• Accueil
  • > tanyaML ou le récit d’une petgirl

La Découverte

J’ai eu une vie heureuse, j’ai rencontré des hommes, des hommes d’un soir, des hommes avec qui j’ai un peu avancé et des hommes avec qui je me suis réellement engagée. Des hommes que j’ai sincèrement aimé, parfois d’un amour étouffant, exclusifs voir même violant. Mais des hommes qui m’ont aimé en retour. Cela n’a pas fonctionné car j’ai toujours eu un manque, impossible à déterminer jusqu’à …

Voici mon histoire car O/on me l’a longtemps demandé … Maintenant, je me sens prête à en parler a en assumer les remarques et les critiques car je sais que cela ne me touchera pas. Chaque histoire est unique et la tournure qu’à pris ma vie me convient parfaitement mais elle ne conviendrait pas forcément à tout le monde. N/nous n’avons pas les mêmes besoins ni les mêmes aspirations.

j’ai toujours voulu une vie comme je l’avais rêvé. Un mari, des enfants une belle maison et un travail épanouissant dont je pourrai être fière.  Nous sommes en 2008 et mon conjoint et moi allons devenir propriétaire d’une très belle maison. Nous pourrons y vivre avec nos enfants. Pourtant je ne suis pas heureuse. Il est bien pour moi, on me le dit assez, que j’ai tout ce qu’il faut pour être heureuse, mais il me manque quelque chose, mais il parait que je suis une éternelle insatisfaite. Le problème c’est que je ne sais pas quoi. Comme cela ne va pas, je travaille de plus en plus et je commence à fréquenter des relations d’un soir. Comment cela a commencé je ne le sais que trop bien. Depuis que j’ai arrêté mon traitement et la morphine. Au début, j’avais un peu peur, le plus dure a été de me sevrer de la morphine. Je ne concevais pas une journée sans. Puis j’ai commencé par n’en prendre qu’un jour sur deux, puis en espaçant encore plus, que les week-end. Je ne concevais pas mes week-end sans morphine. et enfin l’arrêt total. Ma dépendance à la cortizone m’avait également rendu dépendante à la morphine. Mais depuis que j’avais commencé ce nouveau traitement j’avais l’espoir de ne plus rechuter. Et effectivement j’ai pu passer la barre des 20mg de cortizone sans rechuter pour autant. je pouvais donc enfin penser à moi. Soigner mon corps qui avait pas mal morflé. redevenir belle et désirable pour moi pour commencer. Je me suis remise au sport, je cours avec un ami. Mais depuis aout ça tourne pas rond, j’ai des bouffés de chaleur. Même au boulot lorsqu’un homme me frôle, j’ai tous les sens en alerte. je déconnecte de la réalité et je me fais des films X dans ma tête. Même chez le dentiste je ne pense qu’à ça. Si les hommes sont comme cela je les plain car cela devient insupportable. Voila pourquoi j’ai commencé à prendre des amants. Besoin de sexe. Je me suis même trouvé un routier trop mimi. Je vais le voir tous les midis pour tirer mon coup. Et ensuite il me prépare un en cas pour que je mange quand même un peu. Je vais principalement sur les tchats ou site de discussions internet pour trouver. Même si je ne me l’avoue pas.

 C’est comme cela. Et c’est dans ce foutu merdier, que j’ai rencontré quelqu’un qui m’a parlé de soumission, de BDSM. Et cette fois ci j’ai écouté, j’ai réfléchi et je me suis dis pourquoi pas. Je me suis mise à faire des recherches et je me suis lancée dedans mais ce n’était qu’un gros con. Certes il m’avait quand même fait découvrir quelque chose d’intéressant mais en même temps  je suis tombée sur un gros con donc je me suis retrouvée seule, désemparée. Je venais de découvrir que c’était peut être la réponse à toutes mes frustrations au faite que j’étais une éternelle insatisfaite. A force de recherche je suis tombée sur des forums de discussion et des tchats BDSM. Il y a de sacrées connasses sur ces sites. Quand vous êtes soumise apprenti entre celles qui vous cassent tout le temps et les prédateurs qui ne cherchent qu’a abuser, c’est la jungle. On se croirait dans Dallas. Les soumises ou soit disant ce tirent dans les pattes. Quand elles essayent pas de te piquer ton Dom enfin pour peu que se soit un Dom. Car il y a de sacré mytho des deux côtés. Heureusement j’ai mon ami Jérôme, et quand j’ai découvert que je n’avais affaire qu’à un connard de première mon ami Jérôme m’a soutenu. Mais ce que je suis malheureuse. Ma meilleure amie m’a permis d’ouvrir les yeux. C’est grace  à elle que j’ai tout découvert. Grace à elle que je sais tout sur ce con qui allait sur des chats pour y trouver d’autres soumises. C’est une belle rencontre. mais je n’ai plus de nouvelles depuis plusieurs jours et je suis vraiment inquiète. mais je brule les étapes. Donc revenons en arrière. En faisant la connaissance de X car donner son pseudo et son nom serait trop d’honneur, et pour faire suite à mes recherches nous allons sur un site de discussion. Je m’y plait bien malgré quelques rencontres pénibles et je papote beaucoup. Je crois me faire des amies et je peux parler de tout et de rien. Je parle même tellement que l’ on me propose d’animer le site soumise mas je refuse car X est pas du tout apprécié. Il faut dire qu’il ne fait rien pour non plus. je l’ai « rencontré » en mai de l’année 2008. Il ne plait pas à Jérôme. Mais il a le mérite de me faire arrêter mes conneries. Il me remet dans le droit chemin, Parce que toute seule je suis incapable de prendre ce genre de décision. Il me fait arrêter de fumer et m’encourage pour le sport. Je le rencontre une première fois et N/nous passons tout un week end ensemble à l’hotel. Bien des années après je me dirais que finalement c’était juste du pan pan cucul et hop je te baise. Mais pour l’heure cela me convient, ce sont mes débuts dans une relation BDSM est cela me parait merveilleux. Il est marié et à deux enfants et il bosse dans la gendarmerie. Il me présente sa femme et je l’apprécie. Mais je comprend aussi qu’il est extrêmement jaloux et qu’il pardonne difficilement. Moi je rêve de devenir la soumise des deux. Ils s’occuperaient de moi, fini les soucis, fini les corvées, je ne déciderais plus de rien, je serais juste heureuse et organique. Mais non rien ne se passera comme cela. Il doit souvent s’absenter pour son travail. Et moi pour passer le temps je vais sur le tchat discuter. J’ai fait la connaissance dans tout ce brouhaha d’une soumise jeune, jolie, intelligente qui n’ait pas très aimé des autres « soumises ». Elle me plait bien, elle est malheureuse. C’est une petgirl, la première que je rencontre. elle est malheureuse car elle n’a plu de Maitre. Il l’a abandonné. On discute beaucoup ensemble et un soir ou elle veut me parler, elle me dit que c’est important, je lui dit que je dois aller me coucher mais que promis je reviendrais le lendemain pour lui parler. Le lendemain, je ne tiens pas ma promesse. et ce n’est seulement que le jour suivant, soit le mercredi que je me connecte et elle n’est pas connecté. Je suis inquiète car elle est toujours là en ce moment. En faite j’apprend qu’elle est à l’hôpital. mais que je peux avoir de ses nouvelles en passant par un certain Laurentdu80.

Laurentdu80, curieux personnage il y a tellement de con sur internet que pour lui prouver que je suis sincèrement inquiète, je joue la carte de l’honnêteté. j’apprend à le connaitre et tous les soirs ou je prend des nouvelles de mon amie j’apprécie de plus en plus de discuter avec Lui. N/nous avons échangé pour la première fois un mercredi soir, à minuit. Et tous les soirs je l’attend et il arrive toujours à minuit. Ensuite il m’envoi au lit vers 2h30 à du matin. je ne sais pas comment j’ai fait pour tenir pendant cette période tellement je dormais peu. X est toujours présent dans ma vie mais il est bien trop occupé ailleurs. Mais je ne le savais pas. Et puis un jour, alors que j’étais au boulot, mon collier, que je m’étais acheté moi même. Oui dans ce temps l en faite je me souminais. Mais je croyais que c’était lui, X qui me dominait. Donc j’avais été acheté mon Collier, je le trouvais trop beau et je lui avais envoyé les clés. Donc comme je disais, un jour ou j’étais au boulot, alors que j’étais en train de travailler avec un collègue, je sens un truc qui glisse de mon cou. Très surprise je regarde, car comme nous étions en hiver j’avais un cl roulé, et je découvre mon collier. Mon collier était en train de glissé, il s’était ouvert. Très surprise, je le prend dans mes mains et je me dis qu’il y a un soucis avec la fermeture, donc machinalement je le referme et là impossible de l’ouvrir. Le collier s’était refermé correctement. Le soir je rentre à la maison et tout s’enchaine. je reçois un message de mon amie, je découvre tout. X a fait des cams avec elle, il voulait en faire sa soumise en lui faisant croire que j’étais au courant mais elle s’est rendu compte que ce n’était pas vrai. Voila de quoi elle voulait me parler. Et ensuite il y a eu les autres. Les échanges, les cams, les pseudos, il en avait au moins 5. Bref il m’avait menti sur toute la ligne. Et s’il y a une chose que je ne supporte pas c’est bien le mensonge alors je lui ai dit que tout était fini. Puisqu’il avait menti plus rien ne m’engageait. On ne bâtit pas une relation sur le mensonge. Cela a été très dure car je pensais vraiment avoir trouvé. Mais j’ai été forte, je n’ai rien lâchée et Jérôme et Laurentdu80 ont été là pour moi.

Laurentdu80

Laurentdu80. la première fois que nous avons échangé via internet c’était un mercredi de novembre. Il arrivait toujours à minuit, pourquoi minuit, aucune idée, je ne le sus que beaucoup plus tard. Plus j’apprenais à Le connaitre et plus Il me plaisait. Tous les soirs nous nous retrouvions sur le net pour prendre des nouvelles de mon amie, mais aussi pour discuter de tout et de rien. Et pourtant chaque jour je me disais, ce soir quand je le vois je ne lui parle que de mon amie et c’est tout.  Parce que au début j’étais avec quelqu’un. j’avais un dom. un homme que je trouvais formidable. C’est lui qui m’avait parlé du BDSM pour la première fois de ma vie. Avec Laurentdu80 j’ai découvert que tout ce que je savais du BDSM était faux. Oui il existait des couples qui vivaient des relations BDSM. Non ce n’était pas qu’un jeu. Chacun pouvait vivre son BDSM comme il le voulait à condition de le vouloir justement. et il fallait arrêter avec les personnes qui passaient leur temps à faire du prosélytisme. j’en suis tombée sous le charme rapidement mais j’étais extrêmement ennuyée en même temps. Mon amie avait besoin d’un homme comme Lui. C’était tellement évident. Aussi un jour je me suis décidé à Lui dire. Ce jour là il a beaucoup ri. Et Il m’a expliqué sérieusement pourquoi ce n’était pas possible.

je fus soulagé de sa réponse et en même temps triste pour mon amie. Mais il était évident qu’Il avait raison. Très à l’écoute, je ne l’avais pas encore rencontré mais je savais tout de Lui comme Il savait tout de moi. Et je ne suis pas du genre à raconter ma vie à tout le monde. Très peu de gens savent tout de ma vie. Mais avec Lui je me sentais bien. Le temps passant, Il me confia qu’Il voudrait bien de moi comme soumise et je dois avouer que j’en fut super fière et heureuse car autant j’étais novice autant Lui était expérimenté. Il a compris bien des choses me concernant. Et sous mes apparences un peu bourge Il a su voir qui j’étais. Il a sur mettre des mots à mes maux. Il ma fait comprendre pourquoi j’étais si mal.

Jérôme mon ami de cœur le trouve très bien, il m’a donné sa bénédiction. je ne pouvais que foncer mais j’avais encore un peu peur. Peur d’être déçu. plus du tout confiance en moi. Mes mésaventures avec l’autre con avait laissé des traces. Pourtant je savais bien que je devrais franchir le pas un jour car pour moi le BDSM était devenu ma philosophie pour le peu que j’avais pu apercevoir. Moi aussi, je revais de pouvoir vivre ce qu’avaient vécu d’autres soumises. Cet abandon. Ce don de soi. Ce laché prise et tous ses mots sur le BDSM.

on m’avait conseillé de lire deux livres : le lien et soumise salomé.

Ceci n’engage que moi mais le lien je n’y ai vu que l’égoisme d’un homme face à sa soumise mais dans le même temps je l’ai lu très rapidement, tellement j’ai bien aimé le style. je ne vois pas en quoi il a pris soin d’elle en la livrant à des inconnus sans savoir s’il ne lui ferait pas du mal mais peut être que c’était ce qu’elle recherchait?. quand à soumise salomé j’ai bien aimé, mais j’ai eu du mal à le lire au début… le style. Non pas que je sois une spécialiste littéraire mais c’est comme ça … on accroche ou on accroche pas. Mais je l’ai lu en entier quand même.

Laurentdu80 est un homme instruit, cultivée, intelligent. Il est intellectuel et manuel en même temps. IL connait ses défauts et ses qualités. Il est humain, Il a du cœur. Mais Il s’est se montré dur et intransigeant. Il est douceur et fermeté en même temps.

Le premier rendez vous

Le premier rendez vous avait enfin été fixé pour le mercredi 3 décembre 2008. Jérôme s’était désisté deux jours auparavant mais le rendez vous avait été maintenu. Jérôme avait toute confiance en Lui et moi un peu plus.  Ce premier jour je m’en rappellerai bien des années après. Mais je ne le savais pas encore. Les jours étaient passés très vite. J’avais préparé avec soin ma tenue pour cette première rencontre. j’avais préparé mon tailleur gris, avec un long manteau noir. je m’étais fait mon chignon, celui qui me donnait un coté strict que j’aimais bien. J’avais pris cette habitude dans mon travail de me donner un air sévère et très sérieux. Pour me vieillir et asseoir mon autorité, du fait de mon jeune âge ou du moins que mon apparence avait tendance à me rajeunir. j’étais excitée comme une puce . Plus l’heure avançait et plus j’avais hâte d’y être. je me souviendrai toujours du premier regard. Nous avions rendez vous du coté de Charenton le Pont dans le hall d’un hôtel. Car Il n’était pas de la région parisienne. Quand je suis rentrée dans le hall de l’hôtel, j’ai tout de suite baissé les yeux. j’avais cru l’apercevoir et mon cœur s’était mis à battre a chamade. IL est venu vers moi d’une démarche ferme et énergique. Il m’a prise par le bras et nous sommes ressorti aussitôt. j’avais le cœur qui battait fort, le sang me montait à la tête, j’étais sur un petit nuage. Il m’a demandé ou était ma voiture et nous nous sommes dirigés vers celle-ci. Il avait pris une place de parking pour ma voiture et sa voiture. La première chose que je Lui ai dit c’est que j’étais arrivée très vite, toute fière de moi. Comme ni l’un ni l’autre n’avions déjeuné nous nous sommes dirigés vers le restaurant de l’hôtel. Le déjeuner fut agréable et sympathique mais j’avoue que je ne me souviens pas du contenu. Nous nous sommes ensuite dirigés dans sa chambre et il m’a mise à l’aise. Mais il ne s’est rien passé. Il a senti mon mal être, Il a longuement discuté et Il a aussi beaucoup écouté. IL m’a posé beaucoup de question et la journée est passé extrêmement vite. Trop vite même. Le moment de la séparation a été difficile. Mais dans mon cœur je savais que je démarrais une nouvelle histoire. Pleine d’espoir sur elle. Je ne voulais pas en parler, que personne ne sache, surtout pas ces connasses du site. je voulais préserver mon jardin secret, aucune confiance en ces pseudos soumises fouteuses de merde. Maintenant que je lai vu pour la première fois, je peux dire qu’Il est beau. Il a des yeux magnifique de loup bleu vert gris. Oui ce premier rendez vous restera gravé dans ma mémoire. C’est ce mercredi 3 décembre que je suis devenue sa soumise. C’est aussi le jour du début des premières règles qui seront le fondement de N/notre relation.

Les Premières Règles

N/nous avions fait connaissance et N/nous N/nous étions rencontré pour la première fois le mercredi 3 décembre 2008. Il était intéressé de m’avoir comme soumise et j’en étais heureuse. Heureuse qu’un Homme comme lui s’intéresse à moi. Il m’avait posé beaucoup de questions et Il voulait comprendre mon travail. Ce qui est très difficile à expliquer. Donc je Lui avait proposé, pour qu’il puisse mieux comprendre mon métier que N/nous restions en ligne en permanence. Et c’est ainsi que que de mon levé à mon couché je me suis retrouvée avec un kit main libre greffé sur mon oreille. Autant dire que les premiers temps cela fut très difficile. Car autant il est facile de rester polie, obéissante quelques heures par jour mais faire attention en permanence est un exercice extrêmement difficile. Certes maintenant avec les forfaits mobile il est possible de rester en ligne avec une personne pendant 12h mais il faut raccrocher toutes les 3h. Et surtout il y a les aléas. Parfois cela ne capte pas bien. Parfois il y a beaucoup de parasitages. Bref  les occasions de perdre patience na manquent pas.

Première règle, Monsieur a remarqué que je suis une peu fofolle. On me donne la main j’essai de grapiller et i on me laisse faire je prend e bras, bref j’en veux encore et toujours plus. Donc entre N/nous je devrais toujours rester à ma place. je ne dois pas Lui dire « Vous » en « séance » et tu dans le privé. Ce sera toujours Vous et ce ne sera pas du BDSM de 16h à 17h. Pour la simple raison que je ne suis pas capable de le vivre autrement. Et cela, même si je suis novice, je le sais bien.

De plus à partir de maintenant Monsieur décidera de tous mes repas, pour mon bien être. Et j dois dire que cela me convient parfaitement, depuis mes soucis de santé je ne sais plus quand je n’ai plus faim. Ou si je le sais c’est uniquement quand je suis « blindée ». Bref j’ai tout le temps faim, je n’ai plus ce sentiment de satiété qui permet de savoir que l’on a suffisamment mangé.

Ces quelques règles de base seront le début de belles punitions…

Tout est à refaire

 

Monsieur Laurent du 80 passe son temps à me reprendre. Pour Lui toute mon éducation est à refaire. Voila ce qui se passe quand on fréquente un con. Ne s’improvise pas Maitre qui veut. Le BDSM ce n’est pas que du panpan culcul et hop je te saute. Cela s’appelle mettre un peu de piment dans sa relation de couple. C’est tout. Or plus on avance dans N/notre relation et plus je me rend compte qu’hélas je n’ai pas eu d’éducation. je me soumettais tout en me dominant. Bref, j’étais mon propre dom. Les règles que j’acceptais était simplement celle que je voulais bien accepter. Et c’est difficile à admettre. Quand je dis que tout est à refaire je vais vous donner des exemples. Un jour que N/nous discutions Il me traite de chienne. alors surprise je me tais et je lui demande ce que j’ai fait de mal. Lui surpris me répond rien. Et je comprend que quand Il m’appelle sa petite chienne ce ‘est pas pour me rabaisser ou me punir mais au contraire que venant de sa bouche c’est dit avec tendresse et plein d’amour. je suis Sa petite chienne. Son amour. Celle pour qui Il va accepter de tout laisser.

 Les punitions

Monsieur Laurent du 80 attend de moi que je sois respectueuse. Que je m’exprime dans le respect si je ne suis pas d’accord. De le vouvoyer systématiquement. Monsieur choisi mes repas. ainsi que les quantités que je dois manger. Puisque N/nous ne vivons pas ensemble, c’est plus difficile mais pas impossible non plus. Une journée type ce passe ainsi. Le matin je me réveille, j’appelle Monsieur pour Lui dire bonjour, je vais me laver et m’habiller. Je prépare le petit déjeuner. Je vais réveiller les filles. je les fais déjeuner. je les envois ce laver et je prépare les vêtements. je les emmène à l’école. je vais travailler. Pendant le trajet, si le téléphone le permet N/nous parlons un peu. j’arrive chez mon client. je travaille et je parle un peu  à Monsieur. je veille à ce que mon téléphone soit correctement chargé. je dois raccrocher toutes les 3 heures sinon c’est facturé. au moment du déjeuner je demande la permission de manger. je mange le repas qu’il m’a fait préparer la veille ou je vais acheter selon ces indications. Il me demande parfois ce que j’ai envie de manger. Si c’est raisonnable Il me permets de le choisir. je vais ensuite chez mon client de l’après midi. je rentre ensuite à la maison. en général il est très tard donc je vais ensuite me connecter sur internet et N/nous discutons de ma journée et Sa journée. IL m’envoi au lit. Si j’ai besoin d’aller aux commodités je Lui demande la permission. Si je dois téléphoner à quelqu’un je Lui demande la permission(famille, ami(e)s.  je perd souvent patience à cause du téléphone qui capte pas bien. Ou IL comprend pas que je suis en réunion et que je ne peux pas le rappeler. En faite je me suis mal organisée. Comme je me sens fautive, je suis agressive. Et c’est cela qu’Il aime pas. Un mercredi ou N/nous étions ensemble, Monsieur Laurent du 80 décide de m’emmener au Mac Do. j’en suis super contente. Il m’achète un filet o fish. Au moment de le manger dans la voiture,  Il me donne séparément le pain, le filet, le fromage. moi je Lui dit que c’est n’importe quoi et je m’énerve. Il ouvre brutalement la portière de la voiture, Il fait le tour. il m’emmène coté conducteur et là. Il me mets plusieurs coup de cravaches. Et Il me remet dans la voiture. je pleure,  j’en suis restée toute surprise. Il a eu raison. j’aurai du Lui demander autrement. je Le regarde donc avec admiration et plein d’amour entre mes larmes. je ne suis pas maso mais je sais qu’en faisant cela Il a mis le ola. Cela me rend plus respectueuse. Une autre fois, alors que N/nous passons le week-end ensemble Monsieur me fait à manger des pâtes mais elles sont trop cuites, je lui fais remarquer que ses pâtes ressemblent à de la purée et que c’est franchement dégueulasse. Le retour de bâton ne manque pas. Cravache aussitôt. Pour Lui avoir raccroché au nez et Lui avoir dit au téléphone je Vous emmerde et être arrivée en retard Le chercher à la gare je suis attachée et je reçoit 100 coups de cravache. j’ai pleuré comme une madeleine. Et si je n’avais pas été attachée et bien je crois que je me serait cachée sous le lit. Quand Il a eu fini,  je Lui ai demandé pardon et j’ai dit que je ne recommencerai plus. Mais quand il m’a demandé ne plus recommencer quoi. j’ai dit que je ne savais pas mais que je ne recommencerai plus. Il a énormément ri. Une chose est sur, je peux tout avoir mais je ne dois jamais mal me comporter. Malgré tout je ne me sauve pas. je ressens tout l’amour qu’Il a pour moi. Des punitions comme celle ci il y en aura d’autres à la hauteur de mes fautes. Mais de moins en moins dans le temps. je ne dois pas avoir de jardin secret. je dois  tout Lui dire, ne rien Lui cacher. Ce qui ne me dérange pas. C’est bon de pouvoir se confier. même ses secrets les plus inavouables. Lui il comprend tout. IL ne juge pas. Il comprend que tout ceci fait parti de moi. IL comprend que je souffre que N/notre relation soit épisodique. Il commence à rechercher un logement en région parisienne. Car je ne peux pas quitter la région parisienne. Autour de moi les gens me trouve plus épanoui, plus heureuse. Mais comment expliquer à ces gens que je suis heureuse, pace que je suis enfin comprise. je suis traitée comme une chienne par mon Homme, mon Maitre, mon Amour. Pour Lui je suis son Bébé, sa Chienne. D’ailleurs Il m’a baptisé tanyaML. Dans le monde vanille je suis tanya et dans N/notre relation chocolat je suis tanyaML et j’en suis fière. je suis plus équilibré et cela se ressent.

mes besoins

Plus nous avançons dans N/notre relation et plus il s’avère évident qu’il N/nous manque des accessoires pour améliorer ma condition. Ces accessoires qui rendront N/nos rendez vous plus agréable. Certe il y a des personnes qui pensent que pour être une chienne il n’y a besoin de rien. Mais quand vous rester dans certaines positions longtemps alors il apparaît des traces bien visible sur votre corps. Les pattes avant, les bandages que me met Monsieur ne peuvent être conservés longtemps car cela coupe la circulation. De plus la position sur le sol a tendance à être glissante à main nue. Lors des sorties en extérieur, les pattes avant se blessent facilement. Il faut donc une protection. Quelque chose d’efficace qui ressemble me concernant à des pattes de chiens. Les pattes arrières souffrent aussi. mais elle souffrent encore plus en sortie.

Quand O/on sort il fait froid dehors, un manteau adapté ne serait pas du luxe. Il fait froid et je ne peux pas faire mes besoins avec les manteau existant. Avec un manteau la tenue en laisse est moins bonne donc il faut un harnais pour mettre sur le manteau. De plus il me faut un nouveau collier, un collier que je peux porter en permanence. Les colliers en cuir sont bien joli mais c’est impossible de les garder en permanence. je transpire, donc le collier prend toutes les odeurs. je suis coquette, une laisse assortie au collier me parait très plaisant. On a jamais vu un chien sans une queue, se serait bien d’en avoir une.

et j’oubliais l’essentiel. je suis frustrée, oui frustrée au moment des repas.  moi, qui suis gourmande, je suis frustrée avec ma gamelle, elle est pas du tout adapté à ma carnation. conclusion, il en reste et je ne peux pas l’atteindre.

Les Anges Déchues

N/nous avons longtemps cherché tout ce dont O/on avait besoin pour moi en vain. Certes, il existe de très beau collier dans les boutiques de Paris, mais Monsieur veut un collier en acier car le cuir ne peut être conservé en permanence. j’ai eu un collier en cuir et il se detend avec le temps, pire il y a des odeurs de transpiration qui finissent par l’imprégner. Pourtant je me lave tous les jours, mais les odeurs persistent. De plus Monsieur veut un collier qui se ferme avec une clé donc cela réduit le nombre de colliers correspondant. N/nous n’avons trouvé aucune paire de pattes. O/on a bien trouvé des modèles de queue mais à faire soi même.

Bref c’est la cata

Mais ne croyez pas que N/nous avons tout conçu tout imaginé en une nuit, non cela a pris du temps. Beaucoup de temps.

En faite le plus facile a été de dessiner les colliers, parce qu’à la base j’ai une formation artistique mais je ne me trouvais pas vraiment douée, et je n’avais pas envie de devenir prof d’histoire de l’art non plus ou encore moins prof de dessin. Donc j’ai imaginé des colliers, des colliers que j’aimerai bien avoir et Monsieur à fait tout le reste. Il a cherché des fabricants pour réaliser nos premiers colliers et autant dire que ce n’est pas chose facile. Monsieur l’a fait car j’avais eu tellement de refus que j’avoue avoir baissé les bras. Mais Monsieur a trouvé, un bijoutier. Et après des semaines de patience et de concertation j’ai pu avoir mon collier. j’étais aux anges. Pendant que Monsieur cherchait le bijoutier pour faire N/nos colliers, moi je continuais à fantasmer en dessinant ce que je rêvais d’avoir: des pattes avant, des pattes arrières, des queues, des manteaux, harnais.

Après avoir réglé le problème du fabricant de collier, pour la fabrication des pattes comme elles devaient être en cuir et pour le manteau comme j’en voulais un pour supporter le froid en hiver mais aussi les sorties en automne j’ai recontacté un de mes anciens clients spécialisé dans le cuir et les fourrures. Il a fallut faire les patrons, ensuite essayer les patrons, les faire modifier et quand tout fut ok lancer la fabrication en fourrure, en cuir et en agneau.

A chaque fois que l’on obtenait un nouveau produit j’étais aux anges.

Il y a eu des produits que N/nous avons mis plus de temps à créer que d’autres, comme les pattes arrières. j’en ai eu plein mais il y avait toujours un problème. Par conséquent il fallait recommencer encore et encore jusqu’à ce que l’on trouve la bonne formule, à savoir un produit qui me protège et ne me blesse pas.

A l’époque j’allais sur des forums de discussions et mon entourage m’a dit : pourquoi V/vous ne les vendriez pas? O/on s’est dit pourquoi pas, parfaitement conscient que ce serait une niche. Vu le mal que l’on s’était donné pour avoir N/nos produits, cela voulait clairement dire qu’il n’y avait pas beaucoup d’adepte du petplay en France. Les plus connus sont les ponygirl et il en existe qu’une douzaine (en France) contrairement au Japon, ou aux Etats Unis.

N/nous N/nous sommes mis à réfléchir à un nom, quel nom pourrait ‘O/on donner à nos produits, quel logo. Cela a pris du temps mais finalement N/nous avons été déposé mes dessins à l’INPI, ainsi que le logo et le nom de la société : Les Anges Déchues. La société été créée officiellement en avril 2009 soit 4 mois après que je sois devenue Sa soumise.

Les Anges Déchues, N/nous l’avons choisi ensemble. je suis allée à la chambre de commerce pour enregistré la société. N/nous avons créé un site internet. Mais N/nous n’avions jamais eu de boutique en ligne alors forcément un internaute N/nous a dit que N/notre site était bien mais que pour avoir la possibilité de commander et payer il fallait se lever de bonne heure. En gros il m’a dit que je voulais transformer une deux chevaux en Mercedes-Benz. Ce que je n’ai pas compris tout de suite. Mais mon Maitre m’a expliqué et N/nous avons du recommencer entièrement le site internet.

Pour un site internet il faut des photos, donc j’ai été voir un photographe a côté de chez moi. je vous raconte pas le fou rire quand il a compris ce que je voulais comme photo. Pour qu’il accepte j’ai dit que je faisais des costumes animalier sexy pour adulte.

Oui maintenant je fais attention à ce que je dis, parce que il y a au moins 10 banques qui m’ont fermé la porte au nez. j’avais été trop « franche » et autant la personne en face de moi voulait bien m’ouvrir un compte autant au-dessus d’elle c’était : « nous ne voulons pas que notre image soit associés à ça ». Le CIC m’a même avoué que leur banque avait refusé de prendre comme client Clara Morgane quand elle a créé sa ligne de lingerie. Pour dire.

Donc avec N/nos photos, N/notre site internet je démarche des boutiques en ligne et des boutiques à Paris. Et là ….. surprise…. les bras m’en tombe.

Je vais chez Dèmonia, elle me prend des colliers. je ressort avec les yeux plein d’étoiles. Elle m’a fait confiance, et ça, ça n’a pas de prix. N/Nous allons voir les Gouters du Divin Marquis qui à l’époque ont une boutique en ligne et pareil il accepte mais Lui aussi me dit que mes photos sont pas top. je garderai longtemps un très bon souvenir de ce moment.je ne comprend rien à la douleur et au plaisir que l’on peut avoir en étant martyrisé mais j’ai beaucoup de respect pour les responsables des Gouters du Divin Marquis. Dèmonia m’a donné un contact d’un photographe pro et O/on refait des photos avec Lui et une modèle que l’Oon N/nous a conseillé. Pour finir N/nous allons voir Metamorph’Ose,  je trouve cette femme belle. Elle est sexy, féminine jusqu’au bout des ongles. C’est une grande Dame, ça c’est sur. Et quand elle m’achète des produits, je suis aux anges.

Fort de ce succès, N/nous continuons N/nos recherches, dans toute la France et à l’étranger. N/nous vendons nos produits en Belgique, en Allemagne, en Russie, au Canada, au Japon, en République Tchèque… je rêve de vendre aussi aux Etats-Unis et cela arrivera plus tard.

Première Sortie

j’avais hâte de sortir… hâte de pouvoir déambuler en extérieur dans le cadre d’une soirée tout en étant moi même. j’attendais avec impatience que Monsieur Laurent du 80 me dise que je sois prête. Quand le moment arriva enfin j’étais toute excitée. Pour ma première sortie Monsieur Laurent du 80 avait décidé de m’emmener hors de France, en Belgique à Bruxelles à la Fetish Project. La Fetish Project organise des soirée ou se mêle le fetish, le BDSM, et le bondage, kinbaku pour le bonheur de tout le monde tous les trimestres maintenant mais à l’époque c’était mensuel. Pour ma première sortie autant dire que j’en ai eu plein les yeux. Tant les tenues, que ce que j’ai pu y voir. C’était incroyable. je me fondais dans la masse, totalement indifférente aux regards posés parfois sur moi. Mon Maitre me dirigeait au milieu de la foule et je prenais beaucoup de plaisir de droper partout. C’est d’ailleurs ce soir là que j’ai pris l’habitude de regarder sous les jupes de filles. rire… j’ai fait la connaissance de Felindra en réel ca je discutais déjà avec elle via un forum de discussion, une soumise que j’aime beaucoup . Puis je suis tombée sous le charme des bondageurs Philippe Boxis et Jimmy rope. j’ai vu des photographes qui, je l’appris plus tard, étaient très connu mais je n’en ai retenu qu’un Eric Bonzi. Mais commençons par le début. Le lieu des soirées est une péniche. Un grande péniche sur deux niveaux. En bas pistes de danse (deux) et bar  avec plein de sièges et de fauteuils, table basse. Les gens peuvent ainsi danser, boire, discuter, voir sexer en toute tranquillité. en haut il y a le vestiaire, une exposition et une zone pour les mordus de cordes. Avec Monsieur Laurent du 80 N/nous allons beaucoup N/nous promener. Les pattes arrières suite à cette soirée deviendront avec la queue une évidence d’ailleurs. Toutes les personnes qui comme moi ont passé plus de 6 heures à quatre pattes peuvent le dire. Si on est pas équipé, et bien les genoux morflent. Pour cette première sortie N/nous sommes restés pratiquement toute la nuit et N/nous avon fait connaissance de l’organisatrice Maitresse Salem, une femme que j’admire et que je respecte beaucoup. S’il y a un endroit que je doit recommander c’est bien celui là. Monsieur Laurent du 80 a eu beaucoup de compliments sur mon éducation. je suis contente, et fière de Lui faire honneur. je suis entre de bonnes mains. je crois que j’ai enfin trouver ma voie.

Frayeur

C’est le week-end, N/Nous sortons beaucoup et j’en suis très contente. N/nous avons prévu d’aller à la Nuit Elastique qui se déroule à Paris dans les Caveaux du Chapelais. N/nous avons fini par trouver ou N/nous garer. Certes il y a un peu de marche mais ce n’est pas si loin que cela. N/nous y sommes allés avec la voiture de Monsieur du 80. C’est un gros 4X4. Comme d’habitude j’ai ma tenue sur moi sous mon imper. Il ne me mets au dernier moment que le dogbud et les pattes avant. Alors que N/nous sommes e train de marché d’un bon pas Monsieur fonce dans un vélo. Il me dit qu’il ne voit plus rien tout à coup. je suis inquiète. Il essai en vain de lire les panneaux mais Il ne voit toujours rien. je Le ramène à la voiture et je Lui dit de ne pas s’inquiéter que N/nous sommes pas loin d’un hôpital que je connais. je l’assoie côté passager et je me mets au volant. je me dirige vers l’hôpital Bichat. En faite je ne sais pas exactement ou on est par rapport à l’hôpital mais je me veux rassurante pour  Lui. Dans ma tête tout va très vite, je sais que je ne dois pas paniquer. je dois faire attention à la route, je dois conduire prudemment mais rapidement. je retrouve le chemin de la rue qui mène à la fourche. je vois une voiture de police je me gare mais je ne vois personne alors je décide de repartir aussitôt,, j’ai conscience que je ne dois pas perdre de temps. je me dirige par la porte de Saint Ouen. je vois enfin les panneau indiquant l’entré de l’hôpital, je fonce, j’explique mon problème au vigile qui me laisse passer aussitôt. je fonce aux urgences. arrivé sur place Monsieur est pris tout de suite en charge. Et je me retrouve seule dans la salle d’attente des urgence avec mes angoisses. j’ai peur, je viens enfin de trouver un Homme qui le comprend, avec qui je peux vivre de grandes choses et il s’est passé ça. j’ai peur. j’ai l’impression que tout s’écroule autour de moi. je suis livide. je prie pour que cela ne soit pas grave et j’attend. dans ces moment là le temps semble long et court en même temps. Puis je fini par prendre conscience de ma tenue, du regard un peu insistant des gens. Et oui, je suis habillé d’un manteau de petgirl en cuir donc qui arrive au dessus des fesses et un imperméable par dessus, des bottes en cuir montante et c’est tout. Entre temps Monsieur est ressorti, enfin, je l’ai vu passer dans un chariot pour aller des salles à ma gauche aux salles à ma droite. Mais je n’ai aucune information. Donc je me décide à aller voir dans la voiture si je trouve quelque chose à me mettre. La seule chose que je trouve c’est un pantalon de Monsieur, encore un peu humide. Mais c’est mieux que rien alors je le met. Le pantalon est un peu trop long mais peu importe. j’ai pu trouve une cigarette, alors je fume dehors, pour évacuer mon stresse, mes angoisses, mes peurs. On m’autorise enfin à le voir, Il m’a réclamé, Il pense à moi, Il s’inquiète pour moi. Ils m’autorisent à rester un peu avec Lui, je me mets en boule au pied de son lit et Il me caresse la tête. Ils reviennent je dois partir…. seule…. le laisser. Il est quatre heure du matin je crois et je suis seule pour retourner à l’hôtel. je suis seule perdue et j’ai besoin de soutien, je vais crier mon désespoir sur internet. je trouve des gens pour me consoler et je fini par m’endormir de fatigue. je ne sais pas combien e temps j’ai dormi mais je me lève il est pas encore 9h, je range toute ces affaires et je file à l’hôpital, je passe par l’accueil t vu ma tête la demande comprend qu’il s’est passé quelque chose. je craque, je pleure et je raconte tout. C’est un amour. Ce n’est pas la première fois que l’on vient dans cet hôtel et elle N/nous connait. Le reste du week-end est passé vite, tout ce que je me souviens c’est ce sentiment de malaise envahissant. Cette crainte de le perdre. De tout perdre. Il a fait un AVC. Un AVC veut dire un accident vasculaire cérébrale. je me souviens avoir fait un cauchemard, qu’Il allait mourir si on ne lui donnait pas un cœur, la seule solution pour le sauver était que je meurs. Bref j’ai le moral dans les chaussettes. je me dis que si je le perd, comment je vais vivre sans Lui. j’ai l’impression d’avoir la poisse, et je ne pense qu’à moi.  Mais heureusement Il va mieux, Il va vite sortir. Il sera rester moins d’une semaine. Mais je reste sur mes gardes. je l’épie. je l’observe, à la recherche de la moindre alerte. Parce que mon Maitre, je L’aime déjà.

L’Appartement

Monsieur Laurent du 80 cherche activement un logement en région parisienne depuis le mois de mars mais ce n’est pas évident. Pour déterminer le choix de son logement Il a pris en compte mon planning à savoir dans quelle ville je me rend le plus souvent pour les clients, et c’est Charenton le Pont mais il faut aussi prendre en compte son temps de trajet pour se rendre à Son travail également. Donc cela peut être aussi Paris mais sud. O/on visite beaucoup de logement mais ce qui est typique de Paris c’est qu’à chaque fois O/on se retrouve à 10 personnes pour visiter. Bref les logements sur le secteur voulu sont très recherchés. je fini par perdre espoir. O/on rempli des dossiers mais O/on a pas de retour…. C’est désespérant. mais en même temps ce n’est pas la mort non plus. N/Nous allons à l’hôtel et j’aime bien allée dans les hôtels ou les petits déjeuners sont copieux. N/nous sommes heureux. Les Anges Déchues fonctionnent. O/on a plein de travail. O/on a pleins de projets. Mais patience. IL ne faut pas aller trop vite. Juillet approche à grand pas. Le problème de santé de Monsieur Laurent du 80 me parait loin. Mais je ne l’oubli pas pour autant… Et avec l’été arrive les bonnes nouvelles. Monsieur Laurent du 80 a un logement. Il va habiter Charenton le Pont… N/Nous organisons le déménagement. O/on été tellement content que N/nous avons passé la première nuit dans le logement sans lit. N/Nous avons dormi à même la moquette. C’est petit mais Monsieur Laurent du 80 a plein d’idée. IL transforme l’appartement en un dupleix en mettant une mezzanine. moi j’ai jamais dormi dans une mezzanine, j’ai top peur, alors pur me rassurer Il fixe la mezzanine au mur. Alors je monte la haut mais comme j’ai peur je dors contre le mur. Peur de tomber en dormant. Dans ce logement N/nous allons vivre plein de moments heureux…

Maintenant que Monsieur est en région parisienne, Il m’apporte mes repas du midi et je le retrouve tous les soirs pour diner. Cela change tout. je rentre ensuite pour m’occuper de mes filles. et bien sur les week-end N/nous continuons à n:nous voir au même rythme, soit environ 1 à 2 week end par mois. N/nous N/nous approchons de plus en plus de N/notre objectif. Pour faire mes besoins Monsieur Laurent du 80 me sort soit le soir tard dans le bois de Vincennes soit il sort mon récipient. Pour manger j’ai ma gamelle. j’ai le droit de monter sur le canapé. et je dors le plus souvent dans le lit avec Lui. Il ne me donne pas à manger des boites pour chien car j’ai l’estomac trop fragile. Et je n’ai pas envie d’avoir une haleine de chacal. je suis heureuse, mais parfois fatiguée car entre le boulot, Les Anges Déchues, les enfants ….

Les Modèles

Pour Les Anges Déchues N/nous N/nous mettons en recherche de modèles pour promouvoir le petplay et N/nos produits. Pour réaliser ce objectif N/nous avons fait appel à un site spécialisé qui s’appelle Focal. Parce que je ne suis pas modèle et qu’il serait temps d’ajouter de jolies filles. Mais trouver de bons modèle s’avère bien compliqué, entre celles qui ne N/nous plaisent pas, celles qui refusent à cause de ce que N/nous faisons (et oui mettre un dogbud est une condition obligatoire) et celles qui veulent être payées bien au dessus de N/nos moyens…

N/nous avons fini par trouver une modèle, que je ne nommerai pas car N/nos relations ce sont considérablement dégradées depuis. puisque N/nous avons fini par retirer toutes les images ou elle apparait. Bien que je comprenne sa décision, les moyens utilisés par elle ont été des plus déplorables: Harcèlement téléphonique, menaces en tout genre. Mais c’est une autre histoire qui ne vaut pas la peine d’être racontée ici.

Donc N/nous avons enfin trouvé des modèles, qui N/nous ont conseillé une maquilleuse et une photographe. Pourquoi une maquilleuse pour être encore plus jolie sur les photos. Pourquoi une photographe, parce que N/nous allons faire des shows et quand O/on a pas de photographe attitré c’est la misère pour récupérer quelques clichés.

Travailler avec des modèles n’est pas chose aisé. Il faut penser à tout. Penser pour tout le monde. Il ne faut rien oublier mais c’est une expérience très enrichissante. je garderai des bons souvenirs de certains modèles.

Le Malheur arrive quand O/on ne s’y attend pas

N/nous devons faire le Fetish Market organisé par Fetish In Paris en octobre, N/nous sommes ravie de pouvoir présenter N/nos produits en France avec des personnes que N/nous respectons. Monsieur à trouvé un mannequin, Dolly. Elle se tient à 4 pattes. Et Monsieur Laurent du 80 Lui a mis une jolie queue en fourrure léopard. Cela lui va à merveille. En plus N/nous avons acheté des bougies pour décorer et des grignoteries….

Pour N/nous détendre, N/nous sortons beaucoup… aujourd’hui  N/nous devons N/nous rendre aux Gouters du Divins Marquis, N/nous avons trouvé un parking non loin. Il ne ferme pas tard mais N/nous n’avons pas prévu d’y rester très tard non plus. N/nous sommes pratiquement arrivés quand Monsieur Laurent du 80 me dit qu’Il ne se sent pas bien. je Le regarde et je décide que N/nous devons N/nous rendre à l’hôpital. je vais attendre en salle d’attente pendant 8 heures. 8 longues heures sans rien savoir. Pendant que j’attend, je profite pour joindre l’équipe des Gouters du Divin Marquis pour leur dire ce qui se passe. A savoir que je suis aux urgences. Au bout de 4 heures j’ai eu un appel sur mon portable, pour me dire qu’Il allait sortir mais depuis rien. Puis c’est tellement logique, m’appeler sur mon portable alors que je suis en salle d’attente, soit à moins de 10 m de Lui.

Au bout de 8 heures on m’autorise à aller le voir, Il va être admis en hospitalisation, ils ne veulent pas prendre de risque car le dosage de la troponine n’est pas bon. Pourquoi ils l’ont fait qu’au bout de 4 heures mystère. Ils doivent Lui faire une coronarographie, mais c’est vendredi soir et ils ont pas envie, donc ils pensent que cela peut attendre lundi. je le quitte on est déjà le samedi matin, je suis épuisée, vidée, stressée et super inquiète.

je retourne le voir et il semble aller ni bien ni mal. Le week-end se passe lentement vivement lundi que l’on soit fixé. moi je m’écroule de fatigue dimanche soir.

En me réveillant lundi matin, je découvre que j’ai un appel en absence et un message sur mon répondeur. Monsieur a fait un arrêt cardiaque dans la nuit, il est actuellement au bloc opératoire. je suis livide. j’appelle l’hôpital pour en savoir plus, mais tout ce que je peux savoir c’est qu’il est au bloc. je n’aurai pas de nouvelles avant la fin d’après midi. j’appelle je tombe sur la chef des infirmières de réa qui me dit que je ne peux pas venir le voir même si j’ai l’habitude des hôpitaux car chez eux il n’y a pas de passe droit. je vois rouge j’écris une lettre incendiaire au directeur de l’hôpital, au doyen, au chef de services. je rappelle toutefois l’hôpital et je tombe sur le binome du la chef des infirmiers qui lui  m’autorise à venir. je débarque donc à 19h pile heure officielle autorisé pour les visites. C’est de 19h à 20h. Monsieur Laurent du 80 à l’air de dormi, il est intubé, et entouré de machines et de tubes partout. je suis forte j’ai vu pire, mais cela fait un choc. je repars fatiguée, mais sereine, je sais que j’ai failli le perdre. La journée du lendemain passe vite, je file pour être à l’heure à l’hôpital ou je suis interceptée par le chef des infirmiers. Ils ont bien reçu mon courrier, il me dit que les mots « ont du dépasser ma pensée ». je le regarde bien dans les yeux et je lui dit que non et j’énumère tous les dysfonctionnements rencontrés et énuméré dans mon courrier depuis le vendredi soir. Il faudrait pas me prendre, excusez moi du peu, pour une conne. Première erreur avoir attendu plus de 4 heures avant de faire le dosage de la droponine. Deuxième erreur, avoir autant tergiverser pour faire la coronarographie. Conclusion intubé en urgence, conclusion infection pulmonaire. Troisième erreur aucune communication avec la famille, je suis dans la salle d’attente, on m’appelle sur mon portable pour me dire qu’Il est aux urgences alors que je me suis présentée avec Lui à N/notre arrivée. je passe sur l’accueil déplorable. Au passage il y a des affiches partout sur les murs pour dire au personnel et non aux patients qu’ils doivent bien se tenir et ne pas parler des patients dans les couloirs car on ne sait pas qui pourrait les entendre…

Monsieur Laurent du 80 a été maintenu en coma artificielle jusqu’à jeudi soir… je suis heureuse de le voir enfin réveillé. IL est complètement à l’Ouest, je Lui dit que le salon à lieu samedi, Il me répond parfait, je serais là… je suis contente, Il essai de me rassurer… je suis heureuse, Il est réveillé et IL est vivant. IL peut enfin sortir de réa et Il change de service. je fais le Fetish Market avec une amie… j’ai des ami(e)s qui viennent me voir et me soutenir….

Le séjour de Monsieur se passe bien, Il peut aller en ré éducation, j’ai trouvé une clinique dans le 92, je peux aller le voir tous les soirs… mais je commence à fatiguer… en faite je me nourris mal, je mange tous les jours des soupes chinoises, je n’ai pas faim… je suis en plus fatiguée et je m’endors avec Monsieur systématiquement mais je dois me réveiller et repartir. je commence à avoir mal au ventre, j’ai peur de rechuter… je fini par tout dire à Monsieur Laurent du 80, qui prend les choses en main. Il le peut car Il va beaucoup mieux…. contrairement à moi. Il est en colère que je n’ai pas pris soin de moi. IL a raison je le sais, les gens ne comprennent pas mais ce n’est pas grave…. Car que Lui compte pour moi et que moi compte pour Lui.

Fashion Fetish Market

Monsieur Laurent du 80 est sorti du comas artificielle dans lequel Il était plongé depuis lundi. IL est évident qu’Il ne pourra pas faire le Fashion Fetish Market organisé par l’Equipe de Fetish In Paris,

Avant que Monsieur ne tombe malade N/nous avions fait des flyers, et N/nous avions été les distribuer partout. De plus j’avais été faire beaucoup de publicité sur les réseaux sociaux. Ce qui m’a appris une chose, les gens que l’on trouve sur les réseaux sociaux, ne sont pas ceux que l’on croise en soirée. Ce sont des univers à part. Les gens, sous couvert d’anonymat ce permettent énormément de choses qu’ils ne ferait pas. Mais c’est une autre histoire.

Mais je ne peux plus reculer c’est dans 2 jours. Monsieur Laurent du 80 s’est réveillé jeudi et c’est samedi. Une personne de mon entourage s’est proposée pour venir m’aider. je ne refuse pas ce coup de main car seule c’est compliqué.

nous arrivons de bonne heure pour préparer notre stand. Malheureusement je n’ai pris aucune photo. Cela se passe dans le restaurant le Lust dans le marais, restaurant qui depuis a fermé ses portes. C’est devenu le B8. je le regrette bien.  La cuisine était bonne et il y avait un kir de bienvenu pour les pet.

nous sommes installés en bas, j’ai apporté notre mannequin de vitrine, que j’ai baptisé Dolly, c’est le cas typique de barbie. Elle a des dimensions imaginaires. Grande, avec une taille super fine et une poitrine à faire pâlir de jalousie toutes les femmes. j’ai pu compter sur la visite d’ami(e)s et de soutien pour la cause petplay.

Sur la table nous avons mis une nappe noire, installé nos produits et mis des décorations autours, pierres bougie le résultat est pas mal. Même si les ventes n’ont pas été fantastiques, nous avons eu de bon contact, et j’ai pu expliquer ce qu’était le petplay. IL y a du boulot, en France les gens connaissent peu ou prou. Ils ne voient que le côté sexuel, chienne = salope que l’on baise. une sorte de nymphomane du sexe. Certe il en faut pour tous les goûts mais nous ne sommes pas tous maso, ou sado, nous ne rêvons pas toute de nous faire humilier…

Les Sites, Les Forums de Discussions, Les Tchats

Pour découvrir et en apprendre un peu plus sur le BDSM j’ai fait beaucoup de recherches sur internet, mes recherches m’ont amenée à fréquenter des forums de discussions, des sites, des tchats. Autant dire qu’il y a à boire et à manger pour tout le monde, mais en même temps il faut bien commencer par quelque chose. Quand on découvre le BDSM il faut déjà savoir en quoi sa consiste, ensuite comment ça ce se passe, ce qui se fait, ce qui ne se fait pas, car comme partout il y a des règles, des us et coutumes.

Ce que j’ai aimé : les forums canadiens sont très ouvert, tolérant. Les personnes prennent le temps de bien expliquer, et ils sont patients car il y a tout le temps des gens comme moi qui découvrent. Donc forcément les mêmes questions reviennent sans cesse. On apprend par exemple qu’il y a ceux qui préfèrent vivre des relations virtuelles via cam téléphone etc… sans jamais se rencontrer. Ensuite il y a ceux qui aiment sortir et surtout on apprend une choses. Dans cet univers gravite des fétichistes, des sados, des masos, des soumis(e)s, des dominateur(trice)s, des gens qui aiment passer de la soumission à la domination au grès de leurs humeurs, des libertins, des échangistes, des exhibitionniste, des voyeuristes, des adeptes du bondage, du shibari, du kinbaku, des personnes du 3ème sexe. Bref tout ce petit monde cohabite et forme un groupe plus ou moins homogène avec ces discordances, ces accros.

Dans le BDSM il n’y a pas qu’une façon de pratiquer, il y a ceux qui vivent en couple la femme dominatrice et l’homme soumise et vice et versa, il y a ceux qui ont une vie de couple et une relation BDSM à côté. il y a des couples qui sont tous les deux soumis et qui ont donc chacun leur maitre maitresse. il y a des couples de dom avec chacun leur soumis, bref il y en a pour tous les gouts.  Dans les couples il y a ceux qui le vivent H24 et ceux qui ont cela sou forme de séances, dès qu’ils en éprouvent le besoin. Cela s’appelle des séances, des jeux. Au même titre que des gens vont faire du sport pour se sentir mieux, d’autres vont faire leur séance BDSM.

sur les tchat, lieux de discussion dit BDSM on ne peut pas finalement trop parler BDSM, il y a un long travaille à faire, les gens ne comprennent pas forcément les fondements. ILs s’autoproclament Dom et quand on découvre cela ressemble parfois à une foire à l’empoigne. C’est à celui qui sera mieux que l’autre. Meilleur dom. Meilleurs soumise et j’en passe. Mais malgré tout on arrive à avoir des conversation intéressante parfois. Monsieur Laurent du 80 appelle cela ma cours de récré, j’y vais pour me détendre, même si parfois je m’énerve un peu. Mais de moins en moins. D’une part parce que j’y passe de moins en moins de temps faute de temps et d’envie, d’autre part parce que je vais y chercher uniquement les informations intéressantes, comme les évènements, les salons les soirées et prendre des nouvelles de personnes que j’apprécie… 

IL existe plusieurs type de soumises, celle qui se rêve en geisha, en soubrette, en esclaves, en petgirl, chatte, chienne, cheval, etc…. IL est très intéressant de pouvoir découvrir les différentes formes de soumissions qui existe, à travers des discussions, des échanges sur les vécues des unes et des autres.

Et dans la pratique il y a les adeptes de Gor tiré d’une roman de science fiction, et les 4 obédiences La Latine, L’anglosaxonne, L’Orientale et la Gothique. Vous trouverez une liste d’endroit ou j’aime me rendre.

Clip Vidéo

Alors que Monsieur Laurent du 80 est à l’hôpital je reçois un appel trop bizarre. Un homme m’a contacté car il vaudrait ajouter dans son clip vidéo des petgirls et il me demande si je suis intéressée. j’en parle à Monsieur qui me dit pourquoi pas. Donc je prend rendez vous avec ce Clément pour en savoir un peu plus. N/nous avons rendez vous près de Chatelet. Ce Clément est jeune mais sympathique. Son idée me plait bien, pourquoi pas faire venir des petgirls pour les ajouter dans un clip vidéo qui sera diffuser sur internet et qui passera à la télé.

Le projet est intéressant et rendez vous est pris pour le tournage. Le jour J pour faire ce clip, je fais appel à un modèle et à notre maquilleuse. nous attendons tranquillement notre tour. Le moment venue ils vide la salle. Il n’y a que nous sur le plateau avec le chanteur et l’équipe de tournage. Tout ce passe bien, tout le monde est très content. Pour avoir déjà fait de la figuration dans des films, je me sens parfaitement à l’aise.

Ce fut une belle journée et ce fut également un bon coup de pub pour les créations Les Anges Déchues. N/notre création. N/notre bébé.

Décembre 2009 : Première Nuit Dèmonia

Tous les ans Dèmonia organise une soirée unique sur Paris, en Ile de France. Cette soirée est la grande Nuit Dèmonia, elle attire des gens de toute l’Europe. Il y a même des performers venus du Japon. Il y a plus de 1500 visiteurs. C’est la soirée de décembre. Pour un créateur c’est l’occasion de se faire connaître. N/nous avons proposé aux organisateurs de faire un show. N/nous leur avons envoyé un déroulé du show et ils ont accepté. je suis trop contente. N/nous voila donc partie dans un casting, et toute une organisation. Ou comment dépenser une énergie monstre pour passer 5 minutes sur scène. Pour commencer il faut trouver une idée de show. Idée trouvée. l’histoire : une petgirl sauvage arrive sur scène avec un jouet dans la gueule. Alors qu’elle joue transquillement avec son jouet, une petgirl en manteau en daim arrive avec son Maitre tenue en laisse. La petgirl s’approche et elle veut voler le jouet de la petgirl sauvage. elles se disputent assez violemment le jouet. Alor qu’elles se chamaillent, une autre petgirl en manteau de fourrure fait son entrée sur scène avec son Maitre.  elle regarde avec dédain les deux petgirl se chamailler pour un jouet. La petgirl fini par réussir à prendre le jouet de la petgirl sauvage. Le Maitre de la petgirl attache cette chienne vagabonde à une laisse . Il se lance dans un échange de banalité avec l’autre Maitre et ils repartent ensemble. Lui avec ses deux petgirls suivi par l’autre Maitre et sa petgirl en manteau en fourrure.

Pour faire ce show N/nous avons du chercher une musique, mais comme N/nous ne trouvions pas exactement la musique voulu N/nous en envons mixé une. Pour ce faire Monsieur Laurent du 80 m’avait fournir un logiciel pour pouvoir mixer la musique. Ensuite N/nous avons lancé un casting. IL fallait trouver les modèles, la maquilleuse, choisir les tenues, savoir comment les coiffer. Et ensuite répéter encore et encore.

N/nous avions tout prévu sauf…. que Monsieur Laurent du 80 passerait du temps à l’hôpital mai N/nous avons réussi. le Jour J N/nous avons été répété sur le site et ensuite N/nous sommes repartis pour aller manger. Avec les bouchons N/nous sommes arrivés en retard. alors que N/nous étions en train de N/nous changer une des modèles à réaliser qu’elle avait oublié sa tenue dans la voiture. Cela voulait dire qu’il fallait traverser toute la salle, noire de monde, pour retourner à la voiture qui heureusement elle n’était pas garé loin. Monsieur Laurent du 80 c’est proposé pour y aller, j’étais inquiète pour Lui mais en même temps que faire d’autre… le temps passait et toujours pas de Monsieur… impossible de reporter N/notre passage, N/Nous avions tellement décalé que N/nous passions en avant dernier. Il ne restait plus que 7 minutes avant de monter sur scène et toujours pas de Monsieur de Laurent du 80. N/nous avions donc décidé de tout changer. Alors que je ne devais pas monter sur scène il fallait que je remplace Monsieur. N/nous étions sur le point de nous changer quand…. Monsieur arriva enfin…

Sauvé par le gong… Il fallait justement que N/nos commencions. ..

Pour ce show mon rôle consistait à envoyer les gens sur scène. j’étais celle qui devait veiller au bon déroulement du show. Pour moi des coulisses cela a duré très longtemps. Pour eux également sur scène mais en faite le show n’a duré que 5 mn.

N/nous étions tellement crevé que N/nous avons même pas profité de la soirée, N/nous sommes repartis avec toute l’équipe mais au moment de leur enlever les colliers O/on s’est rendu compte qu’un avait oublié de prendre les clés. En même temps c’était notre premier show… Et dans l’ensemble il avait été pas trop mal…

Par contre dans les jours qui ont suivi, N/nous avons galéré pour avoir des photos. Si bien que N/nous avons décidé que pour les prochains shows N/nous aurions toujours N/notre photographe…

Décembre 2009 défilé aux Gouters du Divin Marquis

N/nous venons tout juste de faire le show de la Nuit Dèmonia que N/nous allons faire un défilé aux Gouters du Divin Marquis pour présenter les bijoux, vêtements et accessoires Les Anges Déchues. Autant V/vous dire que l’O/on ne chaume pas pour faire connaître le petplay et N/nos créations en France et en europe. Pour ce faire j’ai beaucoup travailler. Travailler sur le texte que je vais utiliser pour présenter les modèles qui vont défiler en présentant mes tenues, mes bijoux et accessoires pour être une belle  petgirl.

Monsieur Laurent du 80 comme toujours et surpris par mon manque de stress, je ne stress pas, je ne m’inquiète pas. Donc Monsieur Laurent du 80 veille à ce que je sois parfaitement prête. IL est vrai que j’ai tendance à ne pas m’en faire, et conclusion je pourrai mieux faire si j’avais pris la peine de mieux préparer. Bref Monsieur Laurent du 80 me forme pour que je sois plus structurée. Ce qui n’est pas plus mal.

Donc le jour J arrive enfin, et apè une croute nuit, N/Nous sommes fin prête pour le défilé. Pour ce faire je suis accompagné de 2 modèle professionnelles que j’ai bien sur rétribuée.

Afin de mieux me faire entendre de l’assistance, je monte sur un petit fauteuil. Et c’est d’une voie assuré que je me présente et je présente mes modèles ainsi que leurs tenues respective.

Cela restera pour moi un excellent souvenir pour lequel il reste plein de photos.

Décembre 2009 Création du Blog

Afin de N/nous faire connaître, de promouvoir le petplay N/nous créons N/notre blog. N/nous avons conscience que le petplay est une niche en France mais N/nous ne cherchons pas à faire un blog « grand public » juste un blog que N/nous aimons et surtout qui parle de ce que l’O/on aime. C’est tout nouveau et je découvre les joies de l’utilisation d’un blog. Autant dire que N/nous avons de plus en plus de travail entre Les Anges Déchues, la promo pour Les Anges Déchues le blog les sorties et la recherche de nouveaux clients professionnels.

Soirée de Lady Phéno du 19 Mars à Paris 

Un nouvel espace d’expression BDSM et fetish vient de se créer sur Paris, et j’ai eu la chance d’y assister.
En effet, le samedi 19 mars, Lady Pheno organisait pour notre plus grand bonheur une soirée dans Paris, dans le quartier du marais, dans un cadre très agréable et facile d’accès (N/nous avons pu trouver un parking juste à côté). Que ce soit

            – le lieu : un ensemble de pièces souterraines et voutées reliées les unes aux autres.

            – l’accueil, tant à N/notre arrivée, au vestiaire, ou je salut la très jolie soumise frédéric, sublime en tenue de soubrette, que plus tard au bar.

Tout était parfait. J’aime toute sorte de musique, et je dois dire que là j’ai été servi. Enfin de la musique pour tous ! riche et variée …. Et beaucoup de plaisir pour les yeux, les tenues étaient pour certains et certaines tout simplement divines …

J’ai souvenir d’une petite princesse très sexy avec sa baguette … et d’une petite soumise jolie comme un coeur qui avait une peau d’une très grande douceur …. J’espère que toutes les deux se reconnaitront. Pour moi qui passe la totalité de la soirée au ras du sol, je dois dire que je n’ai pas trop eu mal aux pattes… Les salles voutées avec leurs dalles dures et rugueuses me font toujours un peu peur.

Quand au prix … c’était très raisonnable … 15 € l’entrée + 1 conso ou 25€ l’entrée et boissons à volonté… j’ai eu pour ma part les yeux beaucoup plus gros que le ventre … De plus sniff, comme d’habitude, à cause de mon appareil dentaire, je n ‘ai pu gouter aux sucettes. J’espère que la prochaine fois on pensera aux petites petgirls et petboys qui ne peuvent pas manger de sucettes… j’aime bien les fraises tagada …. Quelques personnes, visiblement peu habituées à ce genre de soirées avaient un peu trop bu. Elles se sont montrées un peu trop pressantes, à la vue peut être de mon dogbud. C’est malheureusement souvent le cas mais tout est rapidement revenu dans l’ordre. Tout cela pour dire que c’était la soirée ou il fallait être. Vivement la prochaine et encore un grand merci à LadyPheno

LadyPheno

Le très beau blog de Lady Phéno c’est ici

 

La soirée Pet du club de l’envoutée

C’était Samedi 27 Mars. dans le sud de la France à Pelissanne. Nous sommes partis dans la matinée Samedi pour nous rendre dans la region Marseillaise au club de l’envoutée. Nous avons quitté la grisaille au sud de lyon pour voir ensuite un très beau soleil sur la campagne provençale.

 Pelissanne est à quelques km au nord de Marseille juste à coté de l’autoroute A7 l’accès y est très facile. La soirée commençant très tôt vers 18H30 nous étions à Pelissanne, dès 19 H devant l’entrée du club. Qui aurait pu imaginer que derrière cette porte se trouvait le paradis ?

Dès notre entrée nous avons été accueillis par une femme au sourire ravageur qui N/nous a guidés au sein de l’établissement afin de rejoindre le premier étage, ou se déroulait la soirée zentai, petgirl et petboy. Et là … ohhhh surprise, N/nous N/nous retrouvons face à un bar de belle dimension. Il y a déjà pas mal de monde !  Sur la droite se trouve une salle ou est déjà disposé un énorme buffet froid. Celui-ci semble regorger de trésors afin de ravir le plus difficile des hôtes. N/nous sommes chaleureusement accueillis et dirigés vers le vestiaire pour nous changer et l’on nous met à disposition une armoire/vestiaire que l’on peut fermer à clé afin de pouvoir y mettre toutes nos affaires. Une petgirl très sexy dans sa tenue me propose de prendre une douche pour me raffraichir et me décontracter après ce long trajet. D’abord froide, l’eau devient doucement chaude et procure une agréable sensation sur ma peau. Monsieur et moi avons traversé toute la France afin d’être là et N/nous ne regrettons rien. Mon regard est tout de suite attiré par une jolie ponygirl à qui je fais savoir que je l’a trouve très jolie. Dans la plus grande des pièces, juste en dessous d’un magnifique lustre, se trouve un grand jacuzzi sur une estrade. Pour ne rien louper des spectacles à venir, il y a aussi une mezzanine dont l’accès est dans la pièce ou se trouve le buffet. Pour les fumeurs invétérés dehors, une terrasse totalement protégée des regards est disponible. Mais revenons à cette soirée.

Ce fut un enchantement. Jamais je n’avais vu autant de petgirl et de petboy réuni. Des cats, des doggys, des ponys et d’autres animaux plus sauvages encore qu’on ne pouvait approcher qu’avec prudence, car comme on dit un animal sauvage n’est jamais totalement apprivoisé. Etre un animal avait bien des avantages ce soir là, les dompteurs auraient donné envie au plus sauvage d’être dressé histoire de mesurer leur agilité dans le maniement du fouet, de la cravache et autres accessoires tous plus excitant les uns que les autres. J’étais avec ma petite tenue cuir en agneau puis très vite mon Maitre m’a fait mettre ma tenue fourrure si douce et confortable à porter. J’avais bien sur comme d’habitude mes pattes et mon dogbud. N/nous avions un peu peur d’être perdus, nous parisiens au milieu d’une clientèle d’habitués. Mais non au contraire tout le monde a été charmant et même extrêmement gentil ainsi que très courtois et respectueux. J’ai eu le droit comme à chaque soirée de demander, de quémander auprès d’inconnus mon habituelle cigarette pour la fumer avec délectation. Il y a à priori bien peu de clubs BDSM dans le sud de la France car certaines personnes, habituées  des lieux venaient aussi de fort loin, de Saint Etienne et même de plus loin encore pour le plaisir de se rencontrer tous les mois et pour vivre pleinement sa passion.

Il y avait pas mal de monde sans que l’affluence soit oppressante. J’ai parfois énormément de mal à me déplacer dans certaines soirées ou il est guère possible de faire toujours attention à moi et ou j’ai parfois peur que l’on me marche dessus. La musique n’était pas non plus omniprésente comme dans certains endroits si bien qu’il était facile de se comprendre de parler d’échanger de dialoguer ce qui est très important. Comme à chaque soirée j’ai ainsi eu le plaisir de passer des heures exclusivement à 4 pattes aux pieds de mon Maitre adoré. Nous étions un peu fatigué par ce long trajet en voiture si bien que j’ai passé exagérément longtemps couchée à ses pieds ou la mufle contre ses genoux. Mais j’étais bien sur parfaitement bien réveillée et attentive au moment du buffet ou mon Maitre avait placé dans ma gamelle une multitude de choses délicieuses à manger. Je suis une grande gourmande !

L’ambiance était très sympathique et conviviale beaucoup de bonne humeur. Il y a eu bien sur aussi beaucoup de coup de fouet de martinet, beaucoup de gémissement mais je vous laisse découvrir tout cela lorsque vous y viendrez. Le Maitre des lieux, Maitre André a été particulièrement gentil et attentif à mon bien être de pet. J’ai eu le plaisir de recevoir une multitude de caresses sur la tête et la nuque et ailleurs ….. j’aime ce moment ou l’on finit par me prendre exactement pour ce que je suis : La chienne de mon Maitre. Si vous voulez assister à une soirée dans le sud de la France, près de Marseille et si vous ne pouvez assister qu’à une seule soirée alors c’est là-bas qu’il faut aller. Les soirées sont à thème et changent tous les mois. Mais si vous ne pouvez vous y rendre qu’une seule fois cette année alors ne manquez surtout pas la soirée annuelle de novembre et d’ores et déjà bloquez votre agenda.

Je tiens à remercier les organisateurs, et toutes les personnes que j’ai pu rencontrer et les remercier pour leur très grande gentillesse.

A très bientôt

tanyaML

Renseignements:

- Par tel: 06 15 49 16 58

- Par mail: ankassand@club-internet.fr

- Site des organisateurs est  ici
clubenvoute.jpg

fa85.jpg

fa44.jpg

 

 A la recherche de Salons pour exposer

N/nous sommes en 2010 et en plus de démarcher les magasins pour leur proposer de vendre N/nos créations N/Nous avons envie d’exposer dans des salons, pour ce faire N/nous regardons et recherchons sur internet tout ce qui ce fait. IL y a beaucoup de salon de l’érotisme en France et à l’étranger et des salons BDSM à l’étranger.

Maintenant que N/nous avons vu sur papier ce qui ce fait il faut choisir ou aller pour se rendre compte sur place et ensuite voir combien cela coute de participer car les prix varient énormément et en plus si c’est loin il faut compter le transport et l’hébergement.

C’est ainsi que N/nous allons voyager dans toute la France mais aussi à l’étranger. Autant V/vous dire qu’en ce qui concerne la France le constat va être édifiant. Rien, en France il n’existe aucun salon BDSM. Certes, il y a des salons de l’érotisme mais voila c’est des salons de l’érotisme avec ses stands de sex toy a n’en plus finir, ses gogo danceuses. Et à part cela …. rien. Le public est trop ciblé cul avec son lot de jeune adultes post pubère. Les salons de l’érotisme à l’étranger ne sont pas intéressant non plus. Il y a bien eu quelques tentatives pour faire côtoyer l’érotisme et le BDSM mais le résultat est plus que décevant. A ma connaissance, le seul salon qui arrive à allier les deux se trouve en Allemagne à Berlin c’est un truc monstre. Il y a je crois bien autant de fréquentation que durant le salon de l’auto à Paris. Faire ce salon sera intéressant le jour ou N/nous aurons de quoi stocker de la marchandise. IL faut faire ce salon avec un stock important de tous les articles et surtout il faut avoir le budget. Avoir de la marchandise c’est un budget, avoir un salon présentable c’est un budget à cela il faut compter l’hébergement, le transport et l’alimentaire.

Si salon il y a il faut se rendre à l’étranger et là je dois dire que c’est fabuleux. Allemagne, Belgique, Etats Unis, Hollande, Canada tous les pays rivalisent de salons de qualité.

Pour faire connaître Les Anges Déchues il y a beaucoup de choses à accomplir mais l’amour que j’ai pour mon Maitre me donne des ailes.

Et N/nous dans tout ça

Les Anges Déchues N/nous entrainent dans un tourbillon, de projets, de voyages, de rencontres, de fatigues… je veille sur mon Maitre discrètement, Monsieur Laurent du 80 car j’ai conscience que j’ai besoin de Lui. j’ai besoin de Lui mais je ne me sens pas prête à sauter le pas. Quitter officiellement la maison. C’est pratique pour s’occuper des enfants mais Il me manque de plus en plus. Ne pas pouvoir dormir des nuits entières avec Lui. Ne pas croiser son regard en ouvrant les yeux. Oui cela me manque. Mais comment gérer les enfants. Qui va avoir la garde. Comment faire en sorte que les enfants ne soient pas perturbés. Beaucoup de questions sans réponse pour le moment.

L’avantage avec Les Anges Déchues c’est que l’on peut repousser à plus tard faute de temps pour y réfléchir sérieusement. Les joies de la vie en bourgeoisie, couple donnant une image modèle devant les gens et qui chacun de son côté mène une double vie.

Monsieur Laurent du 80 à beaucoup de travail, je dessine tous les modèles mais c’est Lui qui réfléchi à comment les fabriquer et qui les réalise. N/nous ne réalisons pas tout, beaucoup de choses sont sous traité mais de toutes façon N/nous n’avons pas la place pour avoir les machines indispensable.

Sinon on glisse dans une routine. N/nous N/nous voyons tous les soirs de la semaine et quelques week end par mois. Monsieur continue de ma préparer tous mes repas du midi et du soir. Il participe activement à mes entrainements. je cours deux fois par semaine. Pour combien de temps….

Quand O/on ne peut pas sortir, Il me fait faire mes besoins dans un récipient qu’Il doit nettoyer.

Bref  N/notre vie n’est absolument pas différente de ce que ferait un homme s’il avait un chien. Le nourrir, le brosser, le sortir. Bref prendre soin de lui car l’animal ne peut s’occuper de lui tout seul.

Plus que jamais je revendique mon droit d’être considérée comme un animal de compagnie. Non je ne jappe pas parce que je suis un animal qui parle et que mon Maitre n’est pas un imbécile. Il n’est pas devin, Il apprendre à me connaître donc autant utiliser ma bouche pour Le guider dans mes attentes et à Lui de voir si mes requêtes sont vraiment bonne pour moi.

Il parait que ce que je vis est humiliant, rabaissant… j’ai beau réfléchir, je ne vois pas en quoi. je suis choyée, dorlottée mais je ne fais pas n’importe quoi car je ne suis pas livrée à moi même. je ne suis ni droguée, ni prostituée, ni louée, ni je ne sais quoi. Il me fait avoir une bonne hygiène de vie, tout simplement.

Non décidément, je ne comprend pas ces gens bien pensant, vanilles ou non. Car dans les gens qui gravitent dans le milieu BDSM il y a ceux qui ne comprennent rien au petplay.

je ne suis pas un modèle du genre, il y a pleins d’approches du BDSM que je ne comprend pas mais je respecte les choix de chacun. je sais juste une chose. Si ta pratique est bonne pour toi, moi elle ne me convient. Mais je respecte ton choix alors respecte le mien.

Tant que Monsieur Laurent du 80 sera prêt de moi alors tout ira bien.

Le Grand Saut

Il était temps, cela devenait inévitable… lui comme moi ne pouvions continuer à vivre ensemble sans être ensemble. Son amie lui avait dit qu’elle ne viendrait pas à la maison tant que j’y serai. Ce qui est compréhensible, donc je lui ai dit que je partirai au début du mois de juillet, dès la semaine prochaine. Et même pour moi  il était temps que je passe le pas. Vivre avec Monsieur Laurent du 80. N/nous allions profiter des vacances pour aménager la maison pour que je puisse venir y vivre. Il me fallait de la place. Pour mettre mes dossiers, mon informatique, bref pour y installer ma partie professionnelle. Et ensuite de la place pour y mettre mes affaires perso. C’est fou ce que l’on peut amasser comme affaire quand on vit dans une grande maison.  je vais enfin m’endormir en Le regardant dans les yeux et me réveiller en Le regardant dans les yeux. Certes, il y a beaucoup de choses a régler. les enfants, l’organisation, et tout et tout…. Mais il n’y a rien d’impossible. N/nous avons pleins de projet, ma séparation me laisse un peu à sec financièrement parlant. Mais ce n’est pas un soucis. Il  suffit de bosser et de faire attention. je suis heureuse et c’est tout ce qui compte. Le reste n’est que subsidiaire. je ne suis pas matérialiste pour un sou. quand j’ai c’est bien mais si j’ai pas je m’en passe. certe j’ai des goûts de luxe, je l’assume totalement. j’ai eu une enfance doré, étant la dernière de la fratrie. Menteuse, tricheuse voleuse et délatrice. j’étais la chouchoute de ma mère.Et comme j’étais jolie comme un cœur tout le monde me croyait même quand je mentais.Bref une petite peste. j’ai honte quand j’y repense. Monsieur Laurent du 80 a du boulot car j’ai tendance à vouloir tout …. tout de suite.  La vie m’a rendu plus combative, maintenant je ne renonce pas tout de suite. je persévère. Mais j’ai tendance à vouloir toujours foncer comme un bélier. Quand je vois une difficulté je dois la résoudre tout de suite. Monsieur Laurent du 80 m’a énormément apporté depuis le début de N/notre relation.  je suis plus performante au boulot. j’apprend à dire non sans pour autant agresser les gens. Bref j’assume de dire non. je n’ai plus de scrupule. Donc je deviens moins poire aussi. En plus O/on voyage beaucoup et j’adore voyager.

Certes, tout n’est pas rose…. je passe d’une maison de 150 m² à un appart tout petit mais bon il vaut mieux un petit chez soi qu’un grand chez les autres. Et puis à la rentré des classes il a été convenu, que je retournerai dans la maison pour m’occuper des filles le week end. Car pour le moment elles sont en vacances, parties pour les deux mois. Evidemment il a fallut annoncer à tout le monde que l’on se séparait mais bon cela j’en avais rien à foutre. C’est ma vie pas celle de ma mère, ma sœur etc… Mais si il y a bien une chose que j’ai appris .. c’est qu’il ne faut jamais écouter les autres. Ma mère par exemple était amoureuse d’un légionnaire. Quand il fut porté disparu, elle l’a attendu pendant des mois et des mois jusqu’à ce qu’il soit officiellement porté disparu. Un jour, alors qu’elle était au café elle s’est fait draguée par mon père. Elle était seule, elle savait que l’homme de sa vie ne reviendrait plus. il était officiellement considéré comme mort par tout le monde. Alors elle s’est laissée draguée . Il l’a demandé en mariage et elle a dit oui. La veille de son mariage, sont grand amour est revenu. Et elle lui a dit que c’était trop tard. Moralité de l’histoire, elle s’est marié avec un homme qu’elle aimait moins. et toute ma vie je l’ai entendu se plaindre de mon père. Moi il est hors de question que je mette ma vie de côté sous prétexte que je suis la mère de .. la fille de … et toutes ces conneries d’un autre temps… on ne vit qu’une fois. je ne tien spas à avoir des regrets toute ma vie.

Les Vacances

j’ai déménagé, non pas sans difficulté, il a fallut que je fasse un sérieux tri dans mes affaires. On ne passe pas de 150 m² à moins de 30m² sans y laisser des plumes. Mais je m’en fou, ce n’est pas la première fois que je repars de zéro. on ne vit pas une vie, on vie plusieurs vies. ET j’en ai eu plusieurs. j’ai donc été amenée à tout recommencer de zéro déjà plusieurs fois. Chaque vie m’a apporté en expériences. Les épreuves que j’ai traversé, les choix que j’ai fait on fait de moi ce que je suis actuellement. Quand Il m’a connu Il a aimé beaucoup de choses en moi. Le fait que je pouvais me livrer sans pudeur et en toute confiance. Le fait que je sois extrêmement romantique. Le fait que j’ai connu beaucoup de choses dans la vie et qu’à force de persévérance et de volonté je m’en sois sorti. Il a été charmé par le fait que malgré tout ce que j’avais vécu, j’avais su conserver une grande sensibilité. Et moi j’ai aimé son écoute, l’attention qu’Il me portait, Il ne faisait pas semblant. IL voulait tout connaître de moi, pas pour me juger mais simplement pour mieux me connaître, me comprendre. C’est pour cela qu’Il a fait ce qu’il a fait. C’est pour cela que c’est punition ont été dure dès le départ. j’avais trop longtemps, pour ne pas dire toujours en faite été livrée à moi même. je faisais mes choix seules, et j’en assumais les victoires comme les échecs. Certains échecs étant plus difficiles que d’autres. je sais que je suis une éternelle insatisfaite, je veux toujours plus professionnellement, matériellement. mais avec Lui j’ai enfin trouvé ce qu’il me faut. je continue de réfléchir beaucoup, mais je partage mes reflexions avec Lui et Il me canalise. Il sait faire le tri entre les bonnes idées et les mauvaises. je deviens plus patiente. Et surtout N/nous allons profiter de ses vacances, pour vivre ensemble. Et bien sur mettre en place la rentrée. 

Pour ne pas perturber les filles, mon ex et moi garderons le même mode de fonctionnement à un détail près. Que je ne serai pas là pour les réveiller tous les matins pour aller à l ‘école. Mais tout le reste sera identique, car je ne les voyais jamais le soir en semaine.

je suis optimiste, tout ne peut que s’arranger et le moment venu je prendrai un logement plus grand. chaque chose en son temps.

N/nous profitons des vacances pour avoir plein d’idées pour les anges déchues. En général en juillet et août moi j’ai toujours beaucoup de travail et comme j’ai besoin d’argent je vais bosser. Au passage, j’ai récupéré mon chat, il était malade. Le vétérinaire a du le garder une semaine. cela m’a couté plus de 1000 euros. j’ai vendu des bijoux pour le faire soigner. je ne les portais plus de toute façon. Voila pourquoi il faut toujours se faire offrir des bijoux en or. Le jour ou votre relation se termine avec un homme, vous repartez avec vos bijoux. Les femmes avaient bien compris cela dans le temps. Maintenant beaucoup l’ont oublié mais c’est bien dommage car très utile.

Naissance d’une amitié

Dans le BDSM du point de vue amitié j’ai été extrêmement déçue. j’en ai même fait la remarque à mon Maitre. je pensais m’être fait une amie et lieu de ça elle s’était servie de moi. Trop bonne trop conne, je l’avais été pour la dernière fois. Elle se faisait passer pour une pauv’fille exploitée par moi alors que je l’avais hébergé chez moi gratuitement. Elle était nourrie, logée, blanchie, je lui avais trouvé un boulot chez un de mes clients, et j’allais jusqu’à lui prêter ma voiture. Et pour tout remerciement elle avait été raconté qu’elle devait faire le ménage, la cuisine, les courses et j’en passe. Enfin il arrive parfois qu »il se passe de belle rencontre, mais depuis cette mésaventure j’étais restée sur mes gardes. La seule personne qui comptait pour moi était Monsieur Laurent du 80 avec mes filles bien sur. je gardais une certains tendresses pour leurs pères évidemment. j’en étais là dans ma tête quand, oh surprise et aussi incroyable que cela puisse paraître, elle m’a contacté. La jeune femme a qui j’avais fait mon plus beau sourire lors de la soirée m’a contacté. Elle est jeune, spontané, vive, intelligente, charmante, elle manque de confiance en elle. Normal elle est jeune. je l’aime bien. C’est la première personne, première soumise que je considère comme une amie. mon Maitre apprécie son Maitre. on discute ensemble dès que l’on peut. elle veut devenir une petgirl. elle a eu sa révélation en me voyant. je me sens un peu comme sa grande soeur. je suis très contente. O/on fait des sorties ensemble, je veille sur elle. je l’aime. pas sexuellement parlant, je n’éprouve pas d’attirance physique pour elle, je l’aime comme une soeur. Certes mon confident reste mon Maitre mais j’aime lui parler. La vie m’a appris à toujours garder une certaine réserve. Car en amitié comme en amour on est toujours trahi par ses proches. je ne souhaite pas que les gens rentre dans ma vie, mes problèmes sont mes problèmes et je ne tiens pas à entendre des je te l’avais dit ou il y a cas. Donc avec ma tite sœur. N/nous devons faire un show lors de la nuit Démonia et c’est tout naturellement qu’O/on L/leur propose de participer. O/on va faire un truc top délire. O/on se voit dès que l’O/on peut. O/on dine ensemble et le temps passe tellement vite quand I/ils sont là. O/on parle de tout de rien et c’est tellement sympa.

Lui

Il a pris une place énorme dans ma vie. j’ai failli Le perdre deux fois en peu de temps et je me suis rendu compte à chaque fois de mon attachement pour Lui. Comment peut on aimer à ce point. Et bien c’est quand on risque de  perdre cet amour que l’on s’en rend compte. Cet être cher, temps attendu. Cet amour impossible, mais tellement imaginé. Sans jamais comprendre pourquoi ça n’a pas marché. Pourquoi à chaque fois cela s’est soldé en échec. Et bien par deux fois j’ai ressenti ce vide en moi. j’ai senti mon sang ce glacé. j’ai eu le sentiment que le temps s’était arrêté. Que tout s’effondrait autour de moi. je me suis retrouvée hébété, incapable de penser pendant que Lui était entre les mains des médecins. je ne conçois pas ma vie sans Lui. je n’imagine pas ma vie sans Lui. Les Anges Déchues sans lui n’aurait pas de sens. et bien que je sois une battante, ma vie sans Lui n’aurait plus de sens. Certe il me réprimande, mais je le mérite bien. Certe Il est exigent, mais je n’en ressors que grandi. je craque, mais je ne conçois même pas de Lui mentir. Lui mentir, ce serait renier tout ce que l’O/on construit ensemble. alors quand je faute, j’assume. j’avais qu’à être plus forte. j’avais qu’à ne pas mal Lui répondre. j’avais qu’à mieux me maîtriser. Parce que j’ai fait des progrès mais ce n’est pas encore ça. je suis fatiguée par mes longues journées de travail. je ne dois pas être ronchon. Il m’a attendu toute la journée, Lui aussi à eu une longue journée. IL se lève toujours en même temps que moi. Et quand Il doit partir plus tôt, Il me laisse toujours dormir. Avec Lui je grandis, je muris, et suis plus épanoui, j’apprend et j’assume de dire non. j’apprend à ne plus avoir trop d’empathie pour les gens. Pour moi Il a fait des choix, des sacrifices, je ne dois jamais oublier cela. Le temps passe doucement mais surement et bientôt N/nous fêterons N/nos deux ans. j’ai encore beaucoup de progrès à faire. Dans ma maison de barbie, je suis bien parce que je suis avec Lui. Les soucis avec Lui sont plus faciles à surmonter. Les gens ne comprennent pas N/notre relation. Ne comprennent pas qu’une femme peut être heureuse en ayant aucun droit, mais aussi aucun devoir, aucune obligation. Oui quand je suis à la maison et que je suis Sa chienne. ma vie est oisive. Tous mes problèmes Lui sont confiés. Combien d’homme sont capable de tout assumer? je plains toutes ces femmes qui me plaignent, parce qu’elles ne savent pas ce que je vie. je ne veut pas de leur vie ou après une journée de boulot, elles doivent encore rentrer chez elle, s’occuper des enfants, du ménage, des courses, de faire la bouffe tout en écoutant leur super mari qui les laissent se démerder. Bah vi c’est des femmes Indépendantes. ma vie est mille fois mieux. je suis lavé, brossé, vetue, nourrie, pansé, caliné, entrainé. Et je peux le dire, Il ne vie que pour moi. Contrairement à toutes ces femmes qui passent en deuxième, voir troisième position. je suis devenue Sa priorité. Il me l’a prouvé. Quand j’ai eu des soucis personnels, Il était venue à côté d’où je vivais, et Il avait dormi dans sa voiture, pour être là près de moi au cas ou j’ai besoin de Lui. aucun homme ne l’a jamais fait pour moi. Alors aussi bête que cela  puisse paraître, même quand je suis parfois en colère contre Lui, parce que c’est dur devant son exigence. je remercie le ciel de chaque moment que je partage avec Lui. après, je peux bien passer pour une illuminé parce que je L’aime plus que je n’ai aimé. Mais c’est totalement assumé.

La pire des Punitions

je ne suis pas une chochote mais je ne suis pas maso. je ne cherche pas la douleur, non je ne la recherche pas mais comme les enfants j’ai tendance a oublier qu’elle existe. Que mon comportement, mon attitude vont irrémédiablement aboutir à cela. Pourtant, comme les enfants je Le pousse et cela arrive. Il me punit parce qu’Il m’aime, parce que je ne dois jamais oublier ou est ma place. Les cents coup de cravache m’ont fait pleurer, énormément pleurer. j’ai même promis tout, oui tout car je ne savais même plu ce que je ne devais plus faire tellement la douleur avait été forte. Cela l’avait fait rire que je lui dise que je ne savais plu mais que je ne recommencerai plus quand même.  Mais au delà de la douleur il y a pire. L’abandon, l’oubli. je l’ai poussé à bout et Il refuse de me prendre au tél. Il ne veut plus m’entendre. IL ne me répond plu. je suis perdue. désemparée. La raison n’a même plus d’importance. De la colère je suis passée à la peur.  je sais que je l’ai mérité mais c’est dure. Ce silence est horrible. je ne peux même pas revenir à la maison. je dois finir ma journée. Conclusion, je suis irritable, impatiente. je ne pense qu’à Lui. Ce téléphone que je trouve parfois pesant,  me manque. IL y a comme un vide. Un silence insupportable… je le regarde mais il ne se passe rien. il reste obstinément silencieux… Et si IL lui était arrivée quelque chose. Mais non, même pas puisqu’Il raccroche dès la première sonnerie… Il ne veut même pas m’entendre….  En le retrouvant j’ai pleuré à chaude larme. je me suis précipitée vers Lui. j’ai demandé mille fois pardon. je ne recommencerai plus. je serai sage. j’ai tellement besoin de Lui. Comme Il a aussi besoin de moi. Mais Il ne cèdera pas à mes caprices…. Rien que pour cela je L’aime encore plus. IL me fixe des limites et j’en ai besoin. je Lui en suis reconnaissante. IL me prend dans Ses bras et IL m’explique, longuement, patiemment. Et j’écoute, les larmes se sont tarie. je n’ai plus de hoquet. je m’endors paisiblement dans ses bras. L’orage est passé. Le soleil brille à nouveau…. Mais de toute les punitions celle ci est la pire.

Show avec Maitresse Salem en Belgique

Les Anges Déchues vont réaliser un show en Belgique avec Maitresse Salem. Pour ce faire Monsieur et moi allons réunir toute une équipe : modèles homme femme, maquilleuse et photographe cameraman. Maitresse Salem a eu un super idée. Ella m’a envoyé le déroulé de la choré et N/nous N/nous sommes réunis pour répéter. Sachant que Maitresse Salem n’est pas avec N/nous et qu’il manque aussi une personne. Pour répété N/nous les avons remplacé. Pour un tel évènement N/nous avons eu beaucoup de travail. Il a fallut faire les accessoires. Monsieur a fait une cage magnifique. On dirait une vrai cage en acier. IL a fallut louer un minibus. pour faire le voyage. Evidemment N/nos modèles sont rémunérés. IL faut également penser à les loger donc N/nous avons réservé un hôtel avec chambres pour femmes et chambres pour homme. et ne pas oublier de nourrir tout le monde. Faire un show c’est tout une organisation. Surtout que là si O/on oubli quelque chose O/on pourra pas revenir en arrière. Trop loin. Le voyage s’st super bien passé. N/nous avons fait une halte chez un de N/nos fabriquants pour récupérer de la marchandise. après avoir déposé N/nos affaires à l’hôtel N/nous avons directement filé au Salon Fetish et BDSM International. Ce salon se déroule pour la première fois à Bruxelles. Ce sera l’occasion pour N/nous de voir si ce salon est intéressant. Dans ce cas N/nous y participerons certainement en tant qu’exposant l’année prochaine. N/nous avons longuement répété, car c’est la première fois que N/nous sommes tous réunis. Il faut que tout le monde trouve ses repaires. car N/nous allons passer ce soir. IL faut être parfaitement synchro avec la musique choisie. Ensuite N/nous sommes retournée à l’hôtel. Pour N/nous reposer, N/nous restaurer et N/nous préparer. N/nous passons vers 23h. Charlotte N/notre maquilleuse  a transformer une des chambres et cabine de maquillage. Moi je coiffe à tour de rôle.

Le show a été un vrai succès. Les gens présents ont bien aimés, O/on a eu que des retours positifs. Et surtout N/nous avons pris beaucoup de plaisir. Les modèles ont assurés.

Le Père Noel de la Nuit Dèmonia 2010

Cette année, N/nous avons eu envie de faire un show encore plus abouti que le premier. N/nous avons voulu N/nous éclater au même titre qu’en Belgique, Mais N/nous voulions quelque chose de nouveau. En plus mon amie et son Maitre feront parti de l’équipe. Ce sera l’occasion de N/nous  retrouver pour les répétitions. Pour réaliser ce show Monsieur s’est occupé de fabriquer les accessoires. Un immense traineau et plein de friandise à jeter dans le public. moi je m’occupe de trouver la musique et de la mixer. Eensemble N/nous travaillons sur la chorégraphie. Plus le traineau prend forme et plus il prend de place dans N/notre petite maison. Petit maison Ou N/nous sommes bien puisqu’Eensemble. Ce show Nnous l’avons bien préparé. avec beaucoup de minutie. Le jour J N/nous sommes arrivés toute l’équipe de bonne heure pour répété. Notre photographe et arrivée avec son assistant. Elle a filmé les répétitions. Pour pas prendre de risque N/nous restons sur place pour e pas se retrouver comme l’année dernière coincé dans les bouchons. Imaginez sur scène 4 petgirls, 1 petboy, un traineau et un pere noel en pantalon en cuir. En plus il est super sexy N/notre Père Noel. moi c’était pas prévu, mais j’ai profité d’une inatention pour aller chiper à mangeer das la gamelle d’une de nos modèles. Rire. je suis revenue la bouche pleine pour me faire attacher au traineau. Pour ce show N/nous avons eu beaucoup de retour positif. Cela fait plaisir de voir que N/nos efforts sont récompensés. Même des professionnels ont salués N/notre prestation. je suis aux anges.

Accident

Obligée de porter des lunettes toute la semaine, j’en ai marre que les gens me regardent bizarrement. Il faut dire que je suis belle avec mon œil. Il me fait toutes les couleurs de l’arc en ciel. Heureusement mo œil lui même n’a rien. C’est l’accident bête. Depuis peu Monsieur et moi sommes officiellement ensemble. Officiellement pour les filles. Il ne fallait pas les brusquer. Etape par étape mon ex et moi les avons habitué à notre séparation. Plus de 12 ans de vie commune. On ne voulait pas qu’elles souffrent. On les aimes toujours mais lui et moi on ne s’aiment plus. Lui n’ose pas encore présenter sa compagne, il faut dire que d’après lui ce n’est pas sérieux. moi j’ai attendu avant de présenter Monsieur comme mon amie car je ne voulait pas qu’elle pense ue tout était de sa faute. Donc étant officiellement ensemble depuis peu, N/nous dormons ensemble dans le salon quand les filles sont là le week end. Et elles dorment dans la chambre. D’habitude je dors toujours à sa droite mais là j’ai dormi à sa gauche. Une douleur ma fait sursauté dans le lit. je suis complètement sonné. je mets la main à mon visage je suis pleine de sang. je ne vois pas du côté gauche. Monsieur a sursauté. IL se lève et constate que j’ai du sang partout sur la figure. Il comprend tout de suite ce qui c’est passé. C’est le miroir mural. Il s’est décroché et m’est tombé de dessus. Juste sous l’œil. Les filles dorment O/on prévient la grande que N/nous partons aux urgences de Paris. Après bien des attentes, et un regard vraiment bizarre. Non je ne suis pas battue. C’est un accident. je suis occulté. Tout va bien, ce n’est pas grave, plus de peur, de douleur que de gravité. Donc après 3h O/on peut enfin rentrer ce coucher. je suis crevé et je vais avoir des lunettes noir toute la semaine. Et je vais devoir expliquer au moins 200 fois que c’est un accident.

Le Bain

S’il y a un moment que j’aime c’est celui ci. Le moment de la toilette. Monsieur Laurent du 80 se dirige dans la salle de bains. Il fait couler l’eau et quand elle est à bonne température et à bonne hauteur Il vient me chercher. IL m’installe dans la baignoire ou je peux patauger et jouer.  IL reste avec moi et me parle beaucoup. IL commence ensuite à mettre du savon sur un gant. Et avec le gant Il nettoie chaque partie de mon corps, soigneusement. j’aime ce contact doux et rugueux sur ma peau. Le temps semble s’arrêter et ces moment sont si précieux. Cela fait parti des moments que j’aime. Ensuite Il me fait sortir du bain, mais avant Il a pris la peine de poser une grande serviette sur le lit. IL m’a appris a m’essuyer toute seule. IL aime me voir me frotter sur la serviette. me tortiller pour faire disparaître la moindre goute d’eau.

Le Bois de Vincennes

N/nous habitons près du bois de Vincennes. Ce bois de Vincennes est un vrai bonheur. IL y a des arbres fruitiers, cerises, fraises, noisetiers. N/nous faisons du doggysitting. Donc N/nous allons les promener dans le bois. je m’entraine également à courir dans le bois. Et le soir, quand il se fait tard, à l’abri des regards, alors Monsieur Laurent du 80 me sort pour faire mes besoins. Loin des regards indiscret, je suis promenée et je peux enfin me laisser aller dans la nature. quelque soit le temps, je suis protégée et couverte. Quel doux frisson de sentir l’herbe sur ma chatte. Fini la femme civilisée, vive la chienne purement organique.

L’alimentation

je suis gourmande mais ce n’est un secret pour personne. mon rapport à la nourriture est affectif. manger m’apporte que du plaisir. Et pendant longtemps cela ne posait aucun problème. je pouvais manger tout ce que je voulais je ne grossissais pas. Mais je suis tombée malade. Et du fait de mes traitement je me suis déréglée au niveau des hormones. je n’ai plus le sentiment de satiété. j’ai conscience que je mange parfois trop mais c’est plus fort que moi. Monsieur Laurent du 80 doit prendre les choses en main. Il va de soi que je ne peux en aucun cas manger de la pâté pour chien, absolument pas adapté au tube digestif de l’homme. Monsieur Laurent du 80 fait très attention à ce que je mange. IL a remarqué qu’il y a des aliments que je digère mal. Donc IL a trié ce que je pouvais manger et ce que je ne pouvais pas manger. Pour me faire plaisir, IL me laisse parfois manger des choses que je digère mal mais en petite quantité. Même s’Il sait que cela aura des effets sur ma digestion. Des effets odorant. C’est comme ça, il y a des maladies qui n’ont rien de « présentable ».  on en a honte. on ne peut pas sortir. on dégage une odeur pestilentielle. j’ai reçu des corrections à cause de mon insistance sur la nourriture. Mais IL a aussi été à mon écoute. Il prend soin de moi. Et parfois IL me gâte de trop. Quand je suis en déplacement professionnel j’essai de suivre ses directives mais il est difficile de ne pas craquer sur des gâteaux présentés par les « collègues ». j’ai autant de volonté qu’un nouveau né devant de la nourriture. Conclusion j’ai envie de manger une nourriture pour petgirl mais il n’y en a pas. Pas à N/notre connaissance. O/on aimerait bin en faire, mais il y a des règles à respecter. O/on ne veut rendre malade personne. IL faut trouver un professionnel qui voudra bien travailler avec et pour N/nous.

Depuis que Monsieur est rentré dans ma vie je mange plus équilibré. Des fruits, des légumes. je suis gourmande et la seule fois ou j’ai mangé n’importe quoi et ou j’ai failli retomber malade c’est quand Il était à l’hôpital. IL avait pas conscience de mes soucis, IL était en ré éducation et je Lui ai tout avoué. IL a été très en colère que je ne fasse pas attention à moi. Que je me laisse aller. IL a repris les choses en main et je Lui en ai été reconnaissante. j’avais tellement eu peur de Le perdre, que j’avais failli mettre ma santé en péril et rechuter alors que j’étais en rémission depuis plus de 2 ans. Les gens sur internet n’ont pas compris sa colère. Mais le principal étant que je l’ai compris.

Plus le temps passe et plus je me rend compte que je n’ai besoin de personne. Juste de Lui. Non pas qu’Il me lobotomise. Non aucunement. C’est le comportement des gens qui me font arriver à ces conclusions. Les gens me déçoivent, Lui non.

Le moment du repas est un moment que j’apprécie. La journée Monsieur Laurent du 80 me prépare ma gamelle, que j’emmène avec moi. Ainsi je n’ai pas à choisir quoi manger. Ce que je n’arrive plus à faire. j’ai tendance à acheter n’importe quoi, et c’est souvent trop gras, trop sucré, trop salé. Le piège c’est que le fait de savoir que j’ai à manger me donne envie de le manger dès 10h donc je dois tenir jusqu’à, on va dire pour être raisonnable, midi. Le soir, quand je rentre, après m’être complètement dévêtue. je raconte ma journée, parce que même si O/on est en ligne de mon départ à mon retour, il y a des choses qui passent mal. Donc Monsieur aime que je Lui raconte ma journée. Ce qui a été, ce qui n’a pas été. Cela m’aide de tout extérioriser. je peux parfois relativiser et ce n’est pas plus mal. Et vient enfin le moment temps attendu. IL va faire la cuisine. je tourne autour de Lui. Comme il a remarqué que je suis goulaf, il me donne à manger. Pour m’obliger à manger moins vite. Pour que je prenne le pli de manger doucement. En mangeant doucement je mangerai moins en quantité.  C’est un bon début…. à suivre.

 

Le kit main libre

La modernité apporte des avantages. Depuis que je suis la chienne de mon Maitre, soit depuis le début. IL a été établi que je devais être en ligne, au téléphone avec Monsieur Laurent du 80 dès que N/nous ne sommes plus ensemble. je me promène donc partout avec un truc dans l’oreille. Quand N/nous ne vivions pas ensemble, je devais avoir mon kit main libre dès mon réveil et jusqu’au moment du couché. N/nous avons fonctionné ainsi dès le début. Monsieur m’avait demandé de Lui expliqué mon travail. Mais mon travail est compliqué a expliqué en quelque mots. je dois gérer plusieurs clients, et selon les clients je ne fais pas la même chose. Aussi je lui ai proposé pour mieux se rendre compte de la diversité de mes activités de rester en ligne avec moi. Même si c’est un exercice difficile, je dois dire qu’il est agréable de L’avoir en ligne en permanence. Par contre je dois faire attention que mon téléphone et mon kit main libre ne se vide pas. Je dois donc les charger régulièrement. Autonomie constaté 3h pour le téléphone. Inconvénient, il faut rester mettre de soi tout le temps. Monsieur me pose des questions mis Il ne peut voir que je suis pas seule au bureau, donc je ne peux pas Lui répondre de suite. je ne dois pas paniquer. je dois rester calme et attendre le moment opportun pour Lui expliquer pourquoi je n’ai pas pu répondre. Exercice très difficile. Car dans ma volonté de vouloir bien faire, je m’énerve encore plus vite. Donc problème. Les gens n’aiment pas, mais je m’en fou royal. Soit disant qu’ils ne savent pas quand je suis en ligne et quand je ne le suis pas. j’ai répondu que c’était facile, si je suis en ligne je parle, si je suis pas en ligne je ne parle pas. autre inconvénient, je pense toujours que Monsieur entend tout, mais parfois la communication est mauvaise dont on entend très mal. Par conséquent je crois qu’Il a entendu et en faite non. Donc parfois j’ai des surprises. Avantages, il y en a beaucoup. Le premier, je suis rassurée de l’entendre. S’il se passe quelque chose comme c’est arrivée une fois, j’appelle tout de suite les pompiers. Et je file à la maison. Même si l’O/on se parle pas parce que Lui aussi travail. je suis rassurée car j’entend sa voix. Mieux, quand j’ai des soucis au travail, Il me parle tout de suite. Il est de bon conseil. Même si parfois c’est difficile, je L’écoute. chez un client, j’ai eu affaire à un petit chef qui se prenait pour le patron et qui bien évidemment ne me communiquait jamais les info en temps et en heure. Conclusion « grâce » à elle j’ai été plus d’une fois obligé de finir à pas d’heure pour que le travail soit prêt à temps. Heureusement ce client n’est pas loin maintenant que Monsieur habite à Charenton. je me sens perdue quand N/nous ne sommes pas en ligne. Quand Il m’a punie en ne voulant plus me répondre, cela m’a fait plus d’effet que de me punir physiquement.

Reflexion

Depuis que ce blog a été créé, N/nous N/nous efforçons de V/vous faire découvrir l’univers petplay au travers des artistes : photographes, peintres, illustrateurs, artisans et adeptes du monde entier. Pour pouvoir écrire, j’ai besoin d’être inspirée et l’inspiration et quelque chose d’incontrôlable.  Tantôt les mots glissent dans me tête et je peux les mettre sur papier sans difficulté, tantôt je traverse des périodes totalement arides ou je suis totalement à cours d’inspiration. je vis comme une chienne depuis plus de 2 ans et j’ai encore tellement à apprendre. Les choses courantes de N/notre vie me semble tellement évidentes que je ne pense pas tout de suite à en parler. Il faut parfois que V/vous me le demandiez pour qu’effectivement j’aborde certains aspects de N/notre vie.  Il est évident que si Les Anges Déchues n’avaient pas existaient N/notre vie serait toute autre. Elle aurait été plus simple.   

La Vie Sans Les Anges Déchues

La vie sans Les Anges Déchues était simple, beaucoup plus simple. IL y avait même une agréable routine qui s’était instaurée entre N/nous. Monsieur Laurent du 80 m’avait adopté et comme toute adoption il avait fallut commencé par le commencement. L’éducation. Pour vivre comme N/nous avons choisi de le faire il y a des règles à respecter et à accepter. La base de N/notre relation est que Monsieur Laurent du 80 est mon Maitre. je Lui dois donc respect et obéissance. En tant que Maitre, Il a des devoirs et des obligations. Il devient responsable de ma personne. De ma santé. au même titre qu’un individu lambda devient responsable de son chien, son chat ou tout autre animal domestique, Monsieur est responsable de moi. De ce qui pourrait m’arriver.De mon côté, je Lui doit obéissance, fidélité. Et c’est tout.

Evidémment N/nous n’étions pas de parfaits inconnus. N/nous avions longuement échangé avant de N/nous rencontrer pour la première fois et Monsieur savait tout de moi comme je savais tout de Lui. Mais bien sur il restait néanmoins un certain nombre de choses à découvrir. N/nous avons pris N/notre temps. Bien que parfois j’ai trouvé que cela allait trop lentement. Trop lentement quand IL a cherché à vivre en région parisienne.  Ou alors trop vite, trop vite quand j’ai déménagé, cela c’est décidé avec mon ex en une 5 jours. Mon ex m’a dit qu’il avait une compagne mais qu’elle refusait de venir tant que je serais là et j’étais partie dans les 5 jours. Autant dire que j’avais fait un sacré ménage dans mes affaires. Mais autant lui que moi en avions besoin.

Donc après ces mois de découverte, de vie ensemble sans vivre ensemble. Il avait fallut apprendre à vivre ensemble dans un endroit plus petit et bien loin de ce que l’O/on aurait voulu. je voulais quitter la maison en achetant un bien. Mais je n’ai pas eu le temps. j’ai du aménager avec Monsieur Laurent du 80 dans son appartement qu’Il louait sur Charenton. Qu’on le veuille ou  non on passe pas d’une grande maison dans un tout petit appart sans problème. Certes je ne suis pas matérialiste, mais dans bien des domaines, je suis un peu bobo et pas manuel du tout. Fasse à certaines difficultés de la vie courante je suis désarmée. Dans mon ancienne relation, je prenais à ma charge financièrement toute l’intendance de la maison. Ce qui fait qu’au moment de la séparation, je me trouvais sans rien. Mon ex avait la maison. Moi en dehors de ma moto, je n’avais rien de matériel. Et financièrement, mes comptes étaient pas florissant. Mon ex avait pour habitude de dépenser sans se poser de question. Il faisait en moyenne 200 euros de courses alimentaire par semaine pour seulement 4 personnes plus les à côté. Heureusement Monsieur est là. Il sait me redonner du courage. Avec Lui tout est possible pour peu que l’on prenne le temps de se pencher sur le problème. Pour ma moto, Il a trouvé un box pas loin. Le faite de s’être installé à Charenton est un avantage pour moi, car je suis proche de l’un de mes plus importants clients. Ce qui fait que Monsieur peut venir me voir souvent. Et quand je fini tard le soir, Il peut rester avec moi. Et N/nous rentrons ensemble à pied. La vie est simple. Le matin mon réveil sonne, Monsieur se lève et prépare mon bain et mon petit déjeuner. je suis nourrie, lavée, habillé prête à partir travailler. Monsieur m’accompagne au garage et avant de partir je L’appelle. je dois veiller à ce que N/nous soyons tout le temps en ligne. Toute la journée. Monsieur part ensuite travailler, parfois Il part avant moi alors je dois me débrouiller toute seule. Dans ces cas là, Il me laisse dormir. Il préfère que je me repose. Pour Lui c’est plus compliqué, Il met plus de temps pour se rendre au travail. Parfois Il ne rentre pas le soir. Quand Il rentre, dès que j’arrive à la maison, je me déshabille et je vais m’installer dans le canapé. Monsieur s’occupe de moi, N/nous parlons beaucoup. Mais je rentre souvent très tard. Donc il est vite temps d’aller au dodo. N/nous sommes à la recherche de solutions pour améliorer mes conditions de vie. N/nous faisons beaucoup de recherches pour trouver les accessoires qu’il me faudrait. Voila pourquoi je peux dire que N/notre vie est simple. Elle est aussi plus intense. N/nous vivons l’Un pour l’autre. Et vu le comportement de certains je peux dire que je n’ai vraiment pas besoin des gens.  Attention, Monsieur Laurent du 80 n’a jamais cherchait à m’isoler. C’est le comportement des gens qui fait que je m’éloigne d’eux. Que savent ‘ils de ma vie d’avant pour me dire que je fais une erreur? IL voit que le côté superficiel de ma vie. La grande maison, la femme de ménage. Les vacances en famille dans les deux maisons familiales. Cette superbe vie bourgeoise ou pendant les vacances les femmes sont au fourneau avec permission de sortie tous les jours pour aller au marché, s’occuper des enfants pendant que les hommes peuvent enfin être en vacances, partir pécher en mer sur le bateau familiale, se bourrer la gueule entre hommes. Franchement, pourquoi est ce que je veux passer des vacances avec mon conjoint??? Quel idée stupide de vouloir passer du temps ensemble? C’est vrai quoi on se voit tous les soirs au diner et on dort dans le même lit. je pourrai faire un effort pour m’occuper toute seule la journée sans me plaindre que je suis seule!!!! Conclusion dans cette vie de bourgeois, quand les gens se retrouvent à la retraite ils se supportent plus car en faite ils n’ont jamais vraiment vécu ensemble. Donc ils ne se connaissent même pas. Et dans le monde BDSM on peut pas dire que les amitiés soit aisées. j’ai été tellement gentille que je me suis fait avoir sur toute la ligne. j’ai nourrie, logée, blanchi une personne à qui j’avais trouvé boulot et même logement qu’heureusement elle n’a pas voulu et dans mon dos elle jouait les martyrs. Elle a plumé pas mal de monde. Elle continue encore. Donc autant dire que j’ai vraiment pas besoin d’avoir des « ami(e)s ».

C’est une vie simple pour moi. je ne fais plus rien. je ne fais plus le ménage, le repassage, les courses, la cuisine. Et je ne m’ennuie absolument pas. je suis oisive. je regarde Monsieur s’occuper de tout. Il me prépare mes repas du midi et quand Il ne peut pas Il m’aide à choisir ce que je dois acheter.

La Vie Sans Les Anges Déchues

Les Anges Déchues c’est N/notre bébé. Mais c’est un bébé envahissant. Comme N/notre appartement est petit, N/nous devons tout sous traité au niveau de la fabrication, autant dire que l’on gagne peu. Surtout que N/nous voulons de la qualité et la qualité cela coute cher. Donc fini les soirées à buller à la maison. Il faut, une fois la journée de travail fini s’atteler pour Les Anges Déchues. Pour les show il a fallut faire les accessoires. Certes c’est Monsieur qui fabrique tout. Mais moi je gère l’aspect commercial, marketing, communication. Heureusement N/nous sommes plein d’énergie mais N/nous laissons N/notre vie de côté. Le blog demande des recherches, d’y consacrer du temps. Certes N/nos efforts sont payant car N/nous avons tout de suite trouvé un public mais parfois je me sens très fatiguée. j’essaie en parallèle de constituer un dossier pour acheter un appartement plus grand mais je me heurte à la rigidité des banques. Les banques regardent l’année 2009 qui n’a pas été bonne, j’ai fait des mauvais choix et je l’ai payé cher. j’ai embauché deux personnes qui après la formation m’ont laissé tombées. Former quelqu’un à un coût, et je n’ai pas pu les rentabiliser donc mon CA et par conséquent ma rémunération à baissée l’année suivante. Même si cela est loin les banques vu que j’exerce en profession libérale me demande mes 5 derniers bilans. Et tout les prétextes sont bons pour ne pas avoir à me prêter l’argent dont j’ai besoin. Quand à l’ouverture d’un compte en banque pour Les Anges Déchues je n’en parle même pas. Le CIC m’a même expliqué que leurs responsables sont tellement cons qu’ils ont refusé d’ouvrir un compte à la boutique de lingerie de Clara Morgane, parce qu’ils ne veulent pas que leur image soit associée à ce type de commerce. Donc adieu le contrat VAD (vente à distance) il n’y aura que Paypal. je travaille beaucoup mais j’investis beaucoup dans N/notre bébé. Le site qu’il a fallut entièrement recommencer. Le premier site ne permettait pas d’acheter en ligne. Et il était impossible de le transformer. Donc il a fallut tout recommencer. les prototype qui coutent cher. Pour faire un manteau, il faut déjà faire le dessin, puis du dessin il faut faire le patron, et enfin du patron faire le modèle. Ensuite aller voir un professionnel. Qui refait un patron et du patron il faut le modèle définitif ou pas. Car c’est lors de l’essaye que l’on se rend compte de ce qui va et de ce qui va pas. Et j’ai créé 3 manteaux. Le manteau en cuir pour les sorties fétish et dans les bois en été. Le manteau en fourrure pour les sorties dans les bois en hiver. Le manteau en daim pour les sorties au printemps et en automne dans les bois Bref tout ceci demande du temps et de l’argent. Conclusion Les Anges Déchues N/nous prennent N/nos soirées, N/nos week end, N/nos vacances. O/on s’endort avec et O/on se réveille avec. je suis sa chienne depuis plus de 2 ans et je n’ai pas eu la cérémonie des anneaux. La fatigue fait qu’il y a parfois des tensions entre N/nous. Le soir quand je suis totalement épuisée, je suis irritable et je deviens insupportable. Monsieur ne comprend pas que ça arrive brutalement. En faite Il ne voit pas les signes avant coureur. Ces signes qui montrent que je vais bientôt craquer. N/nous sommes en 2011, N/nous voyageons beaucoup pour promouvoir N/nos créations. Chercher des magasins qui acceptent de vendre N/nos produits. Découvrir des soirées en dehors de la France pour s’amuser mais aussi pour montrer ce que signifie le petplay. Une vraie vie de Bohème. Monsieur aussi est fatiguée. je participe de plus en plus à la vie à la maison. Depuis ces soucis de santé, je suis plus attentive. Lui aussi quand Il est fatigué, Il est moins patient. je commence à le connaître de mieux en mieux. Oui je peux le dire, je L’aime de plus en plus.

Les Enfants

Bien que N/nous assumions totalement N/notre mode de vie. N/nous prenons des précautions, car les enfants sont fragiles. Ils ne doivent pas être exposés à n’importe quoi. Ils n’ont pas suffisamment de maturité pour comprendre que le monde est ni blanc ni noir. Les enfants ne comprennent pas les subtilités. Peut être ne veut rien dire. C’est oui ou c’est non.  Mes filles je les éduque pour que plus tard elles soient bien dans leurs peaux. Une tête bien faite et bien pleine. je prend en compte leurs caractères, elles sont différentes. Même si je n’ai rien a reprocher à N/notre mode de vie, elles sont trop jeunes pour comprendre la relation que Monsieur Laurent du 80 et moi avons. N/nous les laissons grandir et N/nous ne mettons pas des idées dans leur tête.  Dans la vie il y a un temps pour chaque chose. La petite a du apprendre à vivre avec la séparation de ses parents. Son père et moi avons réussi, même si parfois elle déplore cet état de fait. Mais en même temps elle a totalement adopté Monsieur Laurent du 80. Pour la grande c’est différent, j’avais déjà quitté son père auparavant, et elle était et est toujours dans sa crise d’adolescence. Elle dit donc apprendre à devenir une adulte. Passage difficile. Mais pas impossible, N/nous sommes nombreux à être passé par là.

La vie à la maison la semaine

La semaine il n’y a que Monsieur et moi. Alors quand je rentre le soir, je me mets toute nue. En ce moment comme il fait  chaud c’est agréable et quand il fait froid j’ai mon truc difforme que j’appelle ma papouette, un truc un laine. il faut dire que l’appartement est petit doncy afait toujours bon. un peu sombre en été car N/nous habitons au rez de chaussé. Cela permet à mon chat de se faire la belle, en passant par la fenêtre. j’aime bien me mettre dans le canapé. je travaille sur le blog ou sur le site. Monsieur travaille à côté de moi. Puis vient le moment du repas. Monsieur va faire le cuisine. Parfois je le suis, parfois je reste dans le canapé. Monsieur trouve que je mange trop vite, alors pour me faire manger doucement, Il me donne à manger. Ensuite N/nous continuons à travailler pour Les Anges Déchues mais je regarde aussi les prix des appartements. j’ai des projets et je m’y tiens. L’année passe vite comme à son habitude, donc il faut préparer la Nuit Dèmonia, le Bal des Supplices, le Salon Fetish & international de Bruxelles. Bref beaucoup de travail pour cette fin d’année 2011. Parfois Monsieur n’a pas eu le temps de faire les courses, alors je l’accompagne, j’aime bien flâner dans les magasins. Quand j’ai faim j’ai envie qu’Il achète tout le magasin. Mais une fois à la maison j’ai pu envie de manger la moitié des trucs. Quand j’ai pas faim, j’ai envie de rien, donc s’Il devait attendre sur moi O/on aurait tout et n’importe quoi ou rien à manger. Bref Il m’écoute pas et Il a bien raison. O/on a pas le temps de s’ennuyer. IL y a toujours quelque chose à faire pour Les Anges Déchues, pour le petplay. Le matin Monsieur se réveille en même temps que moi voir avant moi car je traine. Il me fait couler mon bain et prépare mon petit déjeuner. j’ai du mal à me lever le matin. En même temps il est difficile d’être du soir et du matin. je ne suis pas constante. j’ai des périodes ou je peux travailler non stop 14h par jour et d’autres ou je suis pas productive. Une fois rentrée le soir j’ai pu envie de bosser. Monsieur Lui est toujours constant c’est une de ses forces. j’ai trop tendance à me laisser guider par mon instinct. Cela fait partie des choses que je dois corriger, ou plutôt améliorer. Soit N/nous sortons pour faire les besoins soit Monsieur me sort mon récipient. Récipient qu’il doit nettoyer à chaque fois. j’aime bien ma nouvelle gamelle, c’est une belle assiette creuse, je peux manger sans rien laisser dedans. je me sens moins frustrée. La vie est agréable. Quand N/nous sommes que tous les D/deux N/nous sommes au calme. L’atmosphère est propice pour la créativité. N/nous vivons uniquement l’Un pour l’autre.

La vie à la maison le week-end

Les enfants arrivent le vendredi soir. La grande arrive toute seule. Normal elle est grande. je vais chercher la petite en sortant du travail chez son père. Autant V/vous dire que la vie est pas pareil que la semaine. Donc toute N/notre vie est chamboulée. C’est drôle. Tout se remue ménage. Toute cette organisation. La vie du week-end est totalement différente de la vie de la semaine. Déjà je mange à table, avec tout le monde. je vais aux toilettes comme tout le monde. Sauf que je dis avant pipi et Monsieur répond oui. Les enfants comprennent que je préviens, un truc du genre « me cherchez pas je suis aux toilettes ». Et bien sur je ne me déshabille pas, je ne vie pas toute nue. sniffff. Une vrai vie de vanille mais je ne pourrai me passer de ses instants avec mes filles. O/on se lève le samedi, ou plutôt la petite N/nous réveille et O/on petit déjeune, O/on se prépare et hop O/on l’a conduit à l’équitation, et pendant qu’elle tourne en rond sur son poney, N/nous O/on est au chaud au macdo. miamm. O/on fait ensuite les courses, du rangement et des balades et les devoirs. O/on réparti les devoirs en deux parties. Le samedi et le dimanche. Cela doit être un moment de plaisir. Si elles refusent de faire preuve de bonne volonté O/on arrête tout. je n’ai pas envie de me battre pour les devoirs. Apprendre est important mais cela ne doit être aucunement une corvée. Quand viendra la fin de l’été O/on ira cueillir des noisettes. miammm. O/on est bien tous les 4. La grande ne vient pas systématiquement, comme elle est en internat la semaine, elle va chez son père le week end. Un coup moi, un coup son père bio, un cou mon ex qu’elle appelle toujours papa aussi. Donc pour les détracteurs, non N/nous ne faisons pas tout et n’importe quoi devant les enfants, N/nous sommes des adultes responsable.Et N/nous aimons les filles, N/nos filles. Bien sur comme toute vie de famille il y a des inconvénients mais je ne connais aucun mode de vie qui n’a pas ses inconvénients. j’ai besoin d ma vie chocolat mais j’ai aussi besoin de ma vie vanille. C’est mon équilibre. Mes ambitions m’ont menées ou je suis maintenant, mais ces mêmes ambitions ont aussi développer se besoin de soumission et d’abandon. je ne cours pas après une vie vanille mais pour mes filles je, N/nous N/nous adaptons à merveille.

Le Fetish Market du Bal des Supplices 2011

C’est l’occasion de se faire mieux connaître. L’année dernière N/nous avons uniquement été à la soirée. Les tenues étaient magnifiques, mais N/nous avions eu quelque regrets. Cela ne N/nous a pas empêché de vouloir y retourner et d’être présent au Fetish Market. Le Fetish Market est un marché fétichiste comme son nom l’indique et cela N/nous permets de rencontrer des lecteurs du blog et aussi de faire de nouvelles connaissances. Bref, de promouvoir le petplay et nos créations Les Anges Déchues. Seul regret que le fetish Market ne soit pas plus grand et sur plusieurs jours comme ce que l’on peut trouver en Belgique ou en Allemagne. Mais cela représente un travail immense et c’est déjà une excellente chose que les organisateurs le fassent. Donc je les remercie infiniment. Pendant le Fetish Market il y a l’élection de Miss Marquis. Il s’agit de choisir entre plusieurs candidates celle qui représentera le journal Miss Marquis pendant toute une année. Cela permet à la personne d’avoir beaucoup de cadeaux et des séances photos avec de grands photographes Fétichiste. Parmi les shows il y en avait vraiment un d’exception et c’est celui ci qui a gagné. j’étais super contente car Aurore Petite Sukub méritait à 300% de gagner. Pour se rendre là bas N/nous avons sortie la totale. Réservation d’un véhicule et d’un hôtel. Véhicule pour y mettre notre stand version minimaliste + tous les articles à vendre. La journée est passée extrêmement vite. Lyon est une belle ville. L’année dernière N/nous en avions profité pour visiter un peu. N/nous y avions été avec les filles. Alors que cette année, N/nous y sommes allés sans les filles.

La Salon Fetish & Internationale de Bruxelles

N/nous avions été pour la première fois à ce salon l’année dernière. N/nous avions fait un show avec Maitresse Salem. Pour ce faire N/nous avions déplacé N/notre staff. Modèles, maquilleuse, photographe. O/on en avait profité pour faire un tour du salon et c’est la raison pour laquelle N/nous avions choisi en cette année 2011 d’y retourner en y tenant un stand. Le salon devait durer deux jours. Pour ce faire N/nous avions loué une camionnette. N/nous avions mis le matériel pour monter le stand et tous les produits à vendre. Ces deux jours se sont superbement bien passés. N/nous avons vendu beaucoup de produits et distribué beaucoup de carte de visite. C’est sur N/nous le referons l’année prochaine …

La Nuit Dèmonia 2011

Cette année N/nous avons choisi de ne pas faire de show. Faire des shows N/nous prend beaucoup de temps et cela à un coup. Toutes les personnes sont rémunérées. Il faut répéter et les répétitions sont payantes. IL y a aussi des personnes connu comme Maitresse Salem qui N/nous font l’honneur de participer à N/notre show. Mais je ne profite pas de la Nuit Dèmonia. j’en ressors toujours épuisée. Cette année, ils ont changé de lieu donc N/nous avons hâte de découvrir le nouveau lieu. N/nous y allons donc pour N/nous amuser. Passer un bon moment. je ne peux pas vivre enfermé entre quatre murs. la chienne que je suis à besoin de sortir et pas uniquement en position bipède. j’aime bien regarder les show des autres. j’aime bien déambuler dans les allées. Au début la soirée était prévu dans Paris, mais finalement ils ont changé de lieu. La partie parking est pas éclairé. Le parking est grand mais on ne voit pas à 50m. Les espaces pour se changer sont des tentes. N/nous sommes au mois de décembre. N/nous parvenons à l’intérieur et je constate qu’un accès montant est complètement saturé. Impossible pour les gens de monter. Donc N/nous décidons de visiter le rez-de-chaussée. C’est grand. Il y a des maitres chien pour assurer la sécurité. Les chiens dans ces cas là sont comme les gendarmes. Ils ont plus de cerveau donc impossible d’échanger avec. Un maitre chien en me  voyant préfère s’éloigner avec son animal. je suis emplie de tristesse. je me sens rejetée et pour la première fois j’ai de la peine. Autant les réactions des gens ne me touchent pas. je n’ai que faire des états d’âme de personne qui ont des jugements à l’emporte pièce, bourré de préjugé sur finalement quelque chose qu’ils ne connaissent même pas. Autant de voir ce chien partir me touche. Parce que dans d’autres pays les gens me laissent avoir des contacts avec leur chien. Cela se passe bien et je suis heureuse car je suis simplement acceptée. Il y a beaucoup à faire en France pour faire évoluer les mentalités et parfois je désespère d’y arriver. Contrairement à toutes ses personnes coincées, moi en soirée je peux m’amuser comme une folle. je n’ai pas peur de m’amuser, de  me rouler par terre. je ne suis pas engoncée dans mes tenues n’osant pas faire un faux pas de peur que l’on se moque de moi. je me demande comment ils font pour s’amuser dans ces conditions…Au début je trouvais toujours des gens pour me donner à manger et à boire…. j’ai du trop prendre de poids car j’ai plus droit à rien….. L’année prochaine N/nous reviendrons et N/nous ferons un show.

Les Shows

La nécessité de faire des shows est apparue comme une évidence pour d’une part faire connaître le petplay en France et aussi pour faire connaître les créations Les Anges Déchues. Pour se faire N/nous N/nous sommes entourés d’une équipe de professionnels, mais ce n’est pas évident. Surtout les modèles. Il est difficile de trouver des personnes sérieuses qui entre dans notre budget. Elles sont trop dilettantes ou source de conflits. Jalousie entre elles, c’est insupportable et certaines se prennent pour des divas. C’est très compliqué. Pourtant il parait difficile de s’en passer. Pour avoir échangé avec beaucoup de gens, beaucoup ont décidé de ne plus faire appel à certaines personnes car systématiquement cela se termine mal. Les modèles acceptent de venir, d’être rémunérée et ensuite, elles ne veulent plus que l’on utilise les photos. Pire certaines s’imaginent qu’elles peuvent faire du chantage. Dans le milieu BDSM on peut voir de magnifiques shows mais il ressort aussi que les gens sont lassés de voir des shows non abouti ou l’on voit simplement des filles se trémousser sans aucune prouesse physique ou sportive. Le public BDSM est de plus en plus exigent. Ils veulent voir des shows de qualité. Les performers l’ont bien compris. On voit de moins en moins de show inintéressants. Seul regret qui revient de plus en plus, le manque d’organisation. Il est très difficile de voir le show qui N/nous intéresse car il n’est pas annoncé correctement. Impossible de savoir à quel moment il va passer. Donc soit on loupe tout pour être sur de ne pas le louper. Soit O/on prend le risque de louper le show que l’O/on voulait voir. Il y a aussi un problème récurrent. Le problème des scènes. Elles sont soient inexistantes. Soit pas adaptés, trop basse, trop exigu, pas assez visible pour le public. Toutes ces remarques N/nous les avons entendu partout ou N/nous avons été en France. Ce qui n’est pas le cas en Allemagne, en Belgique, en Hollande. Pourtant en France de véritables efforts sont réalisés. Des gens s’impliquent réellement dans l’organisation de ses soirées. Ces soirées ne rapportent pas de bénéfices pour les organisateurs. Mais je ne connais pas la solution miracle. je me contente d’écrire tout ce que j’ai entendu.

L’appartement

La patience à enfin été récompensée. N/nous avons visité des appartements et N/notre choix c’est arrêté sur la ville du Perreux. N/nous avons craqué pour un petit immeuble de 4 étages avec 4 appartements par étage soit 20 appart. N/nous avons une terrasse. Et N/nous venons de recevoir l’accord de la banque. Le rendez vous chez le notaire a été fixé au 30 décembre. N/nous sommes enfin propriétaires. N/nous allons avoir un atelier. une nouvelle air commence. De plus N/nous sommes proches des transports en commun et des commodités. N/nous avons à proximité une épicerie une boulangerie, une pharmacie. Et un centre commercial à 15mn à pied. Cela signifie beaucoup de choses. Car le fait d’avoir un vrai atelier va N/nous permettre de réaliser beaucoup de choses. Mais pour l’heure savourons déjà ce premier pas.

Les Premiers changements pour Les Anges Déchues

Maintenant que Les Anges Déchues ont enfin un atelier TOUT va changer. Les artisans bijoutiers qui N/nous faisaient les colliers se sont séparés. De ce fait séparément ils ne peuvent plus N/nous fabriquer nos colliers. N/nous avons bien essayé de trouver d’autres artisans mais c’est le problème de la France. Les gens ne veulent plus bosser pour de petites quantités. Surtout si cela demande d’y consacrer du temps. Les artisans ne souhaitent pas se lancer dans ce type de fabrication et les professionnels N/nous demandent de commander minimum 100 colliers de la même taille. C’est ce que l’on appelle le rendement. Les professionnels proposent la découpe au laser de tube. Des tubes qui mesurent minimum 2 mètres. N/nous sommes financièrement incapable de commander 100 taille 32, 100 taille 34 etc…. Dans ces conditions il est impossible de grandir doucement puisqu’O/on N/nous demande d’investir des sommes trop importantes pour N/nous. Monsieur commence à se renseigner pour trouver les machines N/nous permettant de faire N/nous même des colliers. Les machines sont chères. Il faut compter minimum 10000 euros par machine. Mais heureusement mon Maitre est plein de ressource. Il va ainsi fabriquer une bonne partie des machines nécessaire à la création des nouveaux colliers. Les nouveaux colliers sont encore plus beaux. Les têtes de vis ne dépassent plu. O/on peut au choix porter un anneau avec son cristal ou un cristal Swarovski seul. De plus les colliers sont fabriqués en acier chirurgical, parfaitement adapté pour l’homme. Totalement an allergène. je les adore. Et bien sur j’ai le mien. je ne porte que lui.

Les autres changements

j’adore mon Maitre. C’est l’amour de ma vie. j’ai cru que le monde s’écroulait autour de moi quand j’ai failli le perdre. Monsieur Laurent du 80 à besoin de moi. j’en prend conscience chaque jour. Ce n’est pas un besoin essentiel, mais ces petites choses me rendent heureuse et importante. oui ces petites choses me donnent encore et encore envie de le servir. Et en même temps cela me rend plus chienne pour Lui. mon Maitre cherche toujours Ses clés et je les retrouve à chaque fois. Idem pour Ses chaussures ou encore Son portefeuille. Avant je rentrais à la maison, je me déshabillais et j’allais me lover contre Lui. Maintenant, si je constate que Monsieur est fatigué, je fais la vaisselle. je prépare parfois à manger. Bref je fais toutes ces choses par amour. Et cela je sais le faire, j’ai quand même tenue une maison dans ma vie de bourgeoise. mon ancienne vie. je sais faire des plats simples et plus élaborés. Quand Il rentre plus tard que moi du travail, je range la maison, je prépare le repas et dès qu’Il arrive, je L’aide à retirer ses vêtements, je Lui sers un verre de vin. Et ensuite N/nous pouvons N/nous restaurer. j’avais oublié que quand on aime, on trouve une grande satisfaction à s’acquitter des tâches ménagères. Quand on aime, on a envie de servir Celui que l’on aime. Que ne ferais je pour préserver mon amour …. Sans Lui je suis rien…

Un nouvel article créé par N/nous

N/notre plus belle création avec les colliers sont sans aucun doute les dogbud. j’adore ce prolongement de moi même. Cette queue qui protège des regards mon intimité. Cette queue qui me permet d’exprimer mon contentement. Cette queue qui me rend tout simplement plus animal. Que ce soit en fourrure naturelle ou synthétique je les aime toutes. Avant N/nous faisions le squelette du dogbud et N/nous faisions coudre la fourrure par un professionnel de la confection du cuir et de la fourrure. Maintenant que N/nous avons un atelier, N/nous pouvons tout fabriquer N/nous même. Par contre la qualité des matières premières ayant changé. En effet les produits sont moins rigide qu’avant, N/nous avons du renforcer l’armature. Une belle queue est une queue qui tient toute seule. Elle ne doit pas lamentablement tomber. O/on doit pouvoir lui donner les formes que l’on veut. Bien qu’il existe toutes sortes de queues, que ce soit en latex, en bois, en métal. N/nous N/nous avons choisi de faire des queues rigides. Elles doivent être belles, facile d’entretien et surtout « safe ». Voila pourquoi N/nous travaillons avec Rosebud. Ensuite la coquetterie a fait le reste. j’aime me sentir belle. je ne me vis pas avoir la même queue en permanence, surtout que j’ai la possibilité d’en changer.

Etre Petgirl

je lis un peu tout et n’importe quoi sur les petgirls. Cela va du drôle au carrément vulgaire, voir insupportable. autant de stupidité dans le monde vanille ne me surprend mais lire ce genre de chose dans le milieu BDSM me laisse parfois sans voix. Depuis que je suis devenue une chienne, une petgirl, une doggygirl, je vois bien que cela met mal à l’aise certaines personnes du milieu BDSM, comme quoi cela confirme ce que je pensais pour tout milieu qui sort du monde vanille, classique. Dans le milieu dit anarchiste, il y a plein de règles. Il n’existe pas un regroupement d’individus qui ne soient pleins de préjuger entre eux, vis à vis des autres.

Certe il y a différente raison pour devenir une petgirl, dieu merci chacun est libre de le faire pour de multiples raisons, mais pitié arrêté de dire que si je suis devenue une petgirl c’est pour soigner des traumatismes liés à mon enfance. je n’ai vécu aucune situation traumatisante. Comme chaque enfant j’ai vécu entre ma mère, mon père et mes frères et soeurs. j’ai eu une scolarité basique. Une enfance, une adolescence et un passage dans le monde des adultes classique. je n’ai pas été violée dans mon enfance ou dans ma vie d’adolescente ou encore d’adulte. je n’ai pas été maltraitée par un père ou une mère castratrice. j’ai été même un peu trop gatée car petite dernière de la fratrie. Bref,  je n’ai pas de blessures psychologiques cachées.

Alors vous me direz mais pourquoi donc es tu devenue une petgirl ? Pour ceux qui ne l’aurai pas remarqué, le monde des humains est un univers difficile. Ou il faut toujours être au top. Dans mon domaine, mon activité professionnelle, je n’ai souvent pas le droit à l’erreur. je dois prendre des décisions, je dois être au courant de ce qui ce passe fiscalement et je ne dois oublier aucune échéance. Sinon les conséquences financières seront importantes pour mes clients. Bref, je suis sur le pont 24/24. je dois résoudre leurs problèmes sans en rajouter. Vis à vis de mes enfants je dois assumer le choix de l’éducation que je leur donne. Parce que si je me trompe ma chère famille ne me loupera pas. Et bien évidemment je serai responsable des échecs de mes enfants. Alors même si j’aime mon travail, il arrive que je le trouve souvent pesant. je vais jusqu’à envier les gens qui ont des métiers ou, ils exécutent et ne sont responsables de rien. Quand aux enfants, il arrive que j’ai parfois envie de demander à quelqu’un de décider pour moi. Oui j’ai parfois envie de ne pas avoir à me sentir coupable, ou de ne pas avoir envie que l’on me fasse comprendre que je suis coupable de ce qu’a pu faire une de mes filles.

Donc, vous comprendrez que si je suis devenue une petgirl, c’est pour avoir cet immense bonheur de pouvoir m’abandonner. Laisser un autre penser, réfléchir et décider pour moi. Est ce que cela fait de moi une zoophile. non en aucun cas. Il n’y a que les simples d’esprits pour faire un lien aussi simpliste.

j’ai toujours dit que cela ne me touchait pas, et je le revendique, mais ce qui m’a fait écrire cet article, c’est un contact que j’ai eu d’une personne très attirée par le petplay et qui tout à coup, fasse à ses accusations c’est sentie mal. Elle a pris peur, s’est demandée si elle ne devait pas avoir des problèmes.

Dans le monde BDSM ont devrait être tolérant. Tout permettre tout autoriser dès l’instant que tout se fait entre adultes consentants et sains d’esprit. Et bien non il y a toujours des personnes malveillantes qui jugent qui comparent le BDSM des uns avec leur BDSM à eux.

Ceux qui pratiquent le Rapplay ne seraient que des personnes violées dans leur enfance ou dans leur adolescence et qui voudraient exorciser leur traumatisme. Ceux qui pratiquent le nursing ou qui fouetteraient leur compagne habillée en petite écolière ne seraient en fait que des pédophiles. Et ceux qui pratiques le petplay ne seraient en fait  que des zoophiles.

Voila le genre de propos stupides que l’on peut lire sur certains sites, blogs ou forum de discussion.

Bien sur on peut rire aux éclats devant de telles stupidités mais parfois une petite mise au point devient nécessaire.

Je ne vois pas pourquoi celui qui fouette qui attache qui étouffe qui plante des aiguilles dans des parties sensibles ou qui électrise sa ou son partenaire qui ne demande que cela serait plus sain d’esprit que la femme déguisée en Kitten qui donne la papatte assise dans son panier.

Fouetter parfois jusqu’au sang sa ou son partenaire serait une activité plus noble qu’exiger de son soumis qu’il marche à 4 pattes tenue en laisse et mange dans une gamelle de chien ?

Pourtant ce Maitre ou cette Maitresse pourrait aussi être comparé à une personne qui ne rêve que d’être  bourreau pendant l’inquisition ou gardien de camp de concentration. Non ?

Bref les psychiatres et les psychologues amateurs il y en a franchement marre.

Des personnes qui jugent les pratiques des uns et des autres en prétendant que leur déviance à eux est plus belle ou plus digne que celle des autres il y en a marre.

Le petplay est une des plus vieille pratique du BDSM il  est très répandu en asie, notamment au japon pays ou le nombre de viols, de violences est particulièrement bas. Le petplay est une discipline de plus en plus répandue au USA car les formes de petplay sont très varies d’un jeu très soft plein de tendresse avec beaucoup d’accessoires dont certains sont mignons à l’humiliation la plus grande: être animalisé, déshumanisé.

Mais le petplay comme toute autre activité du BDSM doit être pratiqué entre personnes majeures saines d’esprit et consentantes. A partir de la, tout est possible et  tout mérite le même respect.

Charenton le Pont

La vie était belle à Charenton, il y avait la forêt juste à côté. Humm la forêt. Que c’était bon de pouvoir y aller à tout moment. en mode bipède ou en mode doggy. Pour flaner, pour fureter, pour faire ses besoins mais aussi pour se ressourcer et se gaver. Le bois de Vincennes est riche en fruits de toutes sortes au gré des saisons. Mais les prix des appart sont exorbitants. O/on était à la porte de Paris. Proche de tout. Une boulangerie juste en face de la maison. Un loueur de voiture à moins de 100m. Une pharmacie juste à côté. Avec une station de métro toute proche. j’ai vécu à Charenton de 2010 à 2011. Presque 2 ans. 2 belles années partagées avec Monsieur Laurent du 80. Mais Charenton avait aussi ses inconvénients. Appartement trop petit. Trop loin de la Gare du Nord pour Monsieur. Il Lui fallait presque une heure pour aller jusqu’à la Gare du Nord. Pour se garer pendant la période des fêtes de fins d’année ou encore pendant le printemps était un véritable sacerdoce. A cause des cirques et de la Foire du Trône. Enormément de gens venaient pendant ses périodes. Conclusion, Charenton petite ville paisible devenait une ville pleine d’incivilité avec ses sauvages venues de leur contré lointaine ou le respect, la patience n’existe pas.

Adieu 2011 Vive 2012

L’année 2011 a été une belle année sur certains points mais aussi une année atroce. je ne souhaite à personne de vivre ce que j’ai vécu. Ce fut une année extrêmement difficile sur le plan personnel. j’ai passé 4 jours horrible entre les hotels que l’Oon devait chercher tous les soirs et la police. C’est là que l’on se rend compte que décidément la police …. Ce n’es pas étonnant qu’il y ait autant d’affaires non résolu. Quand on voit comment ils bossent cela fait peur. Ou plutôt comment on voit ce qu’ils ne font pas. Dans les films tout est simple. il y a la victime, que l’on dirige tout de suite vers le service des victimes. Les gens sont à son écoute. Bref tout se passe pour le mieux. En France, vous êtes victime, et bien vous êtes traité comme de la merde. Audition sur audition. Le soir on vous annonce que vous devez revenir le lendemain matin. A vous de vous démerder pour trouver un hôtel. Quand aux avocats…. à part encaisser leur chèque …. grosse déception.

Un autre chemin

j’avais fait la connaissance d’une soumise qui était devenue mon amie, ma  petite soeur. La vie en a décidé autrement. Elle se cherche. Elle évolue et le chemin qu’elle prend l’a fait s’éloigner de moi. je suis triste mais je comprend. je la laisse grandir, évoluer. Qui sait nos chemin se recroiseront ils. Mais je suis triste, car nous étions proches. je lui parlais beaucoup.

Moralité, il n’y a que mon Maitre sur qui je puisse compter. Quoi qu’il m’arrive, Il est là. je pense qu’il va me falloir beaucoup de temps avant de laisser quelqu’un rentrer dans mon intimité comme elle l’avait fait.

Dans tous les cas, je lui souhaite beaucoup de bonheur. Et surtout qu’elle soit forte.

Un coup de grisou

Il y a des gens qui se plaignent tout le temps de s’ennuyer. moi je rêve de pouvoir m’ennuyer. je rêve que les journées fasse 36 ou même 48h. Les semaines passent trop vite et les week-ends aussi. Entre mon activité professionnelle de jour, Les Anges Déchues le soir et les enfants le week-end, je suis sur le pont 24h/24 7j/7. je rêve de plages, de soleil, de farniente avec Monsieur. De pouvoir vivre nue. Sortir nue. me baigner nue. Sans personne pour m’emmerder. Mais il faut reconnaitre que Monsieur à raison sur un point, je suis incapable de rester sans rien faire toute une semaine. j’ai toujours des idées pour Les Anges Déchues , du boulot pour mon activité vanille. Les idées ne manquent pas. le travail ne manque pas. Quand ce n’est pas moi c’est Monsieur. Il y a tellement de choses à faire. Et en même temps N/nous avons très envie de vivre l’Un pour l’autre. Ce que N/nous faisons tant bien que mal. N/nous arrivons à nous consacrer du temps juste pour N/nous. Tant pis si N/nous prenons parfois du retard. O/on ne vit qu’une fois, alors autant n’avoir aucun regret.

Les Tchats

Quand j’ai envie, besoin de me distraire sans me prendre la tête pour autant, je vais papoter sur des sites BDSM.

Quand j’ai découvert le BDSM, j’allais sur un site qui a vite perdu de l’intérêt. Les gens s’imaginaient que soumise = salope et au nom de je ne sais quel principe s’autoproclamaient maitre. je ne le nommerai pas car beaucoup trop de fantasmeurs, de mythos et de profiteurs. Donc aucun intérêt.

Par contre j’ai appris beaucoup de choses sur les forums de discussion, certains ont disparu, d’autres existent toujours comme le marché aux esclaves.

Quand j’ai besoin de me détendre, de faire de beaux échanges je vais sur la partie tchat du forum le marché aux esclaves. Évidemment il faut savoir faire le tri. Il y a parfois du lourd. Mais dans l’ensemble je passe de très bon moment. je fais de belles rencontres. Et surtout, je me vide la tête.

j’ai besoin de temps en temps de me divertir, de ne penser ni à mon boulot vanille, ni à Les Anges Déchues. je ne cherche plus à me faire des amis et amies. mon Maitre me suffit. Les gens sont à mon gout trop instables. Ami aujourd’hui et ennemie demain. On ne peut pas faire confiance sans finir par être déçu. Mais ce n’est pas propre au BDSM. C’est la vie qui veut cela. Et si pas déçu, on fini par les perdre de vue. De ma vie d’avant je n’ai plus aucun contact. j’ai bien essayé au début mais voila. Aucune envie de faire des efforts seule. Donc je les laisse avec mon ex. Maintenant, il faut aussi être honnête. j’ai connu des gens avant de vivre avec mon ex. Mais là aussi je n’ai plus aucun contact. Tout simplement parce que invariablement on change, on évolue et on fini par ne plus rien avoir à se dire.

Tout arrêter ???

j’aime mon Maitre, j’aime N/notre relation, j’aime le petplay, mais je me pose quand même cette question. Et si O/on arrêtait tout…. Si O/on décidait de vivre simplement et uniquement l’Un pour l’autre… Fini de se dire que 24h ne suffisent plus dans une journée. O/on vivrait comme au début. Juste moi pour Lui et Lui pour moi. je serai Sa chienne, Son bébé, Son amour. Il n’aurait qu’à s’occuper de moi, juste de moi. Fini Les Anges Déchues, fini le blog. Fini tout ce qui N/nous prend du temps. Beaucoup de temps, de plus en plus de temps… Les Anges Déchues représentent beaucoup d’heures de travail. Un énorme investissement de temps et d’argent. N/nos colliers sont parfaitement rond, avant pour les ceintrer il fallait compter sur ses muscles. Certes Monsieur a amélioré la technique car je peux maintenant ceintrer toute seule une barre d’acier. Mais il y a tout le reste. Comme des artisans N/nos travaillons à l’ancienne. N/nous avons pas de machine de découpe au laser. de Machine pour ceintrer, tarauder, poncer. En ne faisant que des colliers N/nous serions capable d’en faire 2 par jour si il n’y a pas de machine qui N/nous lâches, de foret à recommander. N/nous ferions 30 dogbud par semaines si N/nous ne faisions que ça. Les pattes avant représenteraient 4 paires par semaine, alors que les pattes arrières représenteraient 10 paires par semaine. Si bien sur N/n’avions que des colliers ou des dogbud, ou des pattes à faire dans une semaine. Mais ce n’est pas le cas. En plus N/nous avons C/chacun un métier. Le mien est très prenant, beaucoup d’heure en extérieur, je m’efforce de ne pas faire plus de 10h par jour mais ce n’est pas toujours possible, ce n’est même le plus souvent pas possible. Le Sien n’est pas mieux, c’est par période. Il doit dans ces cas là dormir à l’hôtel, Il ne peut pas revenir à la maison, pas le temps. La seule chose que j’ai pu faire c’est arrêter de travailler les week end. Sans compter que maintenant depuis 2010, soit depuis presque 2 ans N/nous avons les enfants le week end. Alors il m’arrive d’être jalouse. Oui jalouse. jalouse de voir que cela N/nous prend du temps. jalouse de voir que Les Anges Déchues monopolise mon Maitre, moi. Mais comment faire autrement? Alors oui la question de tout arrêter s’est posée aussi bien pour Lui que pour moi. Et cela s’est posé plus d’une fois. Quand je suis fatiguée, je n’arrive pas à me contrôler, je montre des signes extérieurs d’exaspération et mon Maitre n’aime pas cela. moi non plus. je ne supporte pas de Lui faire défaut de façon aussi flagrante. Les épreuves de 2011 ont laissé des traces. j’ai essayé de le pousser à bout plus d’une fois, pour être punie. Mais Il a compris et m’a expliqué que je ne me sentirai pas mieux pour autant après. Alors Monsieur a décidé que je devais lever le pied, à défaut de pouvoir le faire dans mon travail vanille, je le ferai pour Les Anges Déchues. N/nous N/nous prendrions un peu de temps pour N/nous. Et puis N/nous aimons ce que N/nous faisons avec Les Anges Déchues. j’aime tenir ce blog, j’aime lire mes écrits à Monsieur pour avoir son avis avant chaque publication. Et surtout en cette année 2012, N/nous avons atteint les 150 lecteurs par jour.  C’est incroyable. Que V/vous soyez autant à N/nous lire. Cela me touche beaucoup. V/vos petits mots d’encouragement, même si je ne peux pas les publier me mettent du baume au coeur. Mais je comprend, c’est déjà trop gentil de m’encourager, je comprend que V/vous ne souhaitiez pas que cela soit publié. De plus N/nous vendons nos créations en France mais aussi en Belgique, Allemagne, Etats Unis, Russie, Canada et j’en oubli. Alors pour V/vous, pour N/nous, N/Nous avons décidé de continuer mais N/nous n’oublierons plus de prendre de temps en temps un peu de temps pour N/nous….

Qu’est ce que le Petplay

je V/vous ai beaucoup parlé du petplay mais j’ai oublié de V/vous en dire l’essentiel. Ce qui à mes yeux est l’essence même du petplay. N/nous vivons dans un monde ou chaque personne vie égoïstement sa petite vie. Des hommes et des femmes, des hommes et des hommes, des femmes et des femmes décident de vivre ensemble mais on s’aperçoit vite qu’ils ne partagent pas grande chose. Pire ils ne se connaissent même pas. Ils sont ensemble mais ont des secrets qu’ils ne se partagent pas.

Dans ma vie vanille, si il y avait une chose que je comprenais pas chez moi c’était mon comportement pendant les vacances.  je devenais insupportable, je tournais en rond comme un lion en cage. j’en voulais à mon conjoint mais je ne savais pas pourquoi je lui en voulais. j’ai enfin compris pourquoi.

je ne supportais tout simplement pas cette façon de vivre avec sans être avec… C’est ainsi que beaucoup de gens divorcent une fois le moment de la retraite venue. En fait ils n’ont jamais vraiment vécu ensemble. Le matin ils se croisent, toute la journée ils sont au boulot, et le soir ils partagent un moment avec les enfants. Bref, ils n’ont plus de vie. Quand au week end, comme un abruti a décréter que les commerces doivent être fermé le dimanche il faut le samedi conjuguer les courses, les activités extra scolaire des enfants, donc la encore pas de vie de couple, la journée est passée à la vitesse de l’éclair et pour l’intimité on repassera. V/vous me direz il reste le dimanche, mais il y a le ménage, les lessives de la veille, le repassage qui attend depuis plusieurs jours car en semaine c’est difficile de tout faire. Et quand enfin il y a les vacances, du temps pour soi, pour l’autre, du temps que les enfants ne grapiront pas trop occupé qu’ils sont à découvrir leur espace de jeu… et bien non chacun va de son côté…

Dans le petplay il n’y a pas tout cela. Chaque moment passé ensemble est important. Tout a été dans N/notre relation pensé pour que N/nous passions le plus de temps possible ensemble. O/on se lève en même temps, même si il n’y a que moi qui doit partir. je Le quitte a peine que je suis déjà en ligne avec Lui. je peux ainsi Lui parler toute la journée. Bien sur il faut faire attention car avec le téléphone, on capte pas toujours bien. Et enfin le soir quand O/on se retrouve on discute de N/nos journées. je me sens comprise mais je suis aussi à Son écoute. N/notre relation fait que N/nous n’avons besoin de personne. juste moi besoin de Lui et juste Lui besoin de moi. Est ce que cela veut dire que N/nous sommes malheureux quand N/nous avons les enfants. Non bien sur que non. Cela veut surtout dire, que quand N/nous sommes seuls, tous les Ddeux, N/nous n’avons pas besoin d’être entouré  de potes. N/nous savourons ces moments ou il n’y a que Lui et rien que moi.  Ce que je souhaite Vvous faire comprendre c’est que cette relation fusionnelle on l’a trouve uniquement entre un homme (un homme ou une femme) et son animal de compagnie. l’animal de compagnie ne peut pas vivre seul sans son propriétaire.

La petgirl ou le petboy cherche donc une relation ou ils seront le centre de l’attention. Etre choyé, dorlotté, mais aussi éduqué, corrigé, mais aimé. Pouvoir pendant un temps, ne plus penser au soucis. Pas comme une personne qui se droguerait pour oublier les soucis. Non surtout pas, car quand on ne ressent plus les effets des drogues, les soucis sont toujours là. Non ne plus penser au soucis parce que quelqu’un d’autre s’en occupe. Toutes les tracasseries de la vie quotidienne pris en charge par son Maitre ou sa Maitresse.

Le Maitre ou la Maitresse qui adopte une petgirl ou un petboy cherche simplement une relation basé sur la confiance l’abandon et la dépendance. C’est une énorme responsabilité. Cela signifie qu’Ils, qu’Elles acceptent de prendre en charge une personne qui ne sera jamais autonome dans le sens ou les gens vanilles l’entendent. Ils, Elles ont besoin d’aimer, de s’occuper de quelqu’un qui ne Leur cache rien, ne Leur ment pas comment on s’occupe d’un bébé. Car tout petit l’homme ne ment pas, ne dissimule pas. Son mode de fonctionnement est binaire. Il est fatigué, il dort, il a faim il réclame à manger, il est triste il le fait savoir, il est heureux il le fait savoir. Mais en grandissant l’homme a oublié tout cela.

N/nous voulons plus que les Aautres. N/nous voulons donner plus mais aussi recevoir plus. Est ce que mon discours condamne les gens qui vivent autrement, pas du tout. Mais ce ne sont pas mes besoins ni les Siens. Ce ne sont pas Ses attentes.

Est ce que cela fait de N/nous des zoophiles pour autant  ?????

les zoophiles ne sont pas des adeptent du petplay. Mais certe il y a quelques adeptes du petplay des petgirls comme des petboys qui ont du plaisir en se « faisant prendre » par des animaux, chien, serpent, poney….

Le petplay c’est aussi un fantasme, une forme de jeu et pour ces gens là rien à voir avec ce que j’ai décrit. Sont’ Iils tous mauvais pour autant ??? non, les besoins sont différents et tant qu’ils ne feront du tort à personne. Alors personne ne pourra leur dire qu’ils sont malsains.

Dans tous les cas de faits divers parlant du BDSM je n’ai rien vu, rien entendu qui avait un lien avec le petplay.

O/on peut donc dire que dans le petplay il y a un véritable échange.Une relation fusionnelle voulu des deux côtés de la laisse. Voila pourquoi je considère N/notre relation comme un art de vivre.

je donne autant que je reçois. Les moment ensemble sont précieux. Et quand c’est les vacances, alors O/on reste ensemble.  Il n’y a pas une super copine qui pourra insidieusement mettre le doute dans ma relation en allant Le voir pour Lui dire je ne sais quoi, je ne Lui cache rien. Et personne ne pourra me dire qu’Il a été vu avec je ne sais qui. La confiance est là.  Le téléphone n’est pas utilisé comme une arme a espionner l’autre mais comme un lien pour toujours resté en contact avec l’Autre.

Les préjugés sur le Petplay

A vrai dire, les réactions des U/uns et des A/autres me font voir des aprioris qu’ont les gens sur le petplay auxquels je n’aurai jamais pensé.

Le premier auquel j’ai été confronté a été le mot humiliant. Les gens m’ont demandé ou on dit que c’était humiliant. j’avoue que j’ai été très surprise. je n’ai pas compris en quoi cela pouvait être humiliant. Donc quand un homme achète un chien ce n’est pas par amour c’est pour humilier son animal? donc il se comporte en fait comme un dangereux pervers. Mais prenons le temps de décortiquer point par point ce qui aux yeux de ces gens peut paraitre humiliant.

Le fait de vivre nue, mais il existe encore des peuples qui vivent nue. Si les hommes ont commencé à s’habiller c’est que les conditions climatique l’ont obligé à le faire. N/notre façon de vivre dépend directement de N/notre environnement. L’homme ne peut survivre dans un climat froid et hostile s’il n’est pas équipé pour. Mais à l’inverse il est impossible de vivre dans certain pays habiller des pieds à la tête sans risque des malaises. Donc vivre nue n’a rien d’humiliant. Il faut simplement savoir accepter son corps avec ses imperfections.

Uriner devant quelqu’un, faire ses petits besoins devant quelqu’un. avez V/vous oublié qu’à votre arrivé dans le monde, votre mère, votre père, les nounou vous ont nettoyé les fesses. Cet pudeur n’est arrivé que bien après, parce que l’on a été élevé en nous disant que N/nous devons caché N/notre corps à la vue de tous. Que c’était pas bien. Que uriner ou faire les selles était certes naturelle mais pas propre et que par conséquent il fallait se cacher. Pourtant quand N/nous étions bébé, c’est avec amour que nos parents, nos nounous prenaient soin de N/nous. ET bien rien à changer pour les petgirl et les petboy, il y a toujours quelqu’un pour veiller à notre hygiène. Donc faire mes besoins devant mon Maitre n’a rien d’humiliant.

Le fait de ne pas choisir ses repas : personnellement je considère comme une corvée de devoir réfléchir et ce plusieurs fois par jour à ça. Que manger le midi, que manger le soir, que manger le lundi, le mardi, le mercredi …. Là je n’ai plus ce soucis, fini le casse tête de réfléchir à comment manger sain et équilibré sans que cela soit répétitif. Fini le cauchemar. je mange ce que j’ai dans mon assiette. Et quand, par amour, je suis amenée à préparer à manger pour Lui, pour N/nous c’est avec plaisir que je réfléchi à ce qui pourra Lui plaire

Manger dans une gamelle …. je suis servie sur un « plateau » comme une princesse… je ne met ni la table, ni ne débarrasse, ni ne fait la vaisselle. je peux manger comme une cochonne personne me dira quoique se soit.

Maintenant il faut comprendre que pour certaines personnes leur éducation est tellement ancré en eux que de faire toutes ces choses n’est en rien naturelle, et leur recherche de l’humiliation font qu’ils accompliront toutes ses taches pour le plaisir de se sentir humilier. Ce sera donc pratiqué de façon sporadique.

Vous prenez une personne qui à l’habitude de vivre nue, voir certaine peuplade d’Amérique du sud ou d’Afrique, il n’y a rien de pire pour eux que de vivre habillé et en chaussure.

Pour les adeptes du petplay, il n’y a pas de recherche de l’humiliation c’est simplement une façon de vivre, de s’épanouir et de penser.

2012 : Les préparatifs de la Boundcon

N/nous sommes en 2012 et le mois de mai approche à grand pas. N/nous avons des nouveaux produits comme la petfood, les dogbud amovible, oui oui amovible et les colliers avec anneau amovible ou cristaux que N/nous allons présenter en exclu en allemagne. Quel intérêt du tout amovible V/vous me direz ? et bien avec l’arrivée du Bigbud et vu le prix il me paraissait pas envisage de demander aux consommateurs que V/vous êtes de racheter systématiquement un dogbud pou avoir la bonne couleur assortie à la tenue, alors N/nous avons inventé cette idée pour vous permettre soit d’avoir un rosebud de la même taille et de pouvoir changer de queue en fonction de vos tenues soit d’avoir une queue et de pouvoir changer la taille du rosebud en fonction de vos envies. Pour le collier pareil, au travail, avec les enfants, avec la famille il est plus facile de porter un collier avec un cristal plutôt qu’un collier avec un gros anneau.

Pour préparer un salon, il faut se mettre d’accord sur les produits que N/nous voulons mettre en avant, préparer du stock car il serait dommage de se retrouver en rupture du produit pendant le salon. Ensuite il faut prévoir la conception du stand, quel mobilier apporter, quel éclairage avoir, comment habiller Dolly. Bref il faut avoir un stand beau qui donne envie et de la marchandise à vendre. Il faut réserver sa place, penser à louer un véhicule au bon moment car plus O/on attend et plus c’est cher. Ne pas oublier l’hôtel évidemment car après une journée non stop debout, il faut pouvoir se reposer sereinement bien au chaud. Et comme N/nous partons lien il faut faire des listes et au moment de charger le camion il faut tout pointer pour être sur de n’avoir rien oublié.

Après une journée de travail, je rentre à la maison pour recommencer à travailler pour Les Anges Déchues. Les journées passent à la vitesse de l’éclair et pour Monsieur aussi. Même régime.

Pendant des semaines, il faut préparer, fabriquer pour avoir de la marchandise tout en préparant les commandes que N/Nous recevons aussi bien des particuliers que des magasins. Plus le temps de sortir, de rien faire. Et c’est ainsi jusqu’à N/notre retour. Ensuite tout retombe quand N/nous revenons à la maison épuisés mais heureux de ce salon en Allemagne. Heureux de voir que N/nos créations, qui au départ avaient été faites que pour moi aient autant de succès.

La Nuit Dèmonia 2012

Ce show a été encensé autant qu’il a été hué. N/nous avions envie de faire un beau show pour N/nous mais aussi pour faire honneur à l’équipe de Dèmonia qui cette année encore nous permettait de mettre en avant N/notre BDSM. Pour le show N/nous N/nous étions entouré de la sensuelle, féline et autoritaire Maitresse Caly et de son soumis, du Rigger Docval et de Tyka, d’une modèle, de la magnifique Lady par qui le scandale est arrivé et dans le rôle principale, une magnifique baignoire centrale éclairée et a demi remplie d’eau. Bien sur N/notre maquilleuse Charlotte ainsi que N/notre photographe Jutta étaient présentent pour d’une part N/nous rendre sublime et d’autre part immortaliser l’instant. Cela restera un magnifique souvenir à tout point de vue. Le seul regret, que la programmation des shows soient mal orchestrée. Pour les spectateurs impossible de savoir quand les show passaient. Ce qui fait que beaucoup de personnes Oon loupé le N/notre comme N/nous avons N/nous même loupé des shows que N/nous voulions voir. Vraiment dommage.

Le show en lui même était réfléchi, et répété. Docval arrivait sur scène avec Maitresse Caly et Lady. Monsieur Laurent suivait en entrainant de force la modèle. tanyaML et le petboy fermions la marche pour forcer la modèle à avancer. Monsieur Laurent  déshabille violemment la modèle sur scène et l’oblige a rentrer dans la baignoire. Il l’a lave et pendant se temps Docvale fait le tour avec Lady. Pendant que Maitresse Caly s’occupe de tanyaML etu du petboy Docval revient sur scène avec de la petfood et prépare une gamelle. tanyaML et lady mangent dans la gamelle. C’est de la petfood. Monsieur Laurent sort la modèle de la baignoire et la transforme et petgirl avec l’aide de Maitresse Caly.

La polémique. La polémique est venue du fait de la présence de la chienne Lady sur la scène. Certaines personnes ont vu un animal maltraité. Autant vous dire qu’au début quand j’ai appris la nouvelle j’ai beaucoup ri. Mais vu l’empleur cela a fini par passablement m’énerver. Lady n’a jamais été maltraité, elle devait se rendre sur scène et manger. Ensuite elle retourné sagement se reposer comme une artiste dans un endroit au calme, bien ventilé avec de l’eau. En faite Lady était moins exposé que les autres animaux (serpents) que l’Oon a pu croiser dans la foule. Mais voila cela a suffit pour créer des polémique inutile d’autant que N/nous avions pris nos précautions et que N/nous avions contacté N/notre service juridique concernant l’emploi d’animaux domestique dans des spectacles.

je garderai et toutes les personnes ayant fait se shows ont gardé un excellent souvenir, tant des répétitions que du jour J ou Nnous sommes montés sur scène 2 fois.

Le Safeword

Le Safeword est recommandée dans les relations D/s ou le fonctionnement tourne autour de séance. Le petplay se pratique de différentes façon. Pour les adepte de « séance » ou de « jeu » le safeword à toute sa place. Dans N/notre cas, le safeword n’a aucune utilité pour la simple raison que N/nous n’abordons pas N/notre relation BDSM comme un jeu mais comme un art de vivre. IL y a des règles à respecter, et ces règles rythme N/notre quotidien. Quand je désobéi je suis puni à hauteur de ma faute. je ne suis pas maso, donc il n’y a pas de surenchère dans les punitions. Les punitions sont données en fonction de mes fautes. Par conséquent il n’y a pas besoin d’avoir un safeword.

Comme je le dis toujours dans petgirl il y a le mot pet qui signifie animal et girl qui signifie femme (humain de sexe feminin). Si mon Maitre avait voulu un chien, Il aurait pris un chien. mon Maitre veut une petgirl, c’est à dire une femme animal qu’il pourrait éduquer et entretenir comme tel. Donc non je ne jape pas, je parle, oui je vis nue dans la maison et je me promène à 4 pattes. oui je mange dans une gamelle les repas qu’Il me prépare. Mais non je ne mange pas de canigou car je n’ai pas l’estomac d’un chien.

Que les choses soient clair. IL existe plusieurs façon de vivre une relation avec une petgirl et un petboy et moi, N/nous, N/nous avons choisi celle qui N/nous convient le mieux. alors NON N/nous ne jouons pas au petplay, N/nous pratiquons le petplay au même titre que les gens ne jouent pas à être végétarien. C’est UN ART DE VIVRE dans le respect et la confiance.

Le petplay dans ce contexte est avant tout un rapport de confiance et d’abandon de soi. Monsieur s’occupe de moi, comme on s’occupe d’un animal qui ne pourrait le faire lui même dans tous les gestes de la vie quotidienne. Etre une petgirl dans ce contexte n’est pas une histoire de fesse. Cela ne tourne pas autour du cul. Une petgirl n’est pas une nymphomane qui est prête à se faire prendre par tous les trous par tout ce qui a une queue (humain ou animaux). Etre petgirl c’est admettre sa fragilité pour accepter de se laisser diriger par un autre au quotidien. Comment s’habiller, se coiffer, comment et quand se lever, se laver. Que manger, comment rester en bonne santé. Faire du sport, ne pas faire de sport. Apprendre à s’exprimer, savoir se taire quand c’est nécessaire. Savoir se tenir en société. Faire la fierté de son Maitre en toute circonstance. Vivre que pour Lui comme Il ne vit que pour moi.

N/nous ne rejetons pas la société, mais N/nous refusons cette vie en communauté. Dans les couples vanille les femmes racontent à leur copine leurs problèmes de couple. Le dernier au courant est souvent le premier concerné. N/notre relation est basé sur le dialogue. Quand cela ne va pas je l’apprend directement de la bouche de Monsieur. Et si j’ai des choses à dire, alors avec respect je dois Lui signifier. Il est important de savoir être diplomate dans la vie de tous les jours. Grâce à mon éducation, grâce à Monsieur j’ai fait beaucoup de progrès. j’arrive plus facilement à dire non maintenant sans avoir mauvaise conscience. je suis bonne au travail mais plu trop bonne trop conne. je veux bien aider certains salariés mais quand ils se mettent volontairement dans la merde parce que j’en foutiste, je  ne cours plus à leur secours pour les aider à finir leur boulot dans les temps. Surtout pour avoir aucune reconnaissance en retour. Comme qui dirait à chacun sa merde. Ils avaient qu’à mieux s’organiser.

Voila pourquoi l’usage du safeword est inutile dans N/notre relation. Les progrès que j’ai pu faire ne consistent pas à aller plus loin dans la douleur. Les progrès que j’ai pu faire sont surtout intellectuels. je me maitrise mieux, je maitrise mieux ma colère. je suis plus posée. je sais dire non. je suis plus confiante vis à vis de Lui. je fais de moins en moins de bêtises mais j’en fait évidemment encore.

Mon boulot Vanille

Aussi bizarre que cela puisse paraitre mon boulot dans le monde vanille me plait autant que j’en arrive à le détester. Pourquoi il me plait, parce qu’il est varié. je ne fais pas la même chose d’un client à l’autre. Tantôt je suis au RH, je fais les payes, les déclarations sociales, fiscales. Tantôt je fais la comptabilité. Tantôt je m’occupe du recrutement des assistantes. je m’occupe des formations des salariés, je recherche des fournisseurs en champagne. je m’occupe des démarches administratives. je fais des stats et encore des stats. je suis au recouvrement et à la facturation. Bref les jours passent et ne se ressemblent pas. Mais ce boulot est très prenant. Voir trop prenant. je commence à 8h et je fini souvent à 19h voir 20h alors que je ne fais pas de pause déjeuner. Certes je ne travaille plus les week-end mais mes semaines sont très occupées. Et quand je rentre enfin, il y a Les Anges Déchues, le site, les commandes, la production, la compta et le blog. Autant dire que les journées je ne les vois pas passer et Monsieur non plu. Parfois je voudrai ne m’occuper que des Anges Déchues. Mais voila, ma société de conseil paye mes factures, toutes Nnos factures. C’est celle qui Nnous permets de vivre. Alors il est impossible de s’en passer. Et contrairement à quand j’étais plus jeune, je suis plus prudente. Mais combien de personnes vivent du BDSM en France ? la plupart des organisateurs de soirées, en tout cas tout ceux que je connais ne gagnent pas leur vie avec ça. Ils essayent de rentrer dans leur frais, ce sont des passionnés. Après  certains diront que les produits sont vendu cher en magasin mais souvent la différence se trouve dans la qualité du produit. Il y a collier et collier. et c’est pareil pour tous les produits. Monsieur est moi réfléchissons de plus en plus à comment tout concilier. Mais ce n’est pas évident. Chaque machine que N/nous avons besoin doit être payé en cash. Les banques refusent de N/nous faire des crédits pour Les Anges Déchues. Et je ne peux pas justifier l’achat du machine à coudre la fourrure pour mon activité de conseil. je dois bien séparer les deux activités.

Fin de l’année 2012

Après moulte rebondissements l’année 2012 se termine enfin… cette année aura été riche en émotion… des bonnes et des moins bonnes. Une super présence à la Boundcon, un plaisir de retrouver d’autres exposants. Des relations qui se terminent difficilement et d’autres qui commencent doucement mais surement, mais très prometteuses. ET la douleur, d’avoir un être cher pris dans la tourmente de la maladie. Mais cette maladie insidieuse, ou les médecins sont incapable de mettre un nom. Elle est là, elle affaibli ma mère mais on ne sait pas comment elle s’appelle… des convulsions, le coma, les hallucinations entre deux moment de lucidité. On va d’hôpital en hôpital, je m’occupe de la liaison entre les médecins et la famille de ma mère. Que c’est compliqué. C’est fou tous ces gens qui se découvrent des dons de médecine. Ils savent tous mieux que les médecins. j’ai juste des envies de meurtres. Pour donner des avis tous le monde est présent, mais pour s’occuper de son courrier, de ses papiers, des rdv médecins le soir il n’y a plus personne… et pourtant la vie continue, le travail, les clients, les enfants. Tout doit continuer,, il faut être fort, il ne sert à rien de se laisser aller. IL faut avoir confiance, mais montrer qu’on est présent, attentif tout en n’étant pas envahissant.

A Lui depuis 4 ans déjà

Et oui cela va faire maintenant 4 ans que je suis la chienne de mon Maitre. 4 années ou Nnous avons connu des hauts et des bas. Des joies et des peines. Mais Nnous les avons connu ensemble. Chaque épreuve Nnous a rapproché un peu plus chaque jour. Certaines personnes pensent qu’Il m’isole mais ce sont leurs comportements qui me donnent envie de prendre du recul. je ne regrette rien. je vois les progrès que j’ai accompli en 4 ans, ils sont énormes et ce n’est pas fini. je n’aurai jamais pu les faire sans Lui. Sans sa présence à mes côtés. je n’avais jamais connu de personne sur qui l’on puisse compter à ce point. NON je ne suis pas lobotomisée, Il me laisse réfléchir et venir à Lui. Il n’impose pas, Il sait que j’ai besoin de comprendre, besoin de justice quand c’est nécessaire. Dans la vie il y a un temps pour chaque chose. Un temps pour parler, un temps pour écouter et un temps pour obéir. On peut tout obtenir de quelqu’un pour peu que l’on sache comment le prendre. La relation Maitre soumis doit Nnous grandir et non détruire.  Mon univers n’est pas un univers pervers et malsain. je vis cette relation avec beaucoup de sérénité. ET je préfère ignorer le regard de personnes qui n’y connaissent rien mais qui se targue de tout savoir. On trouve de plus en plus de définition du petplay abracadabrantesque. On va du rire à la colère en les lisant. Mais cela ne Nnous touche pas plus que cela. Nnous sommes heureux, dans Nnotre bulle, et tout ce qui ne Nnous tue pas ne fait que renforcer Nnotre amour et Nnotre envie de vivre Nnotre relation BDSM comme Nnous l’entendons loin des diktats de la « mode BDSM ». je souhaite à chacun en cette fin d’année 2012 de connaitre des moments aussi intense, heureux et fort que ce que Nnous vivons et je vous remercie pour vos messages, votre tendresse et votre attitude.

Chez Nnous depuis 1 an déjà

Et oui déjà un an que Nnous vivons au Perreux sur Marne dans Nnotre nouveau petit nid douillet. Nnotre atelier prend forme, Monsieur achète des accessoires pour fabriquer de nouvelles machines ainsi que des nouvelles machines sans rien à faire dessus pour Nnous permettre de faire des produits encore plus beau et plus rapidement. Ce que les gens ne comprennent pas c’est que chaque article est fabriqué avec amour. S’il y a le moindre défaut ils sont détruits. Et on recommence. Alors oui à cause de cela Nnous livrons en retard mais en retour Vvous n’êtes jamais déçu. Mais j’ai compris je dois communiquer plus et mieux. Donc l’atelier se compose de deux parties, la partie bureau (ordinateur, imprimante, scanner, etc..) et la partie atelier machines à coudre, machine à tarauder, poncer, percer, etc….

Pour recevoir les filles Nnous avons aménagé leurs chambres et la notre. Nnous avons refait l’espace cuisine salon salle à manger en enlevant le petit muret de séparation. Il reste encore à refaire la salle de bains et des menues travaux mais Paris ne s’est pas fait en 1 jour alors chez Nnous non plu.

Il faut que Cchacun trouve ses repaires dans ce nouveau chez Nnous et qui sait la famille pourra peut être s’agrandir bientôt …

Boundcon 2013

Et oui il faut déjà songer à préparer la boundcon. Pour réussir un salon il faut avoir de la marchandise. Pour avoir de la marchandise il faut la fabriquer et la stocker. ce qui nécessite un grand investissement financier. Sans compter qu’il faut en parallèle assurer les commandes en cours. Sachant que Monsieur et moi avons une activité professionnelle qui Nnous prend du temps ce n’est pas évident de tout gérer en même temps. Et en plus Nnous avons les enfants. I faut réserver assez tôt le véhicule, l’hotel, et tout ce qui va bien. Cette année Nnous partons que tous les Ddeux. La Boudcon est un salon assez éprouvant physiquement. Nnous arrivons la veille. Le lendemain matin il faut aller monter le stand, ensuite recevoir les visiteeur jusqu’au soir. Autant vous dire que Nnous rejoignons l’hotel crevé. Le lendemain rebelotte il faut aller tenir le stand toute la journée jusque tard le soir et ensuite aller au dodo à l’hotel. Et enfin le 3ème jour il faut tenir le stand puis tout démonter et enfin repartir en France ou il faudra tout décharger, ranger et rapporter le véhicule. Puis ensuite retourner travailler toute la semaine en attendant avec impatience le week end pour pouvoir enfin se reposer.

De l’Allemagne je ne vois que les routes, mon hôtel et le salon. Et encore du salon je vois surtout mon stand que je quitte que très peu. Mais la Boundcon c’est une formidable vitrine du BDSM des gens viennent de toute l’Europe voir même de plus loin. Nnous nouons des contacts avec des particuliers bien sur mais aussi des professionnels, des magasins, des clubs, des photographes et c’est donc une formidable publicité. Nnotre travail est respecté d’autres fabricants de colliers et cela Nnous fait super plaisir que des pro Nnous disent que Nnos colliers sont beaux.

Mais j’aime l’ambiance bonne enfant qui y règne. Les Allemands sont un public ouvert et sympathique. Et cela me change de toutes les conneries que je peux entendre ou lire en France. C’est rafraichissant.

Concurrence … Déloyale?

Nnous avons été accusé de plagiat pour les dogbud par une société américaine, mais le hic c’est qu’ils ont créé leur modèle en 2010 alors que Nnous, Nnous commercialisons Nnos dogbuds depuis 2009. Cherchez l’erreur. C’est entre les mains de Nnos avocats parce qu’ils poussent le bouchon un peu loin en contactant Nnos clients professionnels pour leurs dire de ne plus acheter Nnos dogbuds.

Pour créer Nnos dogbud Nnous avons demandé l’autorisation du fabricant de Rosebud. Vvous me direz pourquoi la société Rosebuds ? Parce que , je vais être cru, mais quitte à me mettre quelque chose dans le postérieur autant que cela soit 100% secure and safe pour moi. Les Rosebuds sont en acier totalement an allergène. Ils peuvent être porté en permanence pendant des années sans le moindre soucis. Voila pour la partie pénétrante. En ce qui concerne la queue, elle est soit en fourrure synthétique et Oon choisi que des belles fourrures de qualités soit en fourrure naturelle de lapin. Lapin qui est utilisé dans l’alimentation. Donc NON Nnous ne sommes pas de dangereux criminel, OUI Nnous aimons les animaux. Mais beaucoup de gens font la morale en disant c’est pas bien de porter de la fourrure et quand Oon les regarde de plus prêts que voit Oon. Chaussure en cuir, ceinture en cuir, pantalon en cuir. A votre avis le cuir c’est quoi??? C’est bien de la peau de bête sans fourrure mais de la peau de bête quand même….

Donc depuis que Nnous avons été à Lyon, Nnous sommes accusés de copier un modèle qui existe depuis 2010 soit un modèle qui a été créé 1 AN après Nnous. Et bien sur plus de 20 ans après les premiers modèles de plug. Donc avec Nnos avocats Nnous avons répondu à leur avocat et Nnous sommes fin prêt s’ils Nnous attaquent à toucher les indemnités à venir…

Surtout que les dogbud ne se vendent pas par millions non plus ….

Et comme on dirait … Suite au prochaine épisode.

BDSM Ce qu’on m’avait dit

Quand j’ai découvert le BDSM j’étais on ne peut plus novice. je ne connaissais rien de rien. Alors évidemment j’ai eu le droit à plein de conseils. je dois dire que si certains étaient intéressants et précieux la majorité ne l’étaient pas. je ne sais pas pour Vvous comment cela c’est passé la première fois mais entre les soumises qui me regardaient comme un chien de faïence, et les maitres qui me voyaient comme une potentiel nouvelle proie… Il a été bien difficile de trouver des gens capable de donner des conseils purement et totalement désintéressés. Et je ne parle pas des fantasmeurs.

On m’avait dit que le BDSM était un jeu mais un jeu sérieux. Oui et Non. Si on aborde le BDSM comme un jeu, avec des séances alors oui cela ne peut qu’être un jeu et rien de plus. Oui c’est un jeu sérieux aussi car on peut s’y blesser voir plus donc c’est évidemment à faire sérieusement. Mais le mot le plus approprié dans ce cas serait peut être de dire que le BDSM est un sport extrême. Car il y a des risques dans la pratique comme pour l’escalade, le ski, la plongée, etc…

On m’avait dit les Maitre(sse)s ne vivent jamais avec leur soumis(e). vrai et Faux. Tout dépend de la relation voulu. Mais évidemment les personnes qui m’avaient dit cela n’allaient pas me dire autre chose vu qu’elles étaient mariées.

On m’avait dit aussi que dans une relation Ds il ne pouvait y avoir du sexe et aussi son contraire. En faite je dirais avec le temps que Cchacun fait comme il veut.

On m’avait dit qu’il fallait avoir un contrat. Oui bien sur mais il sert à quoi ? S’il m’arrive quelque chose pénalement le contrat est on ne peut plus discutable. Et il ne vaut rien si avec le Maitre une vie a été construite. Si le relation ne repose pas sur un mariage, le jour du décès de l’Uun des Ddeux Ccelui qui reste n’aura plus que ses yeux pour pleurer car la famille aura pris à coeur de surtout rien Llui laisser. je ne sais pas pour Vvous mais la mienne est comme ça.

On m’avait dit que le bondage ce n’était pas du BDSM mais pourtant dans BDSM il y a bien Bondage Discipline – Domination soumission – Sado Masochisme …

Si Paul pour satisfaire ses besoins que je mettrais dans la catégorie du masochisme à besoin de passer par du bondage c’est son droit personne ne peut lui dire que ce n’est pas du BDSM. Surtout quand on ne connait rien. Il faudrait se faire attacher par Docval, Yoroï, Philippe Boxis et bien d’autres pour savoir que ce n’est pas anodin.

On m’avait dit qu’il n’y avait pas d’amour dans une relation Ds car la soumise ou le soumis est généralement mariée ou en couple mais pas avec son Dominant.

Ce que l’on ne m’avait pas dit en revanche c’est que cette relation pouvait être fusionnelle, intense sans être destructrice pour autant. Oui je peux dire que je Le connais et oui Il peut dire qu’Il me connait. Il sait tout de moi, pas de jardin secret. Pas de cachotterie.

Donc pour conclure, je dirai simplement que les forums de discussion, les tchats, et les assos comme ParisMunch sont très utiles mais il faut savoir faire le tri avec tout ce que l’Oon entend. Car tout n’est pas bon. Il faut savoir faire le tri et se faire sa propre opinion pour vivre et s’épanouir dans Sson BDSM pas celui du voisin.

Pas de show en 2013

Non cette année Nnous ne ferons pas de show. D’une part parce que Nnous n’avons pas le temps et d’autres part parce que Nnous n’avons pas reconstitué une équipe sur qui compter. Certe Nnous avons toujours Nnotre maquilleuse Charlotte, Nnotre photographe Jutta, et aussi des amis précieux Docval, Tyka et des personnes que Nnous estimons beaucoup Maitresse Caly sur qui Nnous pouvons compter mais plus de modèle dit « professionnel ».

Faire un show demande des moyens financier et du temps. Des moyens financiers car Nnous mettons un point d’honneur à faire des shows préparés, avec des accessoires que Nnous devons acheter ou fabriquer. Nnous faisons également appel à des modèles « professionnels » que Nnous rétribuons. Pour avoir des souvenirs et être glamour, Nnous sommes maquillés, coiffés et surtout Nnous faisons faire des photos et des vidéos pour immortaliser ces moments.

Faire un show demande de travailler sur le script, la musique et tous les détails pour rendre ces 5 minutes magique. Cela demande du temmps et de l’organisation. Il faut répéter encore et encore pour être au top le moment venu.

Les commandes afflux et Nnous prenons parfois du retard, cette année Nnous avons du jongler entre les commandes et le stock que Nnous devions fabriquer pour assurer dans les salons ou Nnous étions présents.

Les Anges Déchues existent depuis 2009, doucement mais surement Nnous avançons et Nnos produits sont reconnus pour leurs qualités dans tous les pays ou Nnous allons.

Nnotre ateliers devient trop petit mais impossible de s’agrandir trop vite les banques refusent de suivre, Nnous devons Nnous autofinancer. Alors entre investir dans un show ou dans du nouveau matériel, le choix est vite vu.

Nnous verrons bien en 2014 …

Mais le prochain show est déjà dans ma tête …. il attend … son heure

Le moment venu il se fera partout en europe

 

Loin d’être bête

Ce jour là Nnous sommes allées à la Foire du Trône. La petite adore. Aller faire des manèges. Gagner des cadeaux. Manger de la barbe à papa que demander de plus ? Au détour d’un manège elle veut aller sur un stand ou l’on doit tirer à la carabine pour gagner des lots. Elle y va avec Monsieur car mo j’ai jamais tiré de ma vie. Et oh surprise elle gagne un cadeau. Elle doit choisir parmi plusieurs cadeaux surprise …. et ohhhh surprise … elle désigne un article sur la droite… Le type surpris la regarde, puis regarde Monsieur puis la regarde encore … puis regarde encore Monsieur qui valide… Finalement il lui donne et ma fille toute heureuse vient me voir avec son eau cadeau….. de jolies menottes avec froufrou roses…. mdrrrrrrrr.. et bien sur elle les essaye tout de suite… purtant Nnous n’en avons pas à la maison. Comme quoi …

Prise de poids

Force m’est de constater que j’ai grossi. avec tout ce qui Nnous est arrivé ces derniers mois Monsieur m’a gâté, cajolé et j’ai pris du poids. je suis montée à 69kg en janvier. j’ai essayé de perdre du poids et j’ai réussi à descendre à 64 kg mais j’ai recraquée. Conclusion Nnous sommes en novembre 2013 et je refais exactement le même poids qu’en janvier. il faut arrêter de croire qu’il suffit de manger moins tout en mangeant ce que l’on aime car on fini par craquer. je dois ré apprendre à manger équilibré mais manger des légumes me fait pas du tout fantasmer. Quand je pense qu’avant je pouvais manger un cassoulet au petit déjeuner sans grossir. Mais voila c’était avant. Avant que je ne tombe malade. Avant que j’ai des traitements lourds à base de cortisone. Donc depuis je suis déréglée. je mange et si je mange de trop je grossis mais il faut dire aussi que je bouge moins qu’avant donc forcément je brule moins de calories. Il va falloir que j’apprenne à manger un fruit plutôt qu’une tarte au fruits. Du poulet avec de la salade ou des haricots verts plutôt que du poulet avec des frites. Tout un programme. Mais j’en ai tellement marre de me sentir grosse que je me sens capable de franchir le cap. je ne vais donc pas faire un régime car il a été démontré que lorsque l’on fait un régime on regrossis. Non je vais ré apprendre à manger en fonction de mon mode de vie. Donc Monsieur va me préparer des repas équilibré et je n’irai pas chouiner pour avoir du rab de si ou de ça…. Suite au prochain épisode

Avoir un chien ?

Et si en plus de moi Monsieur prenait un chien ? et si moi aussi j’avais un compagnon à quatre pattes. un pour me tenir chaud. pour me blotir contre son duvet. Un qui en plus de Monsieur me comprendrait. Mais arriverai je à partager Monsieur ? Et puis comment faire comprendre au chien que je suis une petgirl donc pas une vrai chienne à 100%. Comment me faire obéir de lui aussi quand je devrai le sortir parce que Monsieur rentre parfois plus tard que moi. Avoir un chien O/on y pense mais cela demande beaucoup de responsabilité. Puis c’est bien beau de vouloir un chien mais quoi comme race? un petit? un moyen ? un gros? de quel couleur? de quel caractère ? Ne faut il pas attendre d’avoir une maison plus grande. Déjà que l’atelier commence à être petit. IL faut y réfléchir, sérieusement, posément. Bref prendre son temps. Mais je ne me fais pas de soucis Monsieur prend toujours son temps. Dans tous les cas le chien devra s’entendre avec les enfants. Quelque soit la race car les enfants sont là. Et je vois déjà venir les mauvaise langues. Non le chien ne servira pas à assouvir les fantasmes de Monsieur car Il n’en a pas dans ce sens. D’ailleurs c’est pas une chienne que l’on prendra mais un chien donc … pas la peine d’imaginer le pire O/on est pas des pervers frustrés. Juste des gens saint de corps et d’esprit mais qui avons un mode de vie qui n’est pas au norme du 20ème siècle mais qui c’est comment cela se passera au 23ème siècle… n’oublions qu’au 20ème siècle être homo était une maladie donc il y a bonne espoir que les choses évoluent pour les adeptes du petplay d’ici quelques siècles… et ne confondant pas petplay et zoophilie. Les zoophiles ne sont pas des adeptes du petplay et les adepte du petplay ne sont pas des zoophiles. Et s’il existe des femmes qui aiment se faire pénétrer par des males à quatre pattes cela reste leur problème à elles. 

Les Fournisseurs

Il est de plus en plus difficile de trouver des fournisseurs de qualité les conditions en France font que Nnos fournisseurs déposent le bilan. Nnous devons de plus en plus Nnous rendre à l’étranger. que ce soit pour trouver les barres d’acier totalement an allergène ou les fourrures synthétiques ou même pour avoir le matériel. Oon marche sur la tête, on ne sait plus rien faire en France. Tout se trouve à l’étranger. Ecrasés par les charges exorbitantes les sociétés ferment les unes derrière les autres. Les cotisations sociales et patronales augmentent sans cesse depuis 2012. Les impôts augmentent également. L’état dépense l’argent qu’il n’a pas. Mais pourquoi sans faire ? l’argent se trouve chez les contribuables. Nous avons 4 personnes qui cotisent pour 10 comment voulez vous qu’il y ait un équilibre. La presse est unanimes la France fait partie des pays les plus taxés. La France (64,7%) est le 2nd pays d’Europe, après l’Italie (65,8%), quant au niveau du taux d’imposition total.La France a le taux de charges sociales le plus élevé d’Europe (51,7%), suivie par la Belgique (50,3%) et l’Italie (43,4%). Voir article de référence : ici. Presque la moitié de la population ne paient pas d’impôts sur les revenus, voir référence : ici.Vvous allez me dire ou je veux en revenir … A rien, c’est un constat pour le moment Les Anges Déchues tiennent bon mais il est évident que Nnous n’en vivons pas. Nnous avons d’une part des activités professionnelles prenantes et bien rémunéré ce qui fait que il faut réfléchir à deux fois avant de tout vouloir abandonner pour se lancer à plein temps dans Les Anges Déchues surtout que Nnous ne sommes pas en déficit non plus. Alors tant que la passion sera là, tant que Vvous serez là, Nnous continuerons à fabriquer pour Vvous, pour Nnous des produits de qualités.

La difficulté de vivre différemment le week-end par rapport à la semaine

Il est extrêmement difficile de vivre une relation BDSM quand Oon vit avec son Maitre. Ce sont des efforts de tous les instants. Si Oon ne fait pas attention Oon se fait bouffer par la routine.

Quand je ne vivais pas avec Lui je pensais que tout serait plus simple à partir du moment ou Nnous serions ensemble mais c’était sans compter sur la routine, les enfants, le travail, bref les contraintes de la vie vanille. Il n’y a pas une journée sans qu’il faille faire attention

Le matin quand je me réveille, je ne dois pas oublier de Le saluer, et ce tous les matins.

La semaine je dois Lui signifier que j’ai mon envie du matin et surtout le lundi matin je dois attendre et ne pas me précipiter dans les toilettes sous pretexte que le week end c’était comme ça parce que les filles étaient là. Car le week end je dois Lui dire quand même mais au lieu de demander la permission, je dis « pipi » et Il répond « oui »

Les filles s’imaginent que je leur dis simplement ou je suis si elles me cherchent.

Le soir à table surtout le lundi je ne dois pas me jeter sur mon assiette car les filles ne sont plus là donc je mange plus à table, je dois attendre qu’Il décide du moment ou je dois manger. Alors que le week end, je vais faire les courses avec Lui si c’est fait le week end et je participe je mets la table ou je débarrasse. En fait c’est important qu’Il me donne à manger car grâce à Lui je mange moins vite donc je mange moins.

je n’ai pas encore trouver la formule miracle pour ne pas grossir, je ne sais pas être sérieuse et j’ai eu tellement de soucis ces derniers mois qu’Il a été compréhensif et j’ai pris du poids. Et oui j’ai pris 10 kg autant dire que c’est beaucoup.

j’avais bien commencé à perdre mais l’année 2013 se termine et je suis au même point qu’en janvier. je ne dois plus attendrir Monsieur pour ensuite pleurnicher que j’ai grossi. je ne dois pas me laisser tenter chez les clients.

De plus quand je rentre le soir en semaine je me deshabille aussitôt et bien le vendredi soir non je dois rester habiller. En hiver cela va car il fait un peu frisqué mais en été j’ai chaud et mes vêtements me gêne. En hiver je retire mes vêtements mais je vais me lover dans une couverture.

Le Burn Out

Le burn out est un état dépressif lié au milieu professionnel. Il se déclenche suite à une exposition constante et prolongée au stress. Les personnes à risques sont celles qui généralement s’investissent beaucoup dans leur travail, ont des journées de travail trop longue, une surcharge de travail, des pressions liées aux délais …

Cela modifie le comportement et rend les personnes irritables, avec des pertes d’énergie, de la colère et une incapacité à faire face aux tensions.

A force de vouloir tout mener de front. j’en suis là sur certains points. j’ai envie de pleurer. j’en peux plus. Ce n’est pas la première fois que cela m’arrive. C’est mon problème je suis trop entière dans ce que je fais. Certes avec Monsieur cela arrive moins. Il s’efforce de m’apporter stabilité. Il s’efforce de me faire comprendre quelles sont mes priorités. Les clients ont tendance à me bouffer pas mal. Mon côté professionnel fait que je n’arrive pas à me dire ils avaient qu’à y penser et même quand cela ne me concerne pas il faut que ce soit fait. Même si le retard n’est pas de mon fait, il faut que je le rattrape.

La seule solution dans ce cas c’est de prendre du recul tout de suite. Tant pis. Il faut lâcher prise. Et ensuite dormir, dormir pour se reposer. Ne pas oublier mais prendre du temps pour soi, pour aller mieux, pour être capable de reprendre les choses mais sereinement pour mieux analyser et réfléchir à comment les faire de façon plus productive.

Dans ma vie vanille, j’ai construit mon activité tout doucement. plus d’une fois j’ai voulu me lancer, grandir mais je ne me sentais pas prête, j’ai même failli échouer. Il faut dire que mon métier je l’aime autant que je le déteste. Il y a des jours ou tout va bien et des jours ou tout part de travers. Et pour chaque problème rencontré dans la journée je dois apporter une solution le plus rapidement possible. Certes je ne suis pas seule, j’ai l’écoute, l’aide et les conseils de mon Monsieur. Et parfois Il doit encaisser ma mauvaise foi, et souvent mon stress.

Dans ma vie chocolat, Monsieur est omniprésent avec Les Anges Déchues.  je dessine les produits mais c’est grâce à Lui s’ils existent. C’est Lui qui rend les choses possible en leur donnant vie. Bref c’est Lui qui s’occupe de la fabrication. moi, j’aide autant que possible dans la fabrication, une fois qu’Il a établi le cahier des charges mais je n’ai pas toujours le temps. D’autant que je dois m’occuper de la partie communication, commercialisation (trouver les clients et vendre les produits) et de la partie comptable. et Monsieur s’occupe de la logistique, à savoir fabrication et expéditions des produits. Ensemble nous recherchons les matières premières. Bien que de formation scientifique Monsieur à TOUT des artistes, il ne s’organise pas en fonction des bons de commande mais en fonction de sa créativité.

Donc je suis sous pression dans mon travail vanille et aussi dans mon activité chocolat …

Alors oui j’aim ce que je fais mais je le deteste aussi parfois … Et maintenant je suis tellement fatiguée que je dois me reposer un peu.

Adieu 2013 VIVE 2014

Une nouvelle année commence qui j’espère sera plus belle encore que 2013 et moins belle que les prochaines à venir. 5 ans que je suis la chienne de Monsieur, 5 ans que je grandis auprès de Lui et que je m’assagi sous son regard bienveillant. j’ai encore beaucoup de progrès à faire j’en suis consciente. Donc VIVE 2014 et c’est avec bonheur que je rentre dans ma 6ème année de vie de chienne de Monsieur Laurent.

 

C’est Décidé

C’est décidé, maintenant que je me suis reposée un peu, je suis motivée je m’organise mieux. j’ai à nouveau plein d’idée. D’autant que Nnous somme enfin en 2014. Nnous avons des projet et pour cela il faut de l’argent. Donc je dois mieux m’organiser plus bosser et moins buller. 2014 sera l’année des remboursements et surtout des économies pour investir dans du nouveau matériel pour Les Anges Déchues. Quand les filles ne sont pas là je dois être encore plus productive. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire car mes journées sont bien remplies. Et surtout je dois faire attention au Burn Out qui guette. Donc je dois plutôt voir à mieux organiser mes journées. je dois réfléchir sérieusement à ce que je veux faire professionnellement. je dois réfléchir au temps que je consacre à mon activité vanille et à mon activité chocolat. Qu’est ce que je veux vraiment? de quoi ai je peur? pourquoi en ai je peur? Car à mener de front ma carrière vanille et à vouloir en faire plus pour Les Anges Déchues font que je suis rapidement exténuée. Et je ne suis pas la seule. j’ai la chance d’avoir une relation fusionnelle avec Monsieur. Son enthousiasme m’emporte mais ma fatigue Nnous éreinte. Contrairement à Cceux qui s’en défendent Nnous Nnous voulons pouvoir en vivre. je ne vois pas ou est le mal. a t’on reproché à Picasso, Alexandre Dumas, Beethoven de vivre de leurs œuvres? non alors pourquoi est ce que les gens dans le BDSM devraient le faire ?

Boundcon

Nnous ne sommes qu’au mois de janvier 2014 mais il se pose déjà la question de savoir si Nnous pourrons Nnous rendre à la Boundcon. En effet vu le nombre de commande que Nnous recevons et vu Nnotre capacité à produire Nnous n’avons pas réussi à produire du stock pour assister à cette formidable rencontre qui à lieu tous les ans en Allemagne. Il n’y a aucun intérêt à faire ce salon si Nnous n’avons pas de marchandise à proposer car il faut amortir les frais. Frais de voyages donc location du véhicule, les frais d’essence et de péage. Frais de séjour, car il faut payer l’hôtel. Il faut payer le stand et pour moi l’essentiel, il faut manger. hummm. Et je ne parle pas de la fatigue physique. En général Nnous partons la veille. Donc avant dans mon boulot vanille j’ai plein de détail à régler. Pour pouvoir partir l’esprit tranquille. Ensuite il faut charger la camionette et ensuite prendre la route. Et dieu sait que la route est longue jusqu’à l’hôtel. Hôtel ou on peut enfin se poser 2 minutes. avant de tout ranger. Et le lendemain il faut arriver pas trop tard pour monter le stand. A peine fini que les premiers visiteurs arrivent déjà. Et c’est parti pour 3 jours de folies. Sachant que le 3ème jour il faut rempiler le stand.

Donc pour un salon qui dure 3 jours, vendredi, samedi, dimanche. IL faut compter le premier jour, le vendredi matin, le montage du stand. et le 3ème jour, le dimanche le démontage du stand. il faut compter la route de l’aller. La préparation du camion la veille. Les produits que l’Oon emmene et ceux que l’Oon laisse + la route du retour à savoir ranger tout ce qui n’a pas été vendu. Arriver à la maison. Il faut vider le camion. et ensuite il faut rendre le véhicule. Donc pour un salon de trois jours il faut compter minimum cinq jours. Promis quand Oon sera riche, Oon payera des gens pour faire le trajet en camion et préparer et démonter le stand. Nnous on arrivera en avion et Oon repartira en avion. Oon sera moins fatigué et Oon ira à la soirée du samedi soir. Parce que c’est juste pas possible.

Avec le temps

A l’aube de l’année 2014 il est temps de se poser et de regarder tout le chemin parcouru… Depuis décembre 2008 je suis devenue Sienne. Devenue Sa chienne, Son amour, Son bébé. Alors que Nnous entamons Nnotre 6ème année force est de constater que Nnotre relation a évoluée. Comment pourrait il en être autrement ?

Nnous vivons ensemble, Nnous Nnous réveillons ensemble, Nnous Nnous levons ensemble et Nnous Nnous recouchons ensemble. Même si au matin Nnous Nnous séparons physiquement pour Nnous rendre Cchacun à Nnos activités professionnelles Nnous restons néanmoins connecté l’Un à l’autre. je me dis souvent pourquoi j’ai le rencontré si tard? Que de temps perdu. ma vie est en tournée vers Lui. Il est mon Ame, mon Amour  et ma Raison d’être. j’ai plus appris en 5 ans à ces côtés que toute ma vie sans Lui.

moi qui étais très mondaine, je suis devenue casanière. j’ai été déçu par les gens, ce qui fait que je me suis centrée sur Lui. Ce n’est pas Lui qui m’a éloigné des autres se sont les autres qui m’ont éloigné d’eux. Comme tous les chiens je mets du temps à donner ma confiance mais quand elle est là, elle est sincère et entière. Alors que les gens sont superficiels ils donnent aussi vite qu’ils reprennent. Superficiels et profiteurs.

Certes le milieu BDSM est merveilleux mais il faut savoir trier le bon grain de l’ivraie comme dans tout milieu. Car comme partout il y a ses affabulateurs, ses manipulateurs, ses fantasmeurs, ses profiteurs. Comme dit si bien Jean de la Fontaine, dans le corbeau et le renard, il faut savoir que tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute.

Donc je ne Vvous dirai qu’une chose, vivez pleinement Vvotre BDSM et surtout méfiez Vvous des beaux parleurs … ne faites confiance qu’en Vvotre moitié. Cceux qui parlent le plus ne sont pas forcément les meilleurs, ce sont parfois que de beaux parleurs.

Pets …

Il m’arrive souvent de me demander si je pourrais rencontrer en France d’autres petgirls ou petboys ou human pet. Mais bien que Nnous vendions des articles je ne suis pas beaucoup approchée. Et les rares personnes qui viennent à Nnous finissent par abandonner le petplay. j’ai connu une jeune petgirl mais finalement elle a trouvé sa voie et cela n’a plus rien à voir avec le petplay. Voie qui lui réussi merveilleusement bien au passage. j’ai interviewé une pony, et là je dois dire que j’avais été complètement sous le charme mais un beau jour j’ai reçu un message pour me dire que tout était fini. Qu’elle retournait dans la vie vanille. je vois bien sur les forums des personnes se disant adeptes du petplay mais je ne les connais pas du tout. j’ai même lu des présentations qui ressemblaient beaucoup voir énormément à mes textes sur le petplay avec juste quelques mots de changer ou des phrases inversées. Mais bon, je vas être pragmatique en partant du principe que je n’invente rien donc que ce que j’écris est juste ce que beaucoup d’adepte du petplay pourraient écrire. Puisque je n’ai rien inventé mais cela fait tout drôle néanmoins. j’espère toutefois que j’aurai le plaisir un jour de rencontrer au détour d’une soirée un ou une petgirl car je me sens parfois quand même bien seule. Le petplay est très répandu aux USA, au Canada et au Japon mais il reste encore peu connu en France. Il y a même des rassemblements exclusivement fait pour les adeptes du petplay et les human pet et il existe tout un business sur le petplay : jouets, vêtements, alimentation, accessoires. C’est ce qui plait énormément, tous ces accessoires, paniers, laisses, gamelles, manteaux, petites jupes, robes, colliers, harnais, développés à l’infini. Un vrai phénomène de mode. D’autres sont attirés par le côté fidèle que l’on retrouve dans les relations que l’on peut avoir avec son chien et que l’on reproduit avec sa petgirl ou son petboy ou son human pet.

Pas de Boundcon en 2014

C’est confirmé, Nnous ne pourrons pas aller à La Boundcon 2014. Trop de travail vanille et de plus en plus de commandes pour Les Anges Déchues. Nnous avons besoin d’investir dans du matériel pour Les Anges Déchues et pour cela il faut de l’argent. mon activité vanille me permets d’investir dans Les Anges Déchues à condition que je travaille plus. Mais dans la vie il faut savoir faire des choix. Pour aller au bout de Nnos projets il faut savoir s’investir. Nnous avons arrêter de fabriquer des bijoux en laiton chromé pour Nnous lancer dans la fabrication de bijoux en acier totalement an allergène. Nnous souhaiterions développer également une gamme en bronze mais pour ce faire il faut investir dans un four de bijoutier pour faire fonde le bronze, il faut acheter les prototypes, et il faut les moules. Monsieur réfléchi beaucoup à la question ce qui fait qu’entre les commandes et l’avenir et le boulot vanille il reste peu de temps pour faire du stock pour la Boundcon. Car qu’on le veuille ou non les journées ne font que 24h. Il faut savoir prendre le temps de réfléchir pour s’adapter à son temps.

Indiana

Et voila .. la famille s’agrandit …. Puisque Nnous ne partons plus à la Boundcon Nnous avons fait le choix d’agrandir la famille. Cela va demander beaucoup de sacrifices et d’efforts mais cela en vaut la peine. Après bien des recherches Monsieur a choisi la race des Cane Corso. Et Nnous sommes tombés sous le charme d’un élevage en France. Nnous avons rendez-vous ce week-end pour aller voir le bébé. Il a 6 mois. Vvous me direz pourquoi si grand ? Parce que je n’aime pas que les chiens soient retirés trop tôt de leur maman. Et parce que tout le monde veut des chiens petits. Et les autres? Ils n’ont pas demandé à venir au monde et pourtant ils ont droit au bonheur aussi. je suis pleine d’amour. j’ai besoin d’avoir un compagnon. j’ai besoin de m’épanouir entre mon Maitre, mes enfants et un chien qui sera en plus ma source d’inspiration. Le regarder grandir, évoluer, marcher, respirer, dormir … vivre sera ma source d’inspiration pour Les Anges Déchues.  La suite au prochain épisode.

La peur

Oui j’ai peur… une peur qui me prend parfois sournoisement… qui alors que tout va bien s’insinue dans mon esprit et qui me fait paniquer. Il suffit d’un rien. Nnous sommes en ligne et tout à coup cela coupe. je rappelle une fois, deux fois, trois fois … dix fois impossible de le rejoindre. Et j’imagine le pire. IL a eu un malaise, Il a été agressé et Il n’est plus en état de répondre. Il est seul et personne peut le secourir. Alors je me fais déjà des films que le téléphone se met à sonner que c’est l’hôpital ou la police… Vvous me direz pourquoi je me fais ces films… c’est depuis que j’ai failli le perdre par deux fois en 2009. Déjà à l’époque j’avais mis du temps pour ne plus avoir peur pour Lui de tout et de rien. Mais cela revient. Et je n’y peux rien. je suis donc attentive à l’écoute et je guette. Jusqu’à ce que ce stress parte. En faite quand Nnous ne sommes pas ensemble, le téléphone est rassurant. je ne considère pas que Monsieur me surveille, m’espionne mais qu’Il reste près de moi à tout moment. je peux ainsi Lui parler de tout de rien et je suis rassurée de l’entendre. Il m’entend vivre, parler avec mes clients, me prendre parfois la tête, ronchonner et moi je l’entend aussi de son côté s’activer, ,travailler. Parfois les bruits sont trompeurs on croit entendre quelque chose et en faite c’est tout autre chose. je ne peux pas me passer de l’avoir au téléphone. je Lui parle de tout et en faite je n’ai besoin de personne d’autre que Lui. Nnous avons bien sur des ami(e)s et Nnous apprécions d’avoir de Lleurs nouvelles. Dans ma vie vanille j’avais des amies et parfois comme toutes les personnes vanille j’avais tendance à raconter des choses à mes amies que mon conjoint ne savait pas. Maintenant c’est fini. Monsieur sait tout de moi, mes états d’ames, mes contrariétés, mes joies et mes peines. Il y a des choses que je dis à mon Amie Tyka et Jérôme mais Monsieur en sait plus. Et c’est ce que j’aime dans cette relation. Le côté fusionnel. je peux dire que je connais Monsieur, comme Il peut dire qu’Il me connaît. Quand Nnous serons vieux et à le retraite Nnous n’aurons pas l’impression d’être Ddeux étrangers l’Un en face de l’autre comme cela arrive souvent dans les couples vanille. Parce que dans la vie vanille qu’on le veuille ou non on passe beaucoup de temps loin l’un de l’autre. Entre les heures de bureau, la pause déjeuner et le temps de trajet du matin et du soir sans compter ceux qui ont leur temps pour eux, du genre lui va au foot, elle fait du shopping avec ses copines et bien il reste plus beaucoup de temps à passer ensemble. Si en plus il y a des enfants ….

Comment rencontrer une petgirl ou un petboy

La question Nnous est souvent posée mais malheureusement Nnous n’avons pas la solution miracle. Les gens, les petgirls et les petboys ne viennent pas Nnous voir. Et quand bien même comment pourrions Nnous prendre la responsabilité de les diriger vers des inconnus. Pour un petgirl ou un petboy avoir un bon Maître est essentiel. Comme un animal avoir un human pet ou un petboy ou une petgirl demande des repsonsabilités et des devoirs. Certe il existe plusieurs façons de vivre cette relation mais en ce qui concerne la Nnotre. Beaucoup veulent la vivre mais peu sont capable de le faire. Alors pour moi présenter une petgirl ou un petboy à une personne est un acte important. je n’ai pas envie d’apprendre par la suite que cela se passe mal et être responsable pour les avoir présentés. Même si les faits divers sur le BDSM ne portent jamais sur le petplay je n’ai pas envie de faire cela à la légère et surtout je n’ai pas le temps. Pour faire cela il faut prendre le temps pour bien faire les choses. Avec Les Anges Déchues, mon travail vanille et les enfants il ne me reste plus de temps pour faire autre chose. Il ne faut pas à mon sens aller sur des sites de rencontre, d’échanges, de discussion en espérant rencontrer le Dom ou le/la soumis(e). Il vaut mieux y aller pour rencontrer des personnes ayant des points de vues identiques, pour échanger et partager et ce sont les relations des relations qui avec le temps vous permettront de rencontrer votre futur Maitre et Votre futur soumis(e). Bien sur certains diront que rien ne vaut le réel, dans ce cas privilégiez les Munch plutôt que les soirées car aussi bien dans le monde vanille que le monde chocolat je ne crois pas aux rencontres dans des lieux ou les gens vont pour danser et draguer. en général ce n’est pas une recherche à long terme mais plutôt un plan d’un soir.

Nuits blanches

Et oui Nnotre gros bébé ne fait pas ses nuits … il n’arrive pas à tenir jusqu’au matin … il a besoin de faire pipi très souvent conclusion mon Maitre doit le sortir à minuit, à 4h et à 8h en plus des sorties la journée. Autant vous dire que je suis sur les rotules. je dors pas assez, je suis irritable, je grogne, je suis jalouse en plus. Indiana est là depuis deux semaines et je commence à fatiguer. je l’aime pas de soucis mais je fatigue à cause de mes nuits qui sont entrecoupées. Certe ce n’est pas moi qui le promène mais quand il réclame à sortir mais cela me réveille aussi. Et quand I/ils reviennent cela me réveille aussi. il, Indiana, demande beaucoup d’attention. Dès que Monsieur s’occupe de moi il demande à ce que l’on s’occupe de lui aussi. Il va falloir mettre ma vie de petgirl de côté pendant un certain temps. je ne sais pas encore combien de temps mais il va falloir un temps d’adaptation. Etant donné que je vais être amené à le promener quand Monsieur n’est pas là si je veut qu’Indiana m’obéisse il ne doit pas me considerer comme son égal tout de suite. Donc je vais devoir vivre sur deux pattes. Ensuite il ne doit pas me considérer comme son égal car pour lui je ne serai qu’une femme donc il risque de vouloir s’accoupler et ce n’est pas possible non plus. Si je veux avoir de l’autorité sur Lui quand Monsieur n’est pas là, je dois pouvoir me faire obéir.

Ma nouvelle alimentation

Comme je Vvous l’avais dit j’ai fini l’année 2013 avec +9 kg. Autant dire que je ne suis pas fière. j’ai tout essayé mais je suis trop gourmande. Chez les clients il y a toujours quelqu’un pour me donner une cochonnerie et je ne résiste pas. Le soir venu, Monsieur me prépare à manger et je suis toujours à réclamer pour avoir du rab. Monsieur ne veut pas que je ressemble à un fil de fer mais Il veut que je sois bien dans ma peau. Mais en même temps j’ai eu tellement de soucis familiaux ces derniers mois qu’Il a voulu me gâter. Ce que c’est compliqué. Maintenant je mange équilibré. Beaucoup de légumes et je prend de plus en plus de plaisir à en manger. En faite Monsieur m’a installé une application sur mon téléphone, je sais que je ne dois pas dépasser 1200 calories par jour pour perdre du poids. Le matin Il me prépare mon petit déjeuner: thé, lait, pain et confiture. Le midi je mange un plat Weight Watchers qu’Il a choisi et le soir je mange ce que Monsieur prépare. je ne bois plus de vin, plus de fromage et Monsieur fait attention au pain. le hic c’est que j’adore le pain. j’en mangerai avec tout. croque monsieur, salade et pain. banane et pain. yaourt et pain. Pour le moment tout va bien. je perds un kilo par mois. Mais je dois tenir bon car je me sens mal dans ma peau avec tout ces kilos en trop. Ce n’est pas toujours évident j’aurai naturellement tendance à vouloir manger des pomme de terre plutôt que des haricots verts. Une pizza plutôt qu’un steak haché. une crèpe Nutella chantilly plutôt qu’un yaourt. je ne bois plus de soda. je ne mets plus de sucre dans mon thé mais des sucrettes. Affaire à suivre …

Peurs … peur de Tout

Que ce n’est pas facile de vivre en ville quand on vient de la campagne. Nnous Nnous sommes habitués à tous ces bruits de voitures, de vélos, de caddies, de poussettes, de trotinettes, à ces gens qui passent très près de Vvous indifférents mais lui Indiana non il n’est pas habitué. Alors pour lui sortir c’est une corvée, il n’est heureux que quand il revient dans la cours. Dès que l’Oon franchi la grille, il a peur, il longe les murs, la queue entre les jambes. Et Oon ne doit pas le consoler cela le conforterait dans son idée que dehors les gens sont méchants et qu’il a raison d’avoir peur. Il refuse même de faire dehors, il ne fait que dans la cours sur de la bonne pelouse bien verte bien sur. Avec le temps il n’aura plus peur mais pour le moment c’est trop tôt. En le regardant je me pose plein de question. Et si les chiens étaient mal traités. et si on sous estimé leur sensibilité, leur sentiment ? Car après tout Nnous allés chez lui, il était avec sa famille, sa mère, son père, ses frères et sœurs, et même son grand père. Et sans lui demander son avis, bien que ce soit lui qui soit venu à Nnous. Nnous ne lui avons pas demandé son avis, Nnous l’avons pris et Nnous sommes partis à des centaines de kilomètres d’où il avait grandi. Certains diront que ce n’est qu’un chien mais il mérite d’être heureux lui aussi. Certes il est un peu primaire mais peut être est ce parce que Nnous ne comprenons pas le langage des chiens. Ils sont peut être plus intelligent sur certains points que Nnous ne le pensons ? Déjà pour des raisons pratiques l’homme a fait en sorte que les chiens et autres animaux de compagnie ne vivent pas longtemps. Bref je me pose pleins de question. Car après tout, il fut un temps ou les hommes blancs pensaient que les noirs étaient des animaux, sans âmes, sans  intelligence et ils les traitaient comme tel. D’un autre côté si l’espèce des canidés n’évolue pas il parait difficile que les chiens puissent vivre vieux et longtemps si personne ne s’occupe d’eux. Et ils ont un comportement assez primitif car c’est la loi du plus fort qui l’emporte. Une société ne peut pas vivre ainsi…

Fatiguée

Et oui cela devait arriver un jour ou l’autre. Avec la fatigue et le trop plein de boulot, j’étais sur ma moto en retard car le client du matin m’avait retenu plus que d’habitude. Alors que je devais rejoindre le client de l’après midi pour 14h, je me retrouvais sur la route à 14h et en plus je devais passer à Demonia. Donc j’étais là de mes question quand tout à coup je vous surgir deux motards qui me font signent de les suivre. ET oui alors que j’étais sur l’autoroute à 96 au lieu de 90. j’avais pris la direction de Paris centre sans baisser ma vitesse. Et donc le fonctionnaire chargé de m’aligner tout content de lui m’explique que je suis restée à 96 au lieu de 70, puis à 96 au lieu de 50 donc retrait du permis tout de suite. Qu’a priori comme je suis novice j’aurai une suspension de 1 mois et il me demande si quelqu’un peut venir prendre ma moto. Heureusement mon ex est libre et motard aussi. je lui paye le taxis et il me ramène ma moto et moi. je dois aller à la préfecture dans 2 jours pour connaître la sentance. Que vais je faire ? j’ai besoin de mon permis pour aller bosser, récupérer les filles tous les week-end, apporter les courses à ma mère. C’est la cata. Il faut trouver des solutions car je n’ai pas le droit de conduire la voiture non plus.

Ca c’est ce qui s’est passé en mars, à la fin du mois de mars car depuis Nnous sommes en Juillet et je viens tout juste de récupérer mon permis, que je devais pourtant récupérer fin mai car évidemment j’ai eu 2 mois de suspension de permis. Avec obligation de faire des tests psychotechnique et voir un médecin. Sauf que ces crétins m’ont donné la liste des médecins de Paris donc j’ai été voir un médecin de Paris mais ils ne sont pas reconnu par le Val de Marne. Donc j’ai du retourner voir un médecin du Val de Marne et conclusion j’ai récupéré mon permis en Juillet, début Juillet.

Vvous me direz comment je me suis organisée sans avoir le droit de conduire ? Ce fut un enfer au début mais cela m’a musclé. je suis passée de 2h max de moto par jour à jusqu’à 4H30 de transports en commun en plus de mes 10-12h de clientèle. Autant Vvous dire que la vie privée en a pris un sacré coup. Pour les filles c’est Monsieur qui va les chercher et les ramène. pour ma mère, je commande sur internet et je l’a fait livrer. Et moi et bien du lundi au vendredi je prend les transports en commun pour allez chez les clients. je ne vais pas au même endroit tous les jours donc les temps de transport varient. le lundi je n’ai que 1h, le mardi 4h30, le mercredi 1H10, le jeudi 4h et le vendredi 2h, mais le vendredi soir Monsieur vient me chercher au travail avec les filles. seul moment que je préfère de toute la semaine.

Donc je suis fatiguée, très fatiguée…

Une relation fusionnelle

Qu’est ce qu’une relation fusionnelle ?

La définition :

Une relation fusionnelle peut se définir comme un amour symbiotique où l’un semble ne vivre que pour l’autre et l’autre n’a d’yeux que pour l’un. Ce type de relation est exclusif, le reste du monde n’a pas de place. Les deux êtres vivant un amour fusionnel se suffisent à eux-mêmes. 

En ce sens je peux dire que j’ai une relation fusionnelle avec mon Maitre. je ne peux vivre sans Lui alors que je peux me passer de tout. Quand j’ai failli le perdre j’ai cru que le monde s’écroulait autour de moi. j’étais ne vrai zombie. je faisais les choses par automatisme. Mais pour en arriver là il y a eu un parcours, un chemin que Nnous avons accompli ensemble.

Dès le début, dès Nnos premiers échanges Nnous avons été honnête l’un envers l’Autre. je n’aurai pas accepté le moindre mensonge car la seule expérience que j’avais avait été terni par le fait que j’avais été dupé depuis le début. Le mal était donc profond car je n’avais plus confiance en ma capacité à jauger les gens, à savoir s’il était bien ou pas. a déceler les menteurs car j’avais été moi même trompée pendant plusieurs mois. Donc Il a su tout doucement ma rassurer, me montrer que non Il ne me mentais pas, jamais. Car Il savait que j’en avais besoins. Dès le début Il a été mon Amour, mon Guide, mon Réconfort, mon Redresseur, mon Dresseur. Tout ce qu’Il m’a apporté, ce qu’Il m’apporte m’ont permis et me permette aussi bien dans Nnotre relation que dans le monde vanille de progresser.

Il faut être patient pour en arriver là, cela ne se construit pas en un jour mais sur la durée. Il y a des hauts et des bas bien, mais c’est Eensemble que Nnous progressons Lui et moi.

Une relation fusionnelle ne se construit pas en 1 semaine, ne laisser personne vous dire au bout de deux jours que vous n’êtes pas une bonne soumise car vous ne savez pas lacher prise ou faire confiance ou que sais je encore. c’est du grand n’importe quoi. C’est votre vie que vous confier à quelqu’un, votre avenir alors OUI vous avez le droit de prendre le temps pour bien choisir.

Enfin …

des résultats. Ma nouvelle alimentation porte ses fruits, je perd en moyenne un kilo par mois. je mange beaucoup de légumes et j’aime ça. Monsieur a tout doucement éliminé le fromage, le vin de mon alimentation. Cela s’est fait progressivement et je l’ai bien accepté. Certes j’ai eu besoin de réconfort, de douceurs et Monsieur l’avait parfaitement compris, mieux que moi.

Affaire à suivre…

Un jour sans Lui

Sans vouloir jouer les persécutées, il arrive parfois que tout soit contre Nnous. je me suis retrouvée toute une journée toute seule. Sans Lui sans possibilité de L’entendre. Ca c’est produit toute la journée du 25 aout. Déjà que le temps était particulièrement maussade pour un mois d’aout de cette année 2014 mais en plus impossible de partager quoique ce soit avec Lui.
Pleins de choses à Lui dire et obligée de me retenir. Parce que évidemment ce jour là j’avais été mise dans un open space. Un espace ouvert à tous les passants, sans intimité. Dans le show room donc avec plein de passage. Impossible d’avoir un combiné à l’oreille autre que celui de mon client. j’avais ce sentiment d’être seule. Terriblement seule. moi qui depuis des années ai pris l’habitude d’être relié à Lui dès mon départ de la maison jusqu’à ce que je rentre le soir. En même temps soyons honnête aussi. Le téléphone à ses limites. Que de frustrations ressentie quand la connexion passe mal. Quand je me rend compte le soir qu’Il a entendu la moitié de ce que je disais. Même si c’est bien le téléphone à ses limites et il est toujours très important de s’assurer que tout ce qui a été dit a bien été entendu. Mais se retrouver sans la possibilité de le joindre est un extrême que je n’aime pas du tout. C’est déjà arrivé dans le passé. Mais c’était volontaire de sa part. pour me punir. alors que là ce n’est pas le cas. Non c’était juste de ma faute. j’étais partie travailler comme tous les matins sauf que ce matin j’avais oublié que j’avais sorti la veille de ma mallette mon sac à chargeur. Et je ne l’avais pas rangé. Conclusion au moment de recharger mon kit main libre je me rend compte que je n’ai plu de chargeur et que je n’ai bientôt plus de batterie. Bref tout est de ma faute et j’en suis responsable. La journée sera d’autant plus longue que je dois rentrer tard, vous me direz c’est comme d’habitude. Mes journées sont de minimum 10 heures. Mais justement je suis habituée à ne pas être seule aussi longtemps. Cela est déjà arrivé une fois mais c’était parce que mes écouteurs avaient rendu l’âme. Le jour même j’avais été, entre deux clients, en racheter d’autres. Ne pas l’avoir en ligne est tout simplement insupportable.

Nnos projets

l’atelier prend de plus en plus de place dans l’appartement et Nnous sommes heureux mais de plus en plus à l’étroit. Nnous devons déménager mais pour cela il faut de l’argent et les banques refusent de Nnous préter. Donc je dois, Nnous devons travailler pour pouvoir mettre de côté pour que les banques aient envie de Nnous préter. C’est un projet à long terme. Très long terme. Donc il va falloir faire preuve de beaucoup de patience.

FIN 2014 ANNEE 2015

IL avait déjà fallut faire des choix et des aménagements vis à vis des enfants mais Nnous avions encore des moments à Nnous. Car avoir des enfants c’est certe beaucoup de bonheur mais c’est aussi des devoirs et des responsabilités. Et ce jusqu’à la fin. Entre ma grande qui est revenus vivre à la maisonn et la petite que Nnous avons tous les week-end autant dire que chaque moment vécu en petgirl étaient précieux. Mais, àpartir du moment ou Nnous avons pris Indiana, il a fallut faire des choix et des sacrifices. Sacrifice car le temps de son éducation je ne pouvais plus vivre comme une petgirl. Plus du tout.  Ce fut long, vraiment long mais c’est maintenant derrière Nnous. Mais cela en valait la peine. Toutes ces semaines, tous ces mois de patience, d’éducation, d’amour pour ce petit être pour qu’il se sente heureux, aimé et qu’il apprenne ou était sa place, ma place, notre place vis à vis de Monsieur, de moi.  alors ces derniers moios j’ai arreté d’écrire car ma vie n’avais plus de sens BDSMement parlant.

Renaissance

Quel bonheur de redécouvrir les joies du Petplay, quel bonheur de pouvoir recommencer à vivre comme une petgirl, doucement mais surement. Tous ces mois ont été vécu comme le vivrait une femme qui est enceinte et qui attend enfin le moment de pouvoir tenir son enfant dans ses bras. Parce que soyons honnête, la grossesse c’est certes le bonheur de sentir la vie grandir en soi mais c’est aussi les vertiges, les nausées, les nuits blanches, les hormones qui travaillent à donf, le corps qui change, le sentiment d’être énorme comme une baleine, les vergetures, la peur de ne plus pouvoir perdre tous ces kilos. Donc avec certes des moments difficile mais aussi beaucoup de bons moments. Donc pendant toute la durée de l’éducation d’Indiana, fini de vivre nue, fini de faire pipi comme une petgirl, fini de manger dans ma gamelle. Manger à table, marcher tout le temps à deux pattes, aller aux toilettes…. Bref une vie tristement humaine. Pourtant je ne regrette rien. Car maintenant je peux dire que je revis une merveilleuse renaissance. j’ai un Maitre merveilleux et j’ai un compagnon à 4 pattes. Cartes il y a encore beaucoup à faire mais je peux à nouveaux déambuler à quatre pattes et cela n’a pas de prix. Son éducation a pris du temps mais cela en valait la peine. Certes, je ne peux pas encore manger dans ma gamelle mais cela va venir…

 

3 commentaires à “tanyaML ou le récit d’une petgirl”


  1. 0 coulon 22 jan 2014 à 23:51

    vraiment superd votre parcoure pas mal de temps que je sap sur votre site photo magnifique et le site aussi

  2. 1 osha 9 juin 2015 à 12:29

    Bonjour, j’aime beaucoup parcourir ce blog et y lire ton vécus. Moi même n’ayant pas encore pus m’épanouir dans ce genre de relation, j’avoue que te lire me fait rêver. Je serais heureuse de pouvoir correspondre avec toi. Peut être pourrait tu m’en apprendre plus.

    Osha

  3. 2 tanyaML 10 juin 2015 à 7:23

    Bonjour Osha,
    Merci pour ces encouragements. Oui j’ai conscience que j’ai beaucoup de chance d’avoir été adopté pour Lui. Par l’intermédiaire de mon témoignage je vous démontrer que tout est possible. Le petplay c’est avant tout comme Oon a envie de le vivre. Cchacun doit pouvoir le vivre comme il l’entend et c’est possible. Si question il ne faut pas hésiter. Et si vous ne souhaitez pas qu’elles soient diffusées faite le moi savoir. Au plaisir de vous lire. Respectueusement
    tanyaML

Laisser un commentaire


  • Album : PETPLAY
    <b>tumblr_mkqr8lCb0m1s9gqgbo1_1280</b> <br />

www.les-anges-dechues.com

www.les-anges-dechues.com

Calendrier

février 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Le bogoss |
momo1775 |
cinéma gay et lesbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confessions Intimes
| belleisabelle
| hentai0manga