le temps. je suis spécialisée en conseil, gestion des entreprises. je gère environ 10 clients. Donc mes horaires sont très variables. je travaille en moyenne 10 heures par jour. Mais il m’est arrivée de travailler 6 jours sur 7 et 12 heures par jour. Monsieur Laurent du 80 à un travail très prenant et intéressant. Cela Lui prend beaucoup de temps. Il rentre tard tous les soirs mais Il est assez libre de Ses horaires, comme moi. Voila pourquoi N/nous avons réussi à caler nos agendas pour pourvoir N/nous rencontrer une fois par semaine. Pour les week-end c’est plus complexe. Mais si je m’organise bien. a savoir veiller à ce que personne ne manque de rien à la maison alors je peux partir. Chaque week-end je suis heureuse de le voir, rien que de savoir que je vais le voir fait que la semaine se passe comme sur un nuage. Mais au moment de partir je suis en larmes. j’envisage de tout quitter pour Lui mais IL m’a raisonné. IL m’a promis qu’un jour O/on vivrait ensemble.

 

Tout est à refaire

Monsieur Laurent du 80 passe son temps à me reprendre. Pour Lui toute mon éducation est à refaire. Voila ce qui se passe quand on fréquente un con. Ne s’improvise pas Maitre qui veut. Le BDSM ce n’est pas que du panpan culcul et hop je te saute. Cela s’appelle mettre un peu de piment dans sa relation de couple. C’est tout. Or plus on avance dans N/notre relation et plus je me rend compte qu’hélas je n’ai pas eu d’éducation. je me soumettais tout en me dominant. Bref, j’étais mon propre dom. Les règles que j’acceptais était simplement celle que je voulais bien accepter. Et c’est difficile à admettre. Quand je dis que tout est à refaire je vais vous donner des exemples. Un jour que N/nous discutions Il me traite de chienne. alors surprise je me tais et je lui demande ce que j’ai fait de mal. Lui surpris me répond :  rien. Et je comprend que quand Il m’appelle sa petite chienne ce ‘est pas pour me rabaisser ou me punir mais au contraire que venant de sa bouche c’est dit avec tendresse et plein d’amour. je suis Sa petite chienne. Son amour. Celle pour qui Il va accepter de tout laisser.

Les premières règles

N/nous avions fait connaissance et N/nous N/nous étions rencontré pour la première fois le mercredi 3 décembre 2008. Il était intéressé de m’avoir comme soumise et j’en étais heureuse. Heureuse qu’un Homme comme lui s’intéresse à moi. Il m’avait posé beaucoup de questions et Il voulait comprendre mon travail. Ce qui est très difficile à expliquer. Donc je Lui avait proposé, pour qu’il puisse mieux comprendre mon métier que N/nous restions en ligne en permanence. Et c’est ainsi que que de mon levé à mon couché je me suis retrouvée avec un kit main libre greffé sur mon oreille. Autant dire que les premiers temps cela fut très difficile. Car autant il est facile de rester polie, obéissante quelques heures par jour mais faire attention en permanence est un exercice extrêmement difficile. Certes maintenant avec les forfaits mobile il est possible de rester en ligne avec une personne pendant 12h mais il faut raccrocher toutes les 3h. Et surtout il y a les aléas. Parfois cela ne capte pas bien. Parfois il y a beaucoup de parasitages. Bref  les occasions de perdre patience na manquent pas.

Première règle, Monsieur a remarqué que je suis une peu fofolle. On me donne la main j’essai de grapiller et i on me laisse faire je prend e bras, bref j’en veux encore et toujours plus. Donc entre N/nous je devrais toujours rester à ma place. je ne dois pas Lui dire « Vous » en « séance » et tu dans le privé. Ce sera toujours Vous et ce ne sera pas du BDSM de 16h à 17h. Pour la simple raison que je ne suis pas capable de le vivre autrement. Et cela, même si je suis novice, je le sais bien.

De plus à partir de maintenant Monsieur décidera de tous mes repas, pour mon bien être. Et j dois dire que cela me convient parfaitement, depuis mes soucis de santé je ne sais plus quand je n’ai plus faim. Ou si je le sais c’est uniquement quand je suis « blindée ». Bref j’ai tout le temps faim, je n’ai plus ce sentiment de satiété qui permet de savoir que l’on a suffisamment mangé.

Ces quelques règles de base seront le début de belles punitions…

Le Premier Rendez Vous

Le premier rendez vous avait enfin été fixé pour le mercredi 3 décembre 2008. Jérôme s’était désisté deux jours auparavant mais le rendez vous avait été maintenu. Jérôme avait toute confiance en Lui et moi un peu plus.  Ce premier jour je m’en rappellerai bien des années après. Mais je ne le savais pas encore. Les jours étaient passés très vite. J’avais préparé avec soin ma tenue pour cette première rencontre. j’avais préparé mon tailleur gris, avec un long manteau noir. je m’étais fait mon chignon, celui qui me donnait un coté strict que j’aimais bien. J’avais pris cette habitude dans mon travail de me donner un air sévère et très sérieux. Pour me vieillir et asseoir mon autorité, du fait de mon jeune âge ou du moins que mon apparence avait tendance à me rajeunir. j’étais excitée comme une puce . Plus l’heure avançait et plus j’avais hâte d’y être. je me souviendrai toujours du premier regard. Nous avions rendez vous du coté de Charenton le Pont dans le hall d’un hôtel. Car Il n’était pas de la région parisienne. Quand je suis rentrée dans le hall de l’hôtel, j’ai tout de suite baissé les yeux. j’avais cru l’apercevoir et mon cœur s’était mis à battre a chamade. IL est venu vers moi d’une démarche ferme et énergique. Il m’a prise par le bras et nous sommes ressorti aussitôt. j’avais le cœur qui battait fort, le sang me montait à la tête, j’étais sur un petit nuage. Il m’a demandé ou était ma voiture et nous nous sommes dirigés vers celle-ci. Il avait pris une place de parking pour ma voiture et sa voiture. La première chose que je Lui ai dit c’est que j’étais arrivée très vite, toute fière de moi. Comme ni l’un ni l’autre n’avions déjeuné nous nous sommes dirigés vers le restaurant de l’hôtel. Le déjeuner fut agréable et sympathique mais j’avoue que je ne me souviens pas du contenu. Nous nous sommes ensuite dirigés dans sa chambre et il m’a mise à l’aise. Mais il ne s’est rien passé. Il a senti mon mal être, Il a longuement discuté et Il a aussi beaucoup écouté. IL m’a posé beaucoup de question et la journée est passé extrêmement vite. Trop vite même. Le moment de la séparation a été difficile. Mais dans mon cœur je savais que je démarrais une nouvelle histoire. Pleine d’espoir sur elle. Je ne voulais pas en parler, que personne ne sache, surtout pas ces connasses du site. je voulais préserver mon jardin secret, aucune confiance en ces pseudos soumises fouteuses de merde. Maintenant que je lai vu pour la première fois, je peux dire qu’Il est beau. Il a des yeux magnifique de loup bleu vert gris. Oui ce premier rendez vous restera gravé dans ma mémoire. C’est ce mercredi 3 décembre que je suis devenue sa soumise. C’est aussi le jour du début des premières règles qui seront le fondement de N/notre relation.

Laurentdu80

Laurentdu80. la première fois que nous avons échangé via internet c’était un mercredi de novembre. Il arrivait toujours à minuit, pourquoi minuit, aucune idée, je ne le sus que beaucoup plus tard. Plus j’apprenais à Le connaitre et plus Il me plaisait. Tous les soirs nous nous retrouvions sur le net pour prendre des nouvelles de mon amie, mais aussi pour discuter de tout et de rien. Et pourtant chaque jour je me disais, ce soir quand je le vois je ne lui parle que de mon amie et c’est tout.  Parce que au début j’étais avec quelqu’un. j’avais un dom. un homme que je trouvais formidable. C’est lui qui m’avait parlé du BDSM pour la première fois de ma vie. Avec Laurentdu80 j’ai découvert que tout ce que je savais du BDSM était faux. Oui il existait des couples qui vivaient des relations BDSM. Non ce n’était pas qu’un jeu. Chacun pouvait vivre son BDSM comme il le voulait à condition de le vouloir justement. et il fallait arrêter avec les personnes qui passaient leur temps à faire du prosélytisme. j’en suis tombée sous le charme rapidement mais j’étais extrêmement ennuyée en même temps. Mon amie avait besoin d’un homme comme Lui. C’était tellement évident. Aussi un jour je me suis décidé à Lui dire. Ce jour là il a beaucoup ri. Et Il m’a expliqué sérieusement pourquoi ce n’était pas possible.

je fus soulagée de sa réponse et en même temps triste pour mon amie. Mais il était évident qu’Il avait raison. Très à l’écoute, je ne l’avais pas encore rencontré mais je savais tout de Lui comme Il savait tout de moi. Et je ne suis pas du genre à raconter ma vie à tout le monde. Très peu de gens savent tout de ma vie. Mais avec Lui je me sentais bien. Le temps passant, Il me confia qu’Il voudrait bien de moi comme soumise et je dois avouer que j’en fut super fière et heureuse car autant j’étais novice autant Lui était expérimenté. Il a compris bien des choses me concernant. Et sous mes apparences un peu bourge Il a su voir qui j’étais. Il a su mettre des mots à mes maux. Il m’a fait comprendre pourquoi j’étais si mal.

Jérôme mon ami de cœur le trouve très bien, il m’a donné sa bénédiction. je ne pouvais que foncer mais j’avais encore un peu peur. Peur d’être déçue. plus du tout confiance en moi. Mes mésaventures avec l’autre con avait laissé des traces. Pourtant je savais bien que je devrais franchir le pas un jour car pour moi le BDSM était devenu ma philosophie pour le peu que j’avais pu apercevoir. Moi aussi, je revais de pouvoir vivre ce qu’avaient vécu d’autres soumises. Cet abandon. Ce don de soi. Ce laché prise et tous ses mots sur le BDSM.

on m’avait conseillé de lire deux livres : le lien et soumise salomé.

Ceci n’engage que moi mais le lien je n’y ai vu que l’égoisme d’un homme face à sa soumise mais dans le même temps je l’ai lu très rapidement, tellement j’ai bien aimé le style. je ne vois pas en quoi il a pris soin d’elle en la livrant à des inconnus sans savoir s’il ne lui ferait pas du mal mais peut être que c’était ce qu’elle recherchait?. quand à soumise salomé j’ai bien aimé, mais j’ai eu du mal à le lire au début… le style. Non pas que je sois une spécialiste littéraire mais c’est comme ça … on accroche ou on accroche pas. Mais je l’ai lu en entier quand même.

Laurentdu80 est un homme instruit, cultivée, intelligent. Il est intellectuel et manuel en même temps. IL connait ses défauts et ses qualités. Il est humain, Il a du cœur. Mais Il sait se montrer dur et intransigeant. Il est douceur et fermeté en même temps.

La Découverte

J’ai eu une vie heureuse, j’ai rencontré des hommes, des hommes d’un soir, des hommes avec qui j’ai un peu avancé et des hommes avec qui je me suis réellement engagée. Des hommes que j’ai sincèrement aimé, parfois d’un amour étouffant, exclusifs voir même violant. Mais des hommes qui m’ont aimé en retour. Cela n’a pas fonctionné car j’ai toujours eu un manque, impossible à déterminer jusqu’à …

Voici mon histoire car O/on me l’a longtemps demandé … Maintenant, je me sens prête à en parler a en assumer les remarques et les critiques car je sais que cela ne me touchera pas. Chaque histoire est unique et la tournure qu’à pris ma vie me convient parfaitement mais elle ne conviendrait pas forcément à tout le monde. N/nous n’avons pas les mêmes besoins ni les mêmes aspirations.

j’ai toujours voulu une vie comme je l’avais rêvé. Un mari, des enfants une belle maison et un travail épanouissant dont je pourrai être fière.  Nous sommes en 2008 et mon conjoint et moi allons devenir propriétaire d’une très belle maison. Nous pourrons y vivre avec nos enfants. Pourtant je ne suis pas heureuse. Il est bien pour moi, on me le dit assez, que j’ai tout ce qu’il faut pour être heureuse, mais il me manque quelque chose, mais il parait que je suis une éternelle insatisfaite. Le problème c’est que je ne sais pas quoi. Comme cela ne va pas, je travaille de plus en plus et je commence à fréquenter des relations d’un soir. Comment cela a commencé je ne le sais que trop bien. Depuis que j’ai arrêté mon traitement et la morphine. Au début, j’avais un peu peur, le plus dure a été de me sevrer de la morphine. Je ne concevais pas une journée sans. Puis j’ai commencé par n’en prendre qu’un jour sur deux, puis en espaçant encore plus, que les week-end. Je ne concevais pas mes week-end sans morphine. et enfin l’arrêt total. Ma dépendance à la cortizone m’avait également rendu dépendante à la morphine. Mais depuis que j’avais commencé ce nouveau traitement j’avais l’espoir de ne plus rechuter. Et effectivement j’ai pu passer la barre des 20mg de cortizone sans rechuter pour autant. je pouvais donc enfin penser à moi. Soigner mon corps qui avait pas mal morflé. redevenir belle et désirable pour moi pour commencer. Je me suis remise au sport, je cours avec un ami. Mais depuis aout ça tourne pas rond, j’ai des bouffés de chaleur. Même au boulot lorsqu’un homme me frôle, j’ai tous les sens en alerte. je déconnecte de la réalité et je me fais des films X dans ma tête. Même chez le dentiste je ne pense qu’à ça. Si les hommes sont comme cela je les plain car cela devient insupportable. Voila pourquoi j’ai commencé à prendre des amants. Besoin de sexe. Je me suis même trouvé un routier trop mimi. Je vais le voir tous les midis pour tirer mon coup. Et ensuite il me prépare un en cas pour que je mange quand même un peu. Je vais principalement sur les tchats ou site de discussions internet pour trouver. Même si je ne me l’avoue pas.

 C’est comme cela. Et c’est dans ce foutu merdier, que j’ai rencontré quelqu’un qui m’a parlé de soumission, de BDSM. Et cette fois ci j’ai écouté, j’ai réfléchi et je me suis dis pourquoi pas. Je me suis mise à faire des recherches et je me suis lancée dedans mais ce n’était qu’un gros con. Certes il m’avait quand même fait découvrir quelque chose d’intéressant mais en même temps  je suis tombée sur un gros con donc je me suis retrouvée seule, désemparée. Je venais de découvrir que c’était peut être la réponse à toutes mes frustrations au faite que j’étais une éternelle insatisfaite. A force de recherche je suis tombée sur des forums de discussion et des tchats BDSM. Il y a de sacrées connasses sur ces sites. Quand vous êtes soumise apprenti entre celles qui vous cassent tout le temps et les prédateurs qui ne cherchent qu’a abuser, c’est la jungle. On se croirait dans Dallas. Les soumises ou soit disant ce tirent dans les pattes. Quand elles essayent pas de te piquer ton Dom enfin pour peu que se soit un Dom. Car il y a de sacré mytho des deux côtés. Heureusement j’ai mon ami Jérôme, et quand j’ai découvert que je n’avais affaire qu’à un connard de première mon ami Jérôme m’a soutenu. Mais ce que je suis malheureuse. Ma meilleure amie m’a permis d’ouvrir les yeux. C’est grace  à elle que j’ai tout découvert. Grace à elle que je sais tout sur ce con qui allait sur des chats pour y trouver d’autres soumises. C’est une belle rencontre. mais je n’ai plus de nouvelles depuis plusieurs jours et je suis vraiment inquiète. mais je brule les étapes. Donc revenons en arrière. En faisant la connaissance de X car donner son pseudo et son nom serait trop d’honneur, et pour faire suite à mes recherches nous allons sur un site de discussion. Je m’y plait bien malgré quelques rencontres pénibles et je papote beaucoup. Je crois me faire des amies et je peux parler de tout et de rien. Je parle même tellement que l’ on me propose d’animer le site soumise mas je refuse car X est pas du tout apprécié. Il faut dire qu’il ne fait rien pour non plus. je l’ai « rencontré » en mai de l’année 2008. Il ne plait pas à Jérôme. Mais il a le mérite de me faire arrêter mes conneries. Il me remet dans le droit chemin, Parce que toute seule je suis incapable de prendre ce genre de décision. Il me fait arrêter de fumer et m’encourage pour le sport. Je le rencontre une première fois et N/nous passons tout un week end ensemble à l’hotel. Bien des années après je me dirais que finalement c’était juste du pan pan cucul et hop je te baise. Mais pour l’heure cela me convient, ce sont mes débuts dans une relation BDSM est cela me parait merveilleux. Il est marié et à deux enfants et il bosse dans la gendarmerie. Il me présente sa femme et je l’apprécie. Mais je comprend aussi qu’il est extrêmement jaloux et qu’il pardonne difficilement. Moi je rêve de devenir la soumise des deux. Ils s’occuperaient de moi, fini les soucis, fini les corvées, je ne déciderais plus de rien, je serais juste heureuse et organique. Mais non rien ne se passera comme cela. Il doit souvent s’absenter pour son travail. Et moi pour passer le temps je vais sur le tchat discuter. J’ai fait la connaissance dans tout ce brouhaha d’une soumise jeune, jolie, intelligente qui n’ait pas très aimé des autres « soumises ». Elle me plait bien, elle est malheureuse. C’est une petgirl, la première que je rencontre. elle est malheureuse car elle n’a plu de Maitre. Il l’a abandonné. On discute beaucoup ensemble et un soir ou elle veut me parler, elle me dit que c’est important, je lui dit que je dois aller me coucher mais que promis je reviendrais le lendemain pour lui parler. Le lendemain, je ne tiens pas ma promesse. et ce n’est seulement que le jour suivant, soit le mercredi que je me connecte et elle n’est pas connecté. Je suis inquiète car elle est toujours là en ce moment. En faite j’apprend qu’elle est à l’hôpital. mais que je peux avoir de ses nouvelles en passant par un certain Laurentdu80.

Laurentdu80, curieux personnage il y a tellement de con sur internet que pour lui prouver que je suis sincèrement inquiète, je joue la carte de l’honnêteté. j’apprend à le connaitre et tous les soirs ou je prend des nouvelles de mon amie j’apprécie de plus en plus de discuter avec Lui. N/nous avons échangé pour la première fois un mercredi soir, à minuit. Et tous les soirs je l’attend et il arrive toujours à minuit. Ensuite il m’envoi au lit vers 2h30 à du matin. je ne sais pas comment j’ai fait pour tenir pendant cette période tellement je dormais peu. X est toujours présent dans ma vie mais il est bien trop occupé ailleurs. Mais je ne le savais pas. Et puis un jour, alors que j’étais au boulot, mon collier, que je m’étais acheté moi même. Oui dans ce temps l en faite je me souminais. Mais je croyais que c’était lui, X qui me dominait. Donc j’avais été acheté mon Collier, je le trouvais trop beau et je lui avais envoyé les clés. Donc comme je disais, un jour ou j’étais au boulot, alors que j’étais en train de travailler avec un collègue, je sens un truc qui glisse de mon cou. Très surprise je regarde, car comme nous étions en hiver j’avais un cl roulé, et je découvre mon collier. Mon collier était en train de glissé, il s’était ouvert. Très surprise, je le prend dans mes mains et je me dis qu’il y a un soucis avec la fermeture, donc machinalement je le referme et là impossible de l’ouvrir. Le collier s’était refermé correctement. Le soir je rentre à la maison et tout s’enchaine. je reçois un message de mon amie, je découvre tout. X a fait des cams avec elle, il voulait en faire sa soumise en lui faisant croire que j’étais au courant mais elle s’est rendu compte que ce n’était pas vrai. Voila de quoi elle voulait me parler. Et ensuite il y a eu les autres. Les échanges, les cams, les pseudos, il en avait au moins 5. Bref il m’avait menti sur toute la ligne. Et s’il y a une chose que je ne supporte pas c’est bien le mensonge alors je lui ai dit que tout était fini. Puisqu’il avait menti plus rien ne m’engageait. On ne bâtit pas une relation sur le mensonge. Cela a été très dure car je pensais vraiment avoir trouvé. Mais j’ai été forte, je n’ai rien lâchée et Jérôme et Laurentdu80 ont été là pour moi.

 

- Soirée petgirls et petboys

La soirée Pet du club de l’envoutée

C’était Samedi 27 Mars. dans le sud de la France à Pelissanne.

Nous sommes partis dans la matinée Samedi pour nous rendre dans la region Marseillaise au club de l’envoutée.

Nous avons quitté la grisaille au sud de lyon pour voir ensuite un très beau soleil sur la campagne provençale.

 

Pelissanne est à quelques km au nord de Marseille juste à coté de l’autoroute A7 l’accès y est très facile.

 

La soirée commençant très tôt vers 18H30 nous étions à Pelissanne, dès 19 H devant l’entrée du club.

Qui aurait pu imaginer que derrière cette porte se trouvait le paradis ?

Dès notre entrée nous avons été accueillis par une femme au sourire ravageur qui N/nous a guidés au sein de l’établissement afin de rejoindre le premier étage, ou se déroulait la soirée zentai, petgirl et petboy.

Et là … ohhhh surprise, N/nous N/nous retrouvons face à un bar de belle dimension. Il y a déjà pas mal de monde !  Sur la droite se trouve une salle ou est déjà disposé un énorme buffet froid. Celui-ci semble regorger de trésors afin de ravir le plus difficile des hôtes.

N/nous sommes chaleureusement accueillis et dirigés vers le vestiaire pour nous changer et l’on nous met à disposition une armoire/vestiaire que l’on peut fermer à clé afin de pouvoir y mettre toutes nos affaires. Une petgirl très sexy dans sa tenue me propose de prendre une douche pour me raffraichir et me décontracter après ce long trajet. D’abord froide, l’eau devient doucement chaude et procure une agréable sensation sur ma peau. Monsieur et moi avons traversé toute la France afin d’être là et N/nous ne regrettons rien.

Mon regard est tout de suite attiré par une jolie ponygirl à qui je fais savoir que je l’a trouve très jolie.
Dans la plus grande des pièces, juste en dessous d’un magnifique lustre, se trouve un grand jacuzzi sur une estrade. Pour ne rien louper des spectacles à venir, il y a aussi une mezzanine dont l’accès est dans la pièce ou se trouve le buffet.
Pour les fumeurs invétérés dehors, une terrasse totalement protégée des regards est disponible. Mais revenons à cette soirée.

Ce fut un enchantement. Jamais je n’avais vu autant de petgirl et de petboy réuni. Des cats, des doggys, des ponys et d’autres animaux plus sauvages encore qu’on ne pouvait approcher qu’avec prudence, car comme on dit un animal sauvage n’est jamais totalement apprivoisé. Etre un animal avait bien des avantages ce soir là, les dompteurs auraient donné envie au plus sauvage d’être dressé histoire de mesurer leur agilité dans le maniement du fouet, de la cravache et autres accessoires tous plus excitant les uns que les autres.

J’étais avec ma petite tenue cuir en agneau puis très vite mon Maitre m’a fait mettre ma tenue fourrure si douce et confortable à porter. J’avais bien sur comme d’habitude mes pattes et mon dogbud.

N/nous avions un peu peur d’être perdus, nous parisiens au milieu d’une clientèle d’habitués. Mais non au contraire tout le monde a été charmant et même extrêmement gentil ainsi que très courtois et respectueux.

J’ai eu le droit comme à chaque soirée de demander, de quémander auprès d’inconnus mon habituelle cigarette pour la fumer avec délectation.

Il y a à priori bien peu de clubs BDSM dans le sud de la France car certaines personnes, habituées  des lieux venaient aussi de fort loin, de Saint Etienne et même de plus loin encore pour le plaisir de se rencontrer tous les mois et pour vivre pleinement sa passion.

Il y avait pas mal de monde sans que l’affluence soit oppressante.

J’ai parfois énormément de mal à me déplacer dans certaines soirées ou il est guère possible de faire toujours attention à moi et ou j’ai parfois peur que l’on me marche dessus.

La musique n’était pas non plus omniprésente comme dans certains endroits si bien qu’il était facile de se comprendre de parler d’échanger de dialoguer ce qui est très important.

Comme à chaque soirée j’ai ainsi eu le plaisir de passer des heures exclusivement à 4 pattes aux pieds de mon Maitre adoré. Nous étions un peu fatigué par ce long trajet en voiture si bien que j’ai passé exagérément longtemps couchée à ses pieds ou la mufle contre ses genoux. Mais j’étais bien sur parfaitement bien réveillée et attentive au moment du buffet ou mon Maitre avait placé dans ma gamelle une multitude de choses délicieuses à manger. Je suis une grande gourmande !

L’ambiance était très sympathique et conviviale beaucoup de bonne humeur. Il y a eu bien sur aussi beaucoup de coup de fouet de martinet, beaucoup de gémissement mais je vous laisse découvrir tout cela lorsque vous y viendrez.

Le Maitre des lieux, Maitre André a été particulièrement gentil et attentif à mon bien être de pet.

J’ai eu le plaisir de recevoir une multitude de caresses sur la tête et la nuque et ailleurs ….. j’aime ce moment ou l’on finit par me prendre exactement pour ce que je suis : La chienne de mon Maitre.

Si vous voulez assister à une soirée dans le sud de la France, près de Marseille et si vous ne pouvez assister qu’à une seule soirée alors c’est là-bas qu’il faut aller. Les soirées sont à thème et changent tous les mois. Mais si vous ne pouvez vous y rendre qu’une seule fois cette année alors ne manquez surtout pas la soirée annuelle de novembre et d’ores et déjà bloquez votre agenda.


Je tiens à remercier les organisateurs, et toutes les personnes que j’ai pu rencontrer et les remercier pour leur très grande gentillesse.

A très bientôt

tanyaML

 

Renseignements:

- Par tel: 06 15 49 16 58

- Par mail: ankassand@club-internet.fr

- Site des organisateurs est  ici
clubenvoute.jpg

fa85.jpg

fa44.jpg

 


1...89101112

  • Album : PETPLAY
    <b>tumblr_mkqr8lCb0m1s9gqgbo1_1280</b> <br />

www.les-anges-dechues.com

www.les-anges-dechues.com

Calendrier

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Le bogoss |
momo1775 |
cinéma gay et lesbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confessions Intimes
| belleisabelle
| hentai0manga